Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 
 

"L'infection T2 : Pandémie",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

15 euros, 306 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Tandis que Patrice végète à l'hôpital psychiatrique, que Sébastien est tombé en disgrâce et que Pascal se morfond à Paris, Beau Smart revient de plus belle, causant de terribles dégâts sur toute la planète. 
Mais cette fois-ci, le président Obaba – à qui l’intelligence artificielle a eu la mauvaise idée de s’attaquer – est bien décidé à la traquer et la détruire coûte que coûte. Pendant ce temps, un autre tueur monstrueux et insaisissable est lui aussi entré en scène…

Cette fois-ci, exit les mondes virtuels en trois dimensions : le thriller fantastique écolo et nihiliste se déroule majoritairement aux États-Unis d’Amérique, en Soule et dans le monde réel !


Commander le livre

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

16 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 09:36

Un véritable déni - je dirais même que c'est un kidnapping - de démocratie, cette année, l'organisation de ces élections Européennes. Pourquoi ? 

D'abord parce qu'il ne reste que 3 jours ouvrés pour recevoir les professions de foi des 34 listes en lice. Quand croit-on, en haut lieu, qu'on trouvera le temps de les lire de façon assez concentrée pour pouvoir faire un choix judicieux ?
Alors oui, les pisse-froids diront que tout est sur Internet... Et pour ceux qui n'ont pas Internet ou qui ne savent pas s'en servir ? Ils n'ont qu'à crever de leur ignorance. De toute façon c'est soit des vieux, soit des décroissants, soit des pauvres. 

Ensuite parce que selon la presse (entre autres : France Inter) les petites listes n'auront pas les moyens de faire imprimer leurs bulletins de vote. En d'autres termes, si vous voulez voter pour l'une d'elles, vous devrez l'imprimer par vous-même en la téléchargeant sur le site qui va bien, et l'imprimer sur le papier de 70g (en pénurie actuellement), imposé par le ministère de l'intérieur. Si vous l'imprimez sur du papier normal, celui que vous avez chez vous, le bulletin pourra être compté comme nul. 

Ce qui revient à dire que vous ne pourrez, en définitive, voter que pour les grosses listes, celles pour lesquelles vous n'avez plus envie de voter parce que vous savez déjà, pour les avoir testées, qu'elles ne résoudront rien. Avec ces listes, l'Europe sera toujours la même : celle des lobbies et des premiers de cordée, celles des députés corrompus qui vont à la soupe et qui se foutent carrément de nos gueules.

Car ne soyons pas dupes : cette Europe continuera d'imposer son système et ses normes aux populations en faisant fi des territoires et des humains qui y vivent. Avec ces grosses listes, c'est évident, nous n'aurons le choix qu'entre la peste, ébola, ou le choléra, mais toujours avec un soupçon de déchets nucléaires, de glyphosate et de migrants parqués dans des camps insalubres (quand ils ont - par chance (?) - passé l'épreuve de l'eau) ou renvoyés dans des pays en guerre ou en ruine.

Avec ces grosses listes, en prenant en compte les jeux d'appareils et les alliances de fortune, je vous parie que RIEN ne va changer. Au contraire, le système sera bien assis et pourra même empirer de façon exponentielle, jusqu'à ce qu'il finisse par s'écrouler sur lui-même, nous entraînant tous dans sa chute.

Il est où le choix ? Elle est où la démocratie ? Aujourd'hui, à 4 jours des élections, je me demande encore si ça vaut le coup de perdre une précieuse autant que rare grasse matinée pour ça...

 

EDIT 23/5/19 : Hier midi, alors que j'écrivais cet article, j'ai (enfin) reçu une enveloppe officielle contenant 13 professions de foi et 10 bulletins de vote. Il manque donc 21 listes et 24 bulletins. Si c'est pas du GROS foutage de gueule, ça ? Mais que dis-je ! C'est à l'image même de notre société ultralibérale et de cette Europe pour laquelle il faudrait absolument voter : seuls les "gros riches" (les solvables) s'en sortent. Quant aux autres, on s'arrange pour les maintenir dans la plus totale invisibilité...

Partager cet article

Repost0

commentaires

mathieu Larregain 22/05/2019 15:26

Non, ça ne vaut pas le coup, pour autant, j'irai et si je ne trouve pas le bulletin adéquat, celui que j'ai choisi parce qu'il me paraît moins déraisonnable que les autres (les Européennes étant, avec les municipales, les deux seules élections pour lesquelles je mets quelque chose dans l'enveloppe) et bien tant pis, je rajouterai les Européennes aux très nombreux votes blancs à mon actif. J'encouragerai bien tout le monde à faire de même, mais finalement, est-ce que ce ne serait pas à cause de ça qu'on est dans le caca aujourd'hui? En votant blanc aux présidentielles, je faisais le jeu de Lepen, et maintenant que Macron est là, bah finalement, c'est de ma faute, parce que j'ai fait son jeu. J'irai quand même voter, parce que j'estime que plus qu'un droit, c'est un devoir, ça ne servira à rien sûrement mais je suis un Français moyen (= un gros con).
Cordialement :)

E.H.BOYER 22/05/2019 15:35

Alors Mathieu, d'abord, je pense que tu n'es pas un gros con.
Ensuite, techniquement et pour le moment en France, voter est un DROIT mais pas un DEVOIR. Il n'y a aucune obligation pour l'instant et je pense que c'est mieux ainsi.
Et enfin : ceux qui font le jeu de Lepen sont ceux qui votent Lepen. Ceux qui font le jeu de Macron sont ceux qui votent Macron.
La seule chose, quand tu ne votes pas ou que tu votes blanc, c'est que tu ne peux pas te plaindre ensuite du résultat, puisque tu sais que, ce faisant, ta voix ne sera pas comptée. Enfin si, tu peux te plaindre, mais c'est pas très moral ni logique. C'est comme si je me plaignais de Macron alors que j'ai voté pour lui au second tour des présidentielles. Oh wait !

Bref, je vais sûrement aller voter dimanche. Mais ce ne sera pas de gaieté de cœur.