Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 
 

"L'infection T2 : Pandémie",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

15 euros, 306 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Tandis que Patrice végète à l'hôpital psychiatrique, que Sébastien est tombé en disgrâce et que Pascal se morfond à Paris, Beau Smart revient de plus belle, causant de terribles dégâts sur toute la planète. 
Mais cette fois-ci, le président Obaba – à qui l’intelligence artificielle a eu la mauvaise idée de s’attaquer – est bien décidé à la traquer et la détruire coûte que coûte. Pendant ce temps, un autre tueur monstrueux et insaisissable est lui aussi entré en scène…

Cette fois-ci, exit les mondes virtuels en trois dimensions : le thriller fantastique écolo et nihiliste se déroule majoritairement aux États-Unis d’Amérique, en Soule et dans le monde réel !


Commander le livre

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

16 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 19:51

no--l1.jpgJ'ai acheté ce costume uniquement pour ce moment de gloire intense! je ne vous dis pas la tronche des gamins! Leurs yeux ronds et émerveillés quand le père Noyel est arrivé dans la cuisine à minuit (ils ne m'ont même pas reconnu!)... Et les pleurs qui ont suivi lorsqu'ils se sont aperçus que c'était le père fouettard en fait! Bien entendu, j'ai surjoué le rôle, et c'était TRÈS comique! Si j'avais su que ça ferait cet effet, j'aurais demandé à mon père de filmer la scène!
Quel père indigne et sadique je fais, quand même!
;-)

no--l2.jpgMais je me suis rattrappé en offrant à mon fils... (J'ai dit mon fils!!!) un fusil de chasse en plastoc qui tire des cartouches en mousse! Eh oui, parce que l'amour de la chasse, ça s'apprend tout petit! Regardez quelle tête de con j'adopte dès que je prends l'arme en main... Et c'est naturel, en plus!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lurbeltz 03/01/2008 17:08

Je suis un peu désolé, car je vois que la civilisation, ce qu'on appelle la civilisation, grignote la nature et ce qu'elle peut nous inspirer.On cherche des miracles, on cherche de la joie, dans la civilisation humaine technologique ou religieuse alors qu'elle est présente en nous et autour de nous à l'état brut. Et on oublie de regarder cela.Comment aujourd'hui lutter contre cela ?C'est aussi une auto-critique. Je suis moi même beaucoup trop endoctriné par la société matérialiste et consumériste.Comme tu dis Kattalin, autrefois les paysans savaient regarder la nature. Aujourd'hui, c'est de la technique. Le soleil, la lune, les étoiles, les constellations, la terre, les montagnes, ils s'en foutent.

E.H.BOYER 03/01/2008 19:05

Bah ouais mais kes'tu veux!  Tes trucs de Shaman, là, c'est dépassé! Faut évoluer avec son temps! Aujourd'hui, Dieu c'est plus la Terre Mère, ou un gros barbu avec un triangle luminescent sur la tête mais un ordinateur à quatre corps, avec lecteur graveur DVD, X prises USB, un port firewire et une webcam intégrée!

kattalin 03/01/2008 13:33

Désolé Etienne! je parlais à Lurbeltz... pour les croyances, tu nous as donné un aperçu des croyances vis -à- vis de la nature...catholique ou protestant , on s'en fout...la nature ,elle, n'a pas de religion! alors retrouve des croyances des campagnes et ces paysans qui écoutaient la nature et calaient leur vie sur elle...ça ferait du bien dans ce monde de brutes! 

Lurbeltz 02/01/2008 20:28

Ouaih ! Tu as raison, Jeno, on va pas trop lui charger la mule catholique, on peut plus rien lui mettre. Pour répondre à Kattalin, moi aussi je pense que je vais faire un truc sur les croyances. Je crois qu'on a un peu le même parcours avec Etienne ; lui du côté du protestantisme, moi du côté catholique. Mais je ne me définis pas comme athée, mais plutôt agnostique presque croyant. Croire, c'est une chose, mais en quoi ? Et quand je fais le bilan de ce à quoi je crois, ça ressemble a du pantheisme, ça ressemble à bouddhisme, ça ressemble à du paganisme mais en fin de compte, que reste-t-il chez moi de vraiment catholique ?Eh ! moi aussi mes parents avaient une orange à noel + un Tintin ou un Spirou. Ma grand-mère qui a 87 ans me disait hier au téléphone qu'elle aurait voulu avoir 7 enfants. Ils n'en ont eu que 3 parce qu'ils n'avaient pas les moyens.Bon je papote je papote ! Meilleurs voeux à toutes et tous !

E.H.BOYER 02/01/2008 22:04

Moi je suis toujours protestant! Plus de confession, mais de mode de vie...

kattalin 02/01/2008 19:31

 Enfin!, quelqu'un qui parle de croyances ... Sur ton blog, parles -en...

E.H.BOYER 02/01/2008 20:07

Ah, tu retardes d'une année, Kattalin (c'est de saison)!J'ai déjà parlé de mes intimes convictions dans un article (dans plusieurs, même).

jenofa 02/01/2008 17:01

Lurbeltz, par rapport à la société de gaspillage et de provocation, comme l'appelait Romain Gary, je crois que le système capitaliste a tout de même bien plus de responsabilité dans les dégueulades matérialistes de Noël que la religion catholique. Il a récupéré Noël, celui des chrétiens et celui des non chrétiens, comme il a récupéré les idéaux de 68, comme il a tout récupéré.Faut pas tout lui mettre sur le dos, à la chrétienté tout de même! Certains de ses idéaux spirituels ont quand-même plus d'allure que les caddies croûlant sous le poids du crédit pour que la petite famille soit étouffée par la dinde au marron et décervelée par la Nintendo!Mes grands-parents étaient de familles hyper pratiquantes. Petits, ils avaient une orange à Noël. Mon père, de même culture, n'avait rien du tout. Quant à ma mère qui avait eu la mauvaise idée de naître en 1913 et dont les parents étaient communistes ET catholiques, elle a attendu la fin de la guerre pour avoir droit à une orange ET un sucre d'orge!Je n'ai pas pour mission de défendre les petit Jésus, mais toudmeme, ce n'est pas sa faute si le père Noël est une ordure. Regarde : Claude Labat est bien le seul à hurler dans le désert qu'Olentzero n'est pas un porteur ce cadeaux semblable à Bizar Xuri, pure création amerloque. Dans les ikastola, ce ne sont pas des morceaux de charbon qu'il descend de la montagne pour les offrir aux bambins qui n'en auraient que faire.La récup, ça lâche pas prise comme ça!

E.H.BOYER 02/01/2008 20:06

Tu avs être fière de moi, Jenofa : je n'ai pas mangé de dinde, ni de marrons, et je n'ai pas offert de Nintendo à mes enfants, ni à ceux de mes amis ou membres de la famille!Ce qui ne veut pas dire que je ne me sois pas explosé le foie, ni que mes enfants n'aient pas été -une nouvelle fois- pourris par ailleurs!