Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 17:45

Louis-Labadot.jpgEn guise d'introduction à cet article, que j'écris à titre personnel (et non à la demande de qui que ce soit d'autre - à part de Louis Labadot lui même), je tiens à affirmer publiquement que je ne pensais pas devoir en arriver là. Mais comme je refuse de me laisser harceler au téléphone, ou d’être accusé de véhiculer des calomnies, je me vois dans l'obligation de rétablir la vérité. Il y va de mon honneur, de ma réputation, de ma crédibilité. Alors allons-y gaiement pour le pavé qui déchire sa race!

Jusqu’à hier, j’ai toujours eu un profond respect pour Louis Labadot. 

Je vois déjà l’interrogation sur le faciès de mes lecteurs parisiens,
alsaciens, charentais…
« C’est qui celui là ? »
Quoi, Vous ne connaissez pas Louis -dit Loulou- Labadot ? Bon, pour
vous brosser un portrait grossier du personnage, je vous dirais qu’il est l’altruiste conseiller juridique de la CGT, qui défend bec et ongles les causes -a priori perdues- du petit peuple contre les exagérations de la classe bourgeoise et patronale. On se souvient notamment de son combat aux cotés des ouvriers floués des établissements Etchandy, puis des Nouveaux Etablissements Etchandy. Il était moins présent auprès de ceux de GEMA WM, lorsque celle–ci a été liquidée. Ce qui est toutefois compréhensible, puisque le CGT tenait là le rôle de vilain petit canard, plus intéressée par ses petits privilèges et l’arbre de Noël que par les comptes de l’usine caoutchoutière, pourtant notoirement malade! Mais revenons à notre mouton...

Comme beaucoup d’entre nous, l’homme est multicasquettes. Louis Labadot est aussi le leader communiste incontesté de la liste antilibérale qui se présente aux élections municipales de 2008 à Mauléon. Il est par ailleurs conseiller municipal sortant. C’est un personnage qui possède un charisme certain, un caractère trempé non moins imposant, qui est très soucieux de son image, et qui semble avoir des ambitions -pour la Soule comme pour lui même- à la hauteur du tout. 

Jusqu’à hier, donc, J’ai toujours considéré Louis Labadot comme un
homme bien. Très humain malgré ses responsabilités, et capable d’un grand sens de l’humour et de l’autodérision. Contrairement à d’autres personnages publics en Soule, il n’a jamais fait subir de pression à des membres d’Euskobizia parce qu’il y était caricaturé dans le dessin de la semaine. Il a ri jaune, certes, il m’a fait part de petites remarques qui donnaient à penser qu’il « prenait sur lui », mais il est toujours resté très correct. Et pourtant, je peux vous assurer que je ne l’ai pas raté, et ce à plusieurs occasions…

Or, très étrangement, depuis quelques jours, Louis Labadot me harcèle au 
téléphone.
Voici...
 
Le pourquoi du comment…

En fait, j'ai débilement répondu à une gentille provocation (c’est de
bonne guerre) de Régis Claverie (membre abertzale de la liste antilibérale « Union Citoyenne ») au sujet des élections municipales sur le forum de mon site Euskobizia, sous  l’article de présentation de la fameuse liste

Les commentaires en question :
 
30 janvier 2008 à 15h22min / regis claverie
Réponse à l'article LOULOU & CO SUR LES STARTING BLOCKS!

D’après les derniers échos il n’y aurait que deux listes qui se
présenteraient aux élections car les socialistes et les verts n’arriveraient pas à se compter 23.Cela n’est pas définitif mais si tel est le cas l’électorat socialiste serait l’arbitre de ces élections.
 
Ma réponse à Régis : 30 janvier 2008 à 22h37min / E.H.BOYER
Réponse à l'article LOULOU & CO SUR LES STARTING BLOCKS!

Bon, a priori, d’après mes sources, rien n’est encore acquis... Tout
vient à point à qui sait attendre, parait-il ? Alors attendons... En tout état de cause, l’électorat socialiste va t-il plébisciter en masse la liste antilibérale, qui a refusé l’union avec le PS (qui, certes, posait ses conditions et avait ses exigences) ?
Mystère... Verdict le 9 mars au soir !

Après avoir lu ces quelques mots, Louis Labadot a prétendu que la liste antilibérale n'a jamais refusé
l'union avec le PS. Pour la bonne et simple raison qu’il n’aurait jamais rencontré le PS. 
En deux jours, j’ai reçu pas moins de 3 mails
et 5 messages de lui sur mon répondeur. Messages d’intimidation, voire de menaces à peines voilées dans lesquels il me dit que "ses copains n'ont pas apprécié", que "c'est un mensonge, de la calomnie" même, et insinue par le ton employé (sans le dire explicitement, donc, mais j'ai très bien pigé où il voulait en venir) que ça peut être poursuivi en justice!!! Enorme quand même, non ?

Mais écoutez plutôt ses éloquents messages téléphoniques, que je me
suis permis de convertir au format MP3 pour l’occasion, car ils méritaient trop de tomber dans le domaine public ! A chacun ses armes… (edit 09/02/08 : attendez le chargement du fichier après l'ouverture de la page pour écouter les messages! Cela peut être un peu long à charger, en fonction de votre connexion)

Message 1 
Message 2
Message 3
Message 4
Message 5


Complètement disproportionné, hein?
Ses mails, quoi que plus corrects et réfléchis, sont du même acabit sur le fond. La
demande est toujours plus ou moins la même, et consiste simplement en ceci : "que tu fasses la démonstration éclatante, sans contestation possible que la liste antilibérale a refusé l'union avec le P.S, que tu fasses la démonstration éclatante qu'une rencontre a eu lieu et que le P.S  avait des exigences et avançait des conditions."

Et bien vous savez quoi ? Je suis un homme qui aime les défis, surtout
lorsqu’il sait qu’il va les gagner haut la main… Car vous vous en doutez, si je me suis permis de répondre ça dans ce commentaire, c’est que j’avais des billes dans mon jeu…

Mon implacable carré d’as…

Vous le savez maintenant, « Alkarkide » est un collectif mauléonais (je
dirais même souletin, puisque Laurent –Lurbeltz- Caudine et moi même collaborons au projet, sans toutefois être éligibles), constitué –entre autre- de membres de la section locale du parti socialiste, des Verts de Soule, et d’Abertzale.
Avant sa création officielle, ce groupe a décidé d’aller rencontrer le
représentant (tout désigné) de la liste Union Citoyenne, qui s’était déjà publiquement déclaré comme étant en lice aux élections municipales. C’est ainsi que furent collégialement désignées Monique Trottier (pour les Verts), et Monique Marcadé (pour le PS) comme étant chargées de faire une proposition d’union à Louis Labadot.

« La rencontre que j’ai eu avec lui n’avait rien de formel, cependant
M. Labadot m’a bien affirmé qu’il lui était impossible de renoncer à la tête de liste, que ni lui, ni son équipe, ni son parti ne pouvaient envisager une telle éventualité, même si c’était la condition pour pouvoir constituer une liste d’union de la gauche (PS, Abertzale, verts avec une tête de liste ni communiste ni socialiste) seule capable de
faire barrage à Etchebest à coup sur », explique l’ambassadrice des Verts de Soule. La suite est proprement édifiante : « Il a également précisé  qu’il était hors de question de faire alliance (au deuxième tour, je ne suis pas sure pour le premier tour) avec le PS après les évènements des élections précédentes, même si les interlocuteurs actuels  du PS à Mauléon avaient changé et que la liste « Mauléon en avant » ne voulait pas repartir. Il m’a dit être prêt à accueillir sur sa liste un ou des membre des verts ou des abertzale, je me souvient pas si il s’est dit prêt à accepter un ou des socialiste isolés.» 

Voilà pour les Verts…
« Et pour le PS », me direz-vous ?
Patience, j’y arrive…

Voici la version très concordante de Monique Marcadé, secrétaire de la
section locale du parti socialiste, et donc représentante officielle du parti (légitimée par un vote majoritaire des adhérents) : «Suite à la rencontre Monique Trottier/Labadot, j'ai essayé d'avoir Louis au téléphone. N'ayant pas encore son portable, c'est sa femme qui m’a dit de joindre Louis "à son bureau"(siège du journal Liberté). Ne pouvant pas le joindre là-bas, c'est lui qui m'a téléphoné à la maison. C'est là qu'il m'a dit qu'il ne restait que trois places dans sa liste (deux hommes, une femme), sans me préciser si c'était pour les Verts, ou les socialistes. J'ai provoqué une réunion de section pour traiter du sujet, et ses conditions ont été jugées inacceptables. 
Deux jours après, alors que je me trouvais rue Victor Hugo en compagnie
de Nathalie (sa fille, par ailleurs suppléante de Jakes Herrera, candidat PS aux cantonales, NDEHB), nous nous sommes retrouvées devant Louis Labadot, qui nous a invité à entrer dans son local, et là, il a voulu nous éblouir en montrant "ses dossiers, sa liste". Il m'a dit qu'il ne restait plus qu'une place... Qu'il a proposé à Nathalie. C'est là que je lui ai dit que vu ses propositions, il devait s'attendre à voir une
3ième liste. A ceci il a rétorqué qu'il sortirait les chars et les bazookas, ce qui loin de m'impressionner, m'a conforté dans l'idée que nous devions proposer une alternative aux 2 listes proposées aux mauléonais. »
Et de conclure en apothéose : « Si nécessaire je suis prête à
rencontrer Monsieur Labadot... Qui, je pense, commence à comprendre qu'il a fait une erreur politique et stratégique. »

Les raisons de la colère de Loulou...

Grave erreur, en vérité, d’autant que la semaine dernière, le secrétaire
fédéral du parti communiste, Olivier Dartigolles s’est fendu dans la presse locale de quelques petites piques à l’endroit de son homologue du parti socialiste Pierre Chéret, et à travers lui, à celui des membres de la section mauléonaise du PS. Extrait d’un article du journal Sud-Ouest paru le 29 janvier 2008, qui rapporte les propos de M. Dartigolles, écrits dans une lettre rendue publique depuis : « La question n'est pas le maintien de nos bonnes relations, mais une indispensable clarification politique de la position du PS 64. Reprochant au PS un silence qui laisse la porte ouverte à toutes les interprétations, Olivier Dartigolles en profite également pour demander à son homologue quel soutien le Parti socialiste compte apporter au juste à la liste de gauche conduite par Louis Labadot à Mauléon. Une liste qui, en clair et selon le PCF, pourrait être en bonne position à Mauléon. Si du moins le PS ne vient pas lui mettre des bâtons dans les roues. »

Eh oui… Louis Labadot aurait dû tourner 7 fois sa langue dans sa
bouche, avant de refuser l’union proposée ! Car il est bien là le problème… Aujourd’hui, le leader de la liste Union Citoyenne se voit dans l’obligation de devoir obéir aveuglément à des logiques de partis, auxquelles le collectif Alkarkide se sent étranger. D’autant qu’il est un peu difficile, aujourd’hui -et après avoir tant et tant de fois juré par tous ses grands dieux qu’il refuserait l’alliance avec une liste contenant l’un des « 14 félons » de l’équipe sortante (issus de la liste Mauléon en Avant)- de revenir en arrière, alors même qu’une de ces personnes fait effectivement partie d’Alkarkide, et que les 13 autres (qui ne se présentent pas aux  élections) soutiennent l'initiative…

CQFD

A
lors bien sûr, Louis Labadot est passé maître dans l’art de jouer sur les mots. Sa ressource en la matière est infinie, et ses légendaires traits vitriolés, lancés lors des conseils municipaux au cours des sept dernières années resteront dans les annales. Nombre de souletins se rappelleront, le jour de passer aux urnes, que cet homme est resté intègre au point de refuser d’essayer d’arranger une situation abominable, qui n’a que trop profité au véritable opposant à la gauche mauléonaise, à savoir l’industriel Michel Etchebest. (Par ces mots, je n'absous pas la trahison que le leader d'UC et ses colistiers ont endurée en 2001! Je précise, juste au cas où...)

Mais cette fois-ci, le jeu de mots aura plus que frôlé la mauvaise foi
caractérisée, et l'ego trip. Gageons que l’élu communiste saura faire preuve de sagesse en cessant -de ce pas- les hostilités à mon encontre, et surtout que l’électorat ne lui tiendra pas trop rigueur de cet écart comportemental parfaitement indigne d’un démocrate tel que lui, en tout cas du rôle de maire de Mauléon, qu’il brigue depuis au moins 30 ans… Mais rendons à César ce qui lui appartient : "Ne pas se mettre dans le même sac que certains élus, qui font des pressions aux correspondants locaux de presse" n'est pas un point inscrit dans la Charte de la Démocratie Locale et Participative rédigée par Union Citoyenne...

En ce qui me concerne, après cet épisode Ô combien désagréable, il est clair
que je n’appellerai pas à voter pour lui, le cas échéant ! Je laisse le soin aux gens de choisir en leur âme et conscience celui qu'ils estiment digne de diriger la capitale de la Soule.

Bref, après cette écrasante victoire, cette "démonstration éclatante" tant demandée, je concluerai par cet appel à l'attention de l'intéressé : si
les élections municipales vous mettent autant de pression, je vous en conjure Monsieur Labadot, cessez de vouloir à tout prix faire de la politique! Passez la main, et concentrez vos énergies sur des choses concrètes et utiles pour le bien commun, causes justes et nobles où vous excellez, et sur lesquelles personne n'a le droit de vous juger : la défense des droits des salariés spoliés par leurs patrons. Aujourd'hui encore, des tas de gens biens ont besoin de votre aide, et je compte sur vous pour vous donner à fond...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

NICO 28/04/2009 16:53

Salut,
J'ai écouté les messages de Labadot et je n'ai relevé à aucun moment l'ombre d'une menace où m^me la moindre intimidation. Le type est m^me resté particulièrement correct et patient face à ton mutisme. Je crois que c'est toi qui est excessif.

E.H.BOYER 28/04/2009 17:15


Oui, facile de juger sans prendre en compte tous les éléments (échanges de mails, courriers papier, nos rapports avant "l'évènement", etc.), sans la tension "politique" de l'époque, sans même être
concerné directement... Très facile, et surtout complètement en retard (plus d'un an après)...
Donc inutile, non?

Dernier truc, quand on dit : "ça relève de la calomnie", ça veut dire quoi, si ce n'est "je pourrais te poursuivre en justice"? J'appelle ça de la menace à peine voilée. Enfin
bon... Tout ça c'est du passé. Faut savoir tourner la page.
D'ailleurs, je joins l'acte à la parole, en coupant les commentaires sur ce billet, où tout a été dit!


simon 20/03/2008 00:36

Fait trés attention Boyer !Un accident est vite arrivé.Moi a ta place j'irai faire le correspondant de presse en Irak.c'est moins dangereux.

E.H.BOYER 20/03/2008 02:59

Je serais curieux de savoir si tu serais capable de redire ça devant témoin assermenté...Je serais toi, j'aurais honte, et j'irais me cacher... Ce comportement de petite frappe fasciste ne fait que rajouter de l'opprobre sur Louis Labadot et ses colistiers (puisque tu écris dans ce billet, j'en déduis que tu es un de ses fervents supporters, ou plus grave, l'un de ses colistiers...). Je ne pense pas que les tenants d'Union Citoyenne aient envie ni besoin de ça pour leur image. Il y a des moyens légaux pour prendre la défense des gens. Si la violence physique est l'argument des faibles, la menace anonyme est l'argument des lâches. Ah, et moi, à ta place, j'arrêterais l'alcool.ça te réussit vraiment pas...

patricia lange 18/03/2008 12:05

vous êtes ridicule de haine, grossier, et vous avez raison pas le temps de perdre du temps avec quelqu'un d'aigri comme vous. La Croix rouge disiez vous , j'ai l'impression d'avoir rajeuni de 25 ans. Ce qui ne vous donne pas le droit de me tutoyer même s'il est vrai que j'ai été tenté de le faire, je pensais que vous étiez un petit jeune qui débutait. Vous persifflez comme un serpent. Adieu, désolée d'être tombée par hasard sur votre petit bijou

E.H.BOYER 18/03/2008 13:00

Je ne vous ai jamais tutoyé. Relisez les messages...Je ne tutoie pas les gens que je ne connais pas. Plus qu'une histoire de respect, ça permet de garder une certaine distance avec les indésirables, les trolls, les hystériques (car au survol de votre dernier commentaire, ça saute vraiment aux yeux que vous l'êtes!), et les gens qui se la pètent...Et bien bon vent! Pas une grosse perte!;-D

patricia lange 18/03/2008 08:16

ah! j'oubliais je ne suis pas labadienne (joli!) mais je pense sincèrement que pour ma ville de coeur Louis Labadot aurait été un maire investi . Mais on ne refait pas le match n'est ce pas ? signé : l'hystérique

E.H.BOYER 18/03/2008 09:26

Non seulement on ne le refait pas, mais en plus, il est souhaitable qu'on ne le refasse plus!Il faut vivre avec son temps. Pour moi, Louis Labadot a prouvé qu'il était resté dans une autre époque. Ce qui est forcément dommage, vu ses incontestables qualités de leader. Mais les mauléonais ont certainement pensé que la mairie serait devenue un bunker, et la "place de la croix blanche" rebaptisée "la place rouge" (je n'invente rien, je répète juste ce que j'ai entendu hier). En votant pour Agir Ensemble, la capitale de la Soule, traditionnellement de gauche, a sans doute voulu choisir entre deux maux le moindre...

patricia lange 18/03/2008 07:59

désolée de vous décevoir je ne suis pas hystérique, journlsite depuis de nombreuses années , vérifiez à la commission mon jeune ami et qui plus est vacataire l'an passé à l'IUt de Tours au département info COm ... pour former de jeunes ... journalistes. Oui c'est votre blog , oui ok vous pouvez tout y écrire, enfin presque. J'habite fort loin de Mauléon mon jeune ami, j'y ai toujours des attaches de coeur mais mon univers ne semble pas être aussi étroit que le vôtre. Et puis preuve en est que vous n'êtes pas crédible car la seule chose que vous pouvez me rétorquer c'est que je ne suis pas journaliste et hystérique,  peu d'arguments mon cher enfin ceux qui me semblent être à votre niveau ... au ras des pâquerettes. Apprenez le métier jeune prétentieux et on se rappelle

E.H.BOYER 18/03/2008 09:17

Mort de rire. De suite les insultes, et le ton paternaliste qui va bien... Je vois que j'ai tapé dans le mille! Bon, puisque c'est ça, inutile que je prenne des gants!Déjà, primo, on s'en fout de votre pédigree. Pour moi, en l'absence de preuves tangibles et solides, vous ne restez qu'une "journaliste" au rabais qui ne sait pas de quoi elle parle! Vraiment je plains les petits nouveaux qui sortiront de l'école, formatés par quelqu'un d'aussi puant d'orgueil que vous! Ce n'est pas de très bonne augure pour la profession... Ni pour les CLP qui seront confrontés à vos "bébés". Déjà que je trouvais qu'il y avait du laisser-aller...Secondo, vous vous prenez pour une littéraire? Arrêtons, je vous prie, les faux semblants. Si vous êtes journaliste, c'est vraiment de pacotille, avec des arguments pareils (truffés de fautes et désorganisés, qui plus-est) "moi chuis encartée, et professionnelle, et pas toi!" (Woaw, ça vole haut! Moi je pisse plus haut que vous... On parie?), "t'as pas le droit de publier des messages téléphoniques, ça va à l'encontre de la déontologie" (mais harceler un CLP au téléphone, ça c'est normal! Et c'est même très bien si c'est Louis Labadot qui le fait!), "si ton seul argument, c'est de dire que je suis hystérique, c'est naze", gna gna gnaaa.Pffff... Allez, allez...Contrairement à vous, visiblement, moi, je n'ai rien à prouver. Je taille mon petit bout de route sans m'embarrasser de murettes; et si ça ne vous plait pas, c'est bien simple, je ne vous force pas à lire mes élucubrations! Maintenant, on est en démocratie, et si ça vous branche de vous faire casser à tour de bras, chère Madame, et bien continuez à me rendre visite! Tout ce que je vois, c'est que vous avez pris la défense d'une cause indéfendable, qui va à l'encontre même de ce que votre soit-disant profession professe. Mais si vraiment vous (ou Louis labadot) pensez que ce que j'ai fait (c'est à dire montrer au grand jour un comportement inacceptable de la part d'un élu) est hors la Loi, et bien que n'estez-vous en justice!?

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!