Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 12:33
Depuis que Martine Bisauta et Bernard Causse ont décidé de partir dans l'équipe de Jean Grenet (UMP) aux municipales de Bayonne, C'est la débandade chez les Verts du Pays Basque!

Il y a les "pro-Bisauta", qui soutiennent ouvertement, ou ne disent rien (mais consentent, sans doute), et il y a les "puristes intégristes et gueulards" dont je fais partie.

Rappelez-vous : en janvier 2008, je signais cet article.

Après moult péripéties, que je ne vous conterai pas, tant elles sont affligeantes, "les conjurés" que nous sommes ont fini par en avoir assez de la loi du silence, de l'hypocrisie, et des contre-vérités jamais infirmées de manière explicite, publique, et incontestable. (Ceci est dit avec beaucoup d'ironie, de colère aussi, mais sans haine, cela va de soi...)

Jenofa Cuisset, actuelle secrétaire des Verts du Pays Basque, ainsi qu'une poignée de conjurés ont décidé de remettre les pendules à l'heure suite à un article du point (ci contre), datant du 8 mai dernier, par le biais d'une lettre ouverte au maire de Bayonne M. Jean Grenet, principal initiateur (inconscient?) de la division...
Action :

Uhart-Cize, le 19 Mai 2008

Monsieur le Maire,

Je vous écris cette lettre ouverte en  ma qualité de secrétaire des Verts du Pays Basque.

Vous savez que l’hebdomadaire « Le Point »  a publié le 7 Mai dernier un article concernant les municipalités du BAB. Dans cet article, Martine Bisauta est présentée comme une « responsable des Verts ».

J’ignore si cette  expression est le fait du journaliste ou bien si c’est vous qui l’avez employée.

Au cas où la deuxième hypothèse serait la bonne, je  me permettrais de vous prier de faire très attention à l’avenir lorsque vous présentez Martine en public ou dans la presse.

En effet, Martine Bisauta n’est plus une « responsable des Verts, j’imagine que vous le savez. Elle a démissionné de notre parti afin de s’éviter l’exclusion car notre mouvement politique ne saurait accepter d’un militant ou d’une militante qu’il se présente à une élection municipale sur une liste menée par un adhérent de l’UMP.

Certes, la presse, depuis le début de cette affaire, a souvent présenté Madame Bisauta d’une façon qui entretient la confusion dans l’esprit des gens. Les journalistes n’en sont pas les seuls responsables, Martine jouant largement de ce flou artistique, aidée en cela par certains responsables des Verts du Pays Basque qui l’ont accompagnée et continuent à l’accompagner.  Pour être plus explicite, je dirais que pour ces personnes, Martine n’est plus chez les Verts mais elle y est tout de même encore et continue à compter pour eux à tel point qu’ils se refusent systématiquement à opérer des rectificatifs auprès de la presse, qu’elle soit locale ou nationale. Je ne connais pas les raisons de cet accompagnement mais il me semble qu’elles doivent avoir plus de rapports avec la politique politicienne dans ce qu’elle a de pire qu’avec le souci de l’idéal écologiste qui seul devrait animer des militants Verts.

Il faudra bien un jour que les choses soient mise au clair et je vous serais très reconnaissante si vous pouviez être l’un des acteurs de cette clarification.

Comptant sur votre compréhension, voire votre appui, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes respectueuses salutations.

Jenofa Cuisset
Secrétaire des Verts du Pays Basque.

PS : cette lettre ouverte a été envoyée à toutes les rédactions de presse locales...

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans VERT DE RAGE
commenter cet article

commentaires

Runs 25/05/2008 12:20

Mais non ! Au tribunal ! Sinon ça sert à rien que je me décarcasse à souffler sur la braise, moi, le pousse au crime ! Quand on est pas d'accord, c'est tribunal de nos jours ! Sinon il y a juste des hauts et débats dans un monde de bisounours, c'est nul...Et puis je vous déconseilles de parler de vive voix, c'est le genre de plan ou on peut arriver à ce comprendre... Parce que sur le blog d'Etienne, c'est comme en politique : L'important c'est pas d'avoir raison, c'est d'avoir le dernier mot.

E.H.BOYER 25/05/2008 15:49



Je précise pour ceux qui n'ont pas compris : Runs = Cyclotor...
Tu as fait une fine analyse! J'adore ta conclusion. C'est très réaliste (sans ironie).
Mais bon... Je suis en terrain conquis, fait dire! Un peu comme mon chien qui fout une branlée mémorable à un patou parce qu'il est chez lui... Le même patou dans un autre lieu, et c'est la
bérézina pour Pollux! Tout est une question de propriété, finalement...
RrrrrWaouf!



Martine BISAUTA 24/05/2008 11:14

Ce sera ma denière contribution. Non, Etienne il ne s'agit pas de "mauvaise pub" ou de souci d'image. Il s'agit tout simplement de subir des accusations portées contre soi, contraires à la vérité, sans pouvoir s'en défendre. Je n'ai pas une armure, c'est tout simplement dur à vivre.  Sur l'opportunité d'une action en justice : regarde l'épisode Arandia, (c'est vrai que jusqu'à peu , tu ne t'intéressait pas à la Côte), il porte plainte pour un qualificatif que lui a attribué un journal distribué sur Bayonne. Bon c'est lu par un nombre de personnes, le procès lui a valu X articles dans S. Ouest ! bilan des courses ? t'as pigé... Je ne porte pas de jugement sur le fond de l'affaire, mais simplement il a multiplié par combien le nombre de personnes au courant de l'expression que lui considérait comme attentatoire à sa personne ?Mais le débat entre nous n'est pas sur le concept de "diffamation inversée" ou  pas , c'est amusant mais à la marge. Et on peut disserter à l'infiniCela ne répond pas à ma demande principale d'une explication au fond sur ce que vous avez affirmé dans cet article, et dont j'aimerais connaître les sources. Elles doivent être de qualité pour que vous vous permettiez d'être si durs et si sûrs de vous et pous que vous jugiez nécessaire de rendre tout cela public.C'est une demande simple, on met tout sur la table, on s'explique et ensuite on boit un coup. C'est pas la guerre quand même... Ton blog... je ne sais pas. j'y suis passée un peu par hasard et paf j'ai eu envie de dire, parce que j'en ai gros sur la patate, quand je lis certains trucs. Jusqu'ici je me l'étais interdit, et puis ... tu sais la spontanéité cela peut exister. L'humanité aussi sauf que parfois je m'interroge.Les plus beaux combats sont les combats loyaux, et là je ne suis pas sûre que le compte y soit.Merci au passage d'avoir tout publié de mes messages, là c'est ok, et je tiens à le souligner.Martine

E.H.BOYER 25/05/2008 15:44



Je publie tant qu'on reste respectueux les uns envers les autres.
En politique (même dans son propre camps, je viens de m'en rendre compte!!!) on a des adversaires, mais pas d'ennemis. Je n'ai de haine envers personne. Pas (plus) même envers la bergère de mon
livre.
Je ne veux pas non plus passer pour quelqu'un qui censure, dès lors qu'on n'est pas d'accord avec lui. Je te remercie d'avoir dit ce que tu avais à dire ici.
Je souhaite qu'on ait un jour la possibilité d'en parler en face à face, comme de vrais samouraïs.

En attendant, nous devons encore régler certaines choses entre nous, les Verts du Pays Basque. Et tout découle de ton départ avec Jean Grenet...
Au fait, tu ne m'as pas répondu, toi non plus... Il a voté quoi, le député-maire de Bayonne, pour la loi sur les OGM?



Alain BOUCHON 24/05/2008 10:55

Hopopop!Que de littérature ! Voilà un petit moment que je n'avais pas jeté un oeil (intéressé) sur ce blog qui a le mérite de secouer des neurones mais, si vous le permettez, je veux bien soutenir l'ACTION de Martine Bisauta !J'ose même croire que si vous mettiez tout ce temps passé à AGIR dans l'intérêt de convictions politiques plutôt qu'à aligner des kilomètres de caractères sur écrans, l'étiquette VERTE n'en serait que plus crédible...Hélas, comme trop souvent, il y a ceux qui pensent (parfois plutôt bien...) et ceux qui oeuvrent sur le terrain. Cette méchante habitude de considérer comme "traîtres" ceux qui ont préféré intégrer une équipe de terrain malgré des divergeances politiques évidentes m'afflige...Etienne, Laurent, rapprochez-vous des élus de votre commune, proposez-leur un coup de main et un "éclairage" plutôt qu'une condamnation de toutes leurs idées : je connais ces élus que vous mettriez sans distinction dans la charette UMP : certains cultivent leur carré de jardin Bio, d'autres luttent pour que l'image d'une Soule Verte ne se réduise pas à des tas de ronces sur des terrains si difficiles à exploiter...Finalement, je trouve que l'image très réductrice des "écologistes" présentés il y a quelques années par les "Guignols de Canal" ressemble trop à ces débats stériles et peut-être blessants que vous vous complaisez à entretenir sur ce blog: chacun son courant, son idée, sa Vérité (dangereux!)...et au final, beaucoup de bruit pour peu de résultats!Désolé d'avoir troublé l'ambiance...

E.H.BOYER 25/05/2008 15:31



Mais non, mon cher, un blog, c'est fait pour s'exprimer. Tu as tout à fait le droit de le faire, si ça reste en des termes respectueux. Ce qui est le cas.
Comme je l'ai dit plus haut, je pourrais parfaitement travailler avec Michel (ou d'autres membres de son conseil municipal - comme ton frère, par exemple, que j'apprécie). Mais pas dans le cadre
d'une "alliance" électorale.
Une commission extra-municipale, ce n'est pas la même chose. Ce n'est pas pour parader, mais pour travailler, être utile à la société. Ce n'est pas "un achat" comme je l'ai entendu dire par
certains opposants. C'est un peu comme un devoir civique, en quelque sorte. Et si -par le plus grand des hasards- on me demandait d'en intégrer une, je pense que j'y réfléchirais
sérieusement. 
Comme quoi, l'humanité est très complexe, et peut sembler controversée par moment. Mais pour moi, c'est très clair dans ma tête. Et ça ne me pause aucun problème de conscience!



Martine BISAUTA 23/05/2008 16:10

Merci pour le cours de droit, décidément toujours des leçons à prendre.Pour moi, c'est diffamatoire et largement intentatoire "à mon honneur". Pour les juristes consultés le délit de diffamation est consitué mais à la limite de ce que le courant jurisprudentiel retient pour rentrer en voie de condamnation. Pourquoi je n'ai pas été plus loin ? Simplement parce qu'un procès aurait encore donné plus de retentissement à ce texte mensonger et que je pense que cela va bien ainsi. Merci.Par contre, tranquillement entre camarades on peut en discuter. Je suis avide de savoir où vous puisez vos sources, pour aller aussi loin dans vos affirmations. Quand on évoque des "manoeuvres" destinées à empêcher les Verts de réagir et de renouer des négociations, manoeuvres effectuées par une personne précise, je suppose que l'on a du biscuit derrière, qu'on n'est pas dans la simple allégation destinée à nuire mais bien dans la possibilité de démontrer que tout ce qui est reproché ou pire sous entendu est réel.Loin des prétoires, nous pouvons vider l'abcés et je réitére ma proposition. J'ai la faiblesse de croire que tu auras à coeur d'y donner suite....Je ne t'ai jamais accusé personnellement de quoi que ce soit, je respecte ton analyse de la situation, ok c'est de l'ordre du débat.Je m'inscris en faux sur le droit de dire ou écrire n'importe quoi, qui n'a rien à voir avec la réalité et qui porte un préjudice qui est impossible à combler. Car tu le sais , je te l'ai déjà dit, les "braves gens" ont toujours tendance à penser qu'il n'y a pas de fumée sans feu, et vas toi rattraper la fumée !Oui nous sommes là, où le bât blesse, mais c'est toi qui tend une énorme perche en écrivant " je ne juge pas quelqu'un en fonction de ce qu'on m'en a dit, mais en fonction de ce qu'il/elle fait concrétement"Banco, allons-y et vérifions ensemble tout cela si tu le veux bien !Bon WEMartine

E.H.BOYER 24/05/2008 09:10



Oui, dans mon vocabulaire et ma conception de la vie, ça s'appelle de la "diffamation inversée", comme il existe du "racisme inversé", ou du "harcèlement inversé". Tu aurais dû aller au
bout de ton raisonnement, si tu en avais la possibilité. Mais la procédure, c'est cher, c'est long, ça pue, et on est jamais sûr d'obtenir gain de cause... Sans compter qu'il faut assumer
après!

Bref, je trouve ton explication un peu (voire beaucoup) tirée par les cheveux. Craindre une mauvaise pub, tout en prenant du temps à essayer de me répondre sur mon blog (d'ailleurs, pourquoi MON
blog, hein? Ce que j'y ai dit sur toi était quand même bien moins virulent que ce qui a été dit ailleurs!), qui certes, est moins lu que Sud-Ouest, ce n'est pas non plus très bon pour
l'image...

Quand je pense que tu aurais pu prendre ce temps pour envoyer un démenti en bonne et due forme à la rédaction du Point! Ca aurait évité pas mal de tergiversations. Ca prouverait aussi que tu as
bien coupé le cordon! Or là, on est encore et toujours sur du flou artistique, largement alimenté par tes soutiens internes au VPB (par leur inertie, ou leur manque de fermeté dans cette
affaire).

Mais on en discutera de vive voix, à l'occasion...




Cyclotor 23/05/2008 13:07

En réponse à Etienne, et donc un petit peu hors sujet par rapport au débat d'idées des 2 précédents posts, je reviens sur l'image du parrallèle avec le Karaté. Le saut de empi, c'est un peu comme le chiffre du chômage, on est obligé de l'aborder, quelle que soit la tendance... Mais il y a de nombreuses écoles qui font empi très différement ( comparons ça a des tendance politiques qu sein d'un même courant, PS, PC, Verts...). Au sein de chaque école, de nombreuses variantes sont tolérées, chaque expert a sa façon et mieux, on encourage chaque pratiquant à l'exprimer différement, en fonction de sa sensibilité. Au sein même de la tradition la liberté d'expression et l'ouverture sont présentes... Ce qui fait que le Karaté vit avec son temps et va même beaucoup plus loin : on n'hésite pas à prendre ailleurs ce qui se fait de mieux : le body-karaté est inspiré de l'aéro-boxe, le Karaté-Défense que je vais mettre en place à la rentrée prochaine empreinte beaucoup au Pancrace. Un peu comme s'il s'agissait d'une démocratie participative à la proportionelle où de l'extrême droite à l'extreme gauche, les choix de chacun participent à la vie et à l'identité de l'ensemble. Et au centre de tout ça le Karaté de tradition survit sans aucun problème !... Nos plus grans experts font des échanges, l'avenir est à la transversalité des Arts Martiaux, nous l'avons bien compris... Il faut prendre les compétences là où elles sont, qui a les meilleurs économistes ? Qui a les meilleurs pour l'écologie ? Le Social ?... C'est pourquoi je trouves que voir l'économiste en un socialiste comme Strauss Kahn c'est aller encore plus loin... L'anti-Sarkoziste primaire que je suis est capable de dire voir le bon partout où il se trouve, alors chez les potes, n'en parlons pas ;-)

E.H.BOYER 23/05/2008 15:14



Ah, je vois que mon image t'a parlé! Tu auras remarqué que je parlais aussi de "variantes", dans mon post!
Si d'après Valéry, François n'avait pas le monopole du coeur, je pense que les Verts n'ont pas le monopole de l'écologie! Mais la droite n'a RIEN d'écolo!
Je pense que la droite récupère les messages écologistes à des fins purement électoralistes. C'est un sujet "à la mode", qui commence à être bien médiatisé, alors il FAUT en parler...
Voire faire semblant d'agir, pour ratisser au plus large.
Un peu comme les pucelles des années 80, qui avaient tendance à ne s'acheter que des jeans 501 et à arborer la "coiffure banane" parce que c'était la mode du moment! Ce qui fait que toutes les
filles se ressemblaient en apparence... La forme était lissée, superficielle et uniforme. Et je subodore que le fond ne l'était guère moins...
Et pourtant, Dieu que c'était laid, la coiffure banane!
;-)



Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!