Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 20:26

Je veux bien comprendre qu’on puisse être surpris par le comportement d’un humain. Les hommes ont chacun leur caractère, une personnalité qui peut être complexe, et parfois même une conscience pour certains. Leur productivité et leur résistance à l’effort sont subordonnés à leur temps de repos. Il est donc inutile d’espérer une fiabilité à 100% de la part d’un être humain. Une analyse fine et objective qui vaut aussi pour toute créature vivante, du cochon d’Inde à la brebis basco-béarnaise…
Mais une machine ?
Une machine, c’est con, ça réfléchit pas, ça n’a pas de sautes d’humeur… Une machine c’est fait pour fonctionner, faire le travail pour lequel elle a été conçue, et rien d’autre ! En particulier les mécanismes simples, comme ceux qu’on trouve dans un grille-pain, un taille crayon, une bicyclette, ou une débroussailleuse…

A ce propos, parlons de la mienne, de débroussailleuse (ou rotofil de son deuxième petit nom). Comme toutes les autres, ce n’est qu’un vulgaire moteur à 2 temps, fixé sur un manche, qui fait tourner une tête avec un fil de nylon ou une lame. Rien de compliqué en somme. On tire sur la cordelette, et VAROUM, ça doit démarrer, et couper tout ce qui dépasse en moins de deux ! Herbes folles, ronciers, chardons, pousses de chênes, mulots, escargots : ça ne fait pas de détail ! Du moins ça ne devrait pas en faire…

Car depuis quelques temps, ma Rotofil est capricieuse… Elle démarre difficilement, coupe efficacement pendant dix minutes, puis tousse, et s’éteint comme si elle crevait de chaud ! Elle me fait la grève comme si elle s’était syndiquée à la CGT ! Je suis obligé d’attendre une heure, qu’elle refroidisse, pour qu’elle redémarre pour cinq petites minutes…
Au début, je vérifiais tout, en me disant : « Allons bon ! Qu’est-ce qu’elle a ? Le réservoir est plein, le mélange est bon, le filtre à air est propre, le moteur n’est pas encrassé (je venais de faire nettoyer le carburateur), les fils ne sont pas débranchés, et la bougie est neuve… C’est quoi, ton problème hein ? »
Et puis, comme je suis un humain, ma patience a des limites… Je me suis mis à l’insulter (au cas où ça marcherait…), puis à la balancer à plusieurs mètres en lui flanquant de grands coups de pieds rageurs ! « Tu vas arrêter tes comédies et fonctionner correctement, nom de Dieu de bordel de merde ! » Les voisins ont dû apprécier…
Mais rien à faire… Ma débroussailleuse est entrée en débrayage intempestif à durée indéterminée… Et je peux même pas y coller un blâme, ni même la licencier sans dédommagements pour faute lourde, pour la peine !
Elle a su rendre une tâche que je détestais déjà copieusement en un pur enfer ! Pourtant, quand tout fonctionne, qu’il ne fait pas trop chaud, que le fil ne casse pas toutes les 5 minutes, que la bière est fraîche et que la musique est bonne (oui, je tonds en musique…), ça pourrait presque être agréable, si ça ne faisait pas perdre autant de temps… C’est qu’il me faut environ 9 heures pour tout raser !

Alors zou ! Direction Loca-Soule pour un nouveau débriefing ! Et moi je me retrouve encore avec 1800m² d’herbes hautes à tondre avant vendredi ! Et qui c’est qui va encore se chier la honte, devant les beaux jardins tout proprets du lotissement, hein ?
J’en ai marre, de ces machines fabriquées pour durer deux semaines ! On ne sait plus faire que du consommable, aujourd’hui ! Tout ça c’est encore la faute à Sarkozy : s’il arrêtait d’inciter à la surproduction et à la surconsommation (pour soit disant redresser l’économie française), on en serait pas là !

Fabienne croit avoir trouvé la solution écolo et efficace  : en attendant qu’on fasse rajouter de la terre végétale dans le champs de mine qui nous sert de jardin -afin qu’on puisse tout faire à la tondeuse en deux heures, comme le voisin- elle veut acheter une faux ! " Mais oui : pas besoin d’essence, juste un peu d’huile de coude (oui ben justement, j’en ai pas de trop en stock, figure toi…), et ça tombe jamais en panne (On voit qu’elle n’a jamais fauché à la main de toute sa vie…) ! En plus, le prix d’achat est divisé par 10  (ça c’est bien vrai, mais la motivation et le rendement de l’opérateur aussi, du coup) !"

Non, là, tu vois, avec tes idées décroissantes, tu viens largement d'outrepasser les limites de mes convictions écologistes… Pour le coup, je me demande si je ne vais pas m’acheter un putain de quad, avec un putain de broyeur télescopique (comme il y en a sur le putain de tracteur de la commune) ! Non seulement ça irait plus vite, mais en plus je me prendrai plus les magnifiques étrons (au goût subtil de croquettes d’agneau) de mon andouille de chien en charpie dans ma visière !
Allez, un bon geste : c’est bientôt mon anniversaire…
;-)

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans BRÈVE DE COMPTOIR...
commenter cet article

commentaires

Isa 28/01/2009 22:23

Bon, alors, les biquettes... mieux vaut oublier. D'abord parce que non seulement elles ne mangent pas que les herbes, mais surtout, ELLES MANGENT TOUT SAUF CE QUE TU VOUDRAIS. Ici, les orties sont reines, malgré trois biquettes... par contre, adieu fleurs, lauriers, tamaris... Heureusement qu'elles ne grimpent pas aux arbres, les bouleaux et les chênes seraient tout nus ! Mais.... Mêêêêê... J'ai un début de solution, peut-être... Personnellement, je n'étais pas trop bien équipée pour faire face au big terrain autour de la maison que je louais. Il était aussi doté des plus beaux buissons de ronces (des mûriers stériles en fait) du quartier, qui envahissaient tout un enclos (et quand il y a de l'herbe, les biquettes, elles mangent l'herbe, pas les ronces !). Donc, armé de ma simple tondeuse, je suis venue à bout de ces épines envahissantes (les ronces, pas les biquettes... ah, j'en vois qui rigolent pensant que j'avais trucidé mes biquettes à coup de tondeuse ! Horrible....). Bref, pour y arriver, ma tondeuse a du faire des roues arrière...moi, beaucoup de patience parce qu'il faut repasser deux ou trois fois parfois pour broyer les branches au sol... Mais efficace tout de même. Voilà E.H., il ne te reste plus qu'à ressortir ta vieille tondeuse, lui enlever le bac à récup d'herbe coupée, et hop ! du courage... Bon, là, on est en hiver, donc tu as surement trouvé une solution depuis le mois d'août... Mais au cas où, pour la prochaine fois !

E.H.BOYER 28/01/2009 23:35


Ah, merci Isa. ça t'a pas bousillé ta tondeuse, ce traitement de faveur?
Ben en fait, on s'est fait livrer de la terre végétale, et on va tout aplanir, et planter du gazon dessus... Comme ça, ça en sera fini des ronces, et autres "mauvaises herbes" qui rendent le jardin
impraticable!


jenofa 01/08/2008 21:25

beurk!Je comprens maintenant pourquoi t'as une coiffure bien dégagée derrière l'oreille!Enfin, bon, t'as réussi à échapper à la cravate, toudmeme.Et---- au fait, tu sais, au 2 du Square du Tarn à Paris 17ème, mes parents n'avaient pas tous ses soucis. Et dans leur tête, ils pouvaient rêver de friche comme bon leur semblait.

E.H.BOYER 02/08/2008 18:36


"Les temps changent", comme diraient je ne sais plus quels rappeurs...


jenofa 31/07/2008 11:04

Ouaih, ben moi, j'ai vécu à peu près tout ce que tu racontes mais sur beaucoup plus longtemps et en 10000 fois pire because je ne suis qu'une faiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiible femme.Maintenant faux, malgré les cailloux et les gros trous laissés par Hegalaldia. Meilleur rapport qualité prix, pas à dire. De temps à autres, les brebis du voisin, ou les juments Comtoises qui viennent me faire ici un bourbier d'enfer.Ce qu'il y a surtout, c'est qu'il faut sortir de l'obsession de la pelouse. Les tondeuses avaient commencé, les rotofils et autres engins hurlants ont continué : on a une machine, c'est rigolot, ça fait du bruit, on se sent puissanrt--- Du coup, on n'a de cesse que d'empêcher la moindre paquerette de lever le bout de son nez. On parle beaucoup des méfaits de l'agribusiness mais sur la biodiversité, le jardin d'agrément est un e catastrophe semblable.Moi, j'ai les plus belles orties du département et j'emmerde les bien pensants du béton vert.

E.H.BOYER 31/07/2008 12:37


Mmmm... Mais ça ça vaut quand t'habites loin de la civilisation. Moi, je suis dans un "lotissement communal". Y'a des règles strictes (parfois débiles), mais l'une d'entre elles est d'avoir un
jardinet propret... Sans anarchie. Des fleurs, oui, mais pas n'importe où, ni n'importe lesquelles, ni n'importe comment...


batmantxo 31/07/2008 10:14

....ou le beton!!!

E.H.BOYER 31/07/2008 12:33


Ah tiens, oui... Je pourrais demander à l'entrepreneur de mon village de couler une immense dalle de béton partout autour de la maison... Avec un peu de peinture, on pourra presque faire croire
qu'elle a été construite sur un rocher, comme un monastère tibétain...


Lurbeltz 30/07/2008 11:16

Les écolos, ils parlent d'obsolescence intégré. C'est clair. Il faut faire tourner le commerce. On est tous manipulés par la société de consommation. Franchement... Franchement, le rotofil où on doit tirer une ficelle pour démarrer, ça me fait penser aux bagnoles dont il fallait tourner la manivelle... Ne me dit pas que depuis 100 ans ils n'ont pas trouvé autre chose que le moteur à essence !!!!! On nous cache tout on nous dit rien !

E.H.BOYER 30/07/2008 11:19


C'est clair! Alors qu'il existe des trucs merveilleux et efficaces à 100% comme le Round-Up, ou la bombe H!
;-)


Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!