Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 21:01
Aaaaah, Paris, Paris, Pariiiis!
Mis à part les guêpes et les frelons, il n'est rien que je déteste autant qu'une ville. La capitale de la France ne fait pas exception. Je n'y avais pas remis les pieds depuis une vingtaine d'année... Quand bien même, j'ai pris plaisir à la redécouvrir avec un oeil un peu plus mature... Voici quelques souvenirs (non exhaustifs) en photo de Paname :

Verrue mégalomaniaque ou joyau de l'architecture moderne, la grande pyramide du Louvre ne laisse pas indifférent... Personnellement, je ne sais pas trop comment me positionner à son sujet.

Le vélib : une très bonne invention. Mais bon : Paris, c'est quand même relativement plat, et donc bien adapté à ce mode de transport écolo.

... Et puis ça reste assez risqué, dans la mesure où les parisiens ne sont pas connus pour leur patience en voiture! Même en plein mois d'août, alors que la ville n'est plus peuplée que de touristes japonais en goguette!

Ici, le lavage des corps et le nettoyage des rues, c'est du pareil au même...

D'ailleurs, à propos de nettoyage, cet omniprésent rat volant ne laisse jamais une miette sur l'asphalte! Il parait qu'il est interdit de les nourrir.
Mais à Paris comme partout ailleurs en France, on sait braver les interdits!

Les "plages de Paris" sont toujours très prisées, sur les bords de Seine...
Un autre monde, vraiment!

Au muséum d'histoire naturelle : l'évolution, du mammouth laineux au hamburger!
C'est passé si vite, et on ne s'en est même pas rendus compte!

Toujours au muséum, une statue cauchemardesque qui en dit long sur l'avenir de l'humanité...

La sagesse universelle gravée au marker sur un banc public,
près de la fontaine animée du centre Beaubourg...

Une vision de l'enfer, sur la cathédrale de Notre Dame.

Dans le TGV, la grande plaine de la Beauce et ses éoliennes géantes.

Le métro, c'est pas toujours laid, sale et puant. Sous les jardins du Luxembourg, la station est d'une rare poésie. La phrase de George Sand m'a tapé dans l'oeil!

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans VERT DE RAGE
commenter cet article

commentaires

jenofa 23/08/2008 18:49

J'avais oublié:"Ca emmerde les gens quand on ne vit pas comme eux". Pierre Vassiliu."Les braves gens n'aiment pas que l'on prenne une autre route qu'eux". Georges Brassens.

E.H.BOYER 23/08/2008 19:01


Bah oui... C'est la bonne conscience morale édictée par la société occidentale judéo-chrétienne bien pensente... Une morale en toc, complètement hypocrite, mais tellement confortable et rassurante!
Allez, hop, tous en uniforme!
Next step : tous la même pensée, tous le même salaire, et tous la même maison sauf les patrons... Et tous ceux qui ne sont pas d'accord : hop! Au Goulag! Ou non, mieux : au bûcher sur la place
publique (pour l'exemple)!
Rien de tel qu'un petit retour aux bonnes vieilles valeurs traditionnelles, de temps en temps!


jenofa 23/08/2008 18:11

Au Brontosaure de base et de service:"Que chacun s'occupe de ses fesses et les cochons seront bien gardés".Proverbe de chez moi.

E.H.BOYER 23/08/2008 18:54


Sinon, y'avait aussi "Pierre qui roule n'amasse pas mousse..." (Cf "vol au dessus d'un nid de coucou")


pelotari 23/08/2008 17:16

c est bien se que je pensé tjs a embrassé les crapauds (pauvre jéno).embrasse les hommes au bon endroit et toi ausi tu pourras jouir d etre avec une personne.

E.H.BOYER 23/08/2008 18:03



Hum... Je connais une fille de mon âge qui aimait bien "embrasser les hommes au bon endroit". A force de jouer au docteur avec des charlatans incompétents, elle a fini par "faire un
bébé toute seule", et aujourd'hui, elle vit VRAIMENT toute seule, avec son gosse.
Mais peut-être est-ce aussi son choix? A force d'à force, elle s'est peut-être dégoûtée des "bons endroits des hommes", et sans doute préfère t-elle le chant des crapauds accoucheurs?



jenofa 23/08/2008 16:09

Pour les belles-mères, je t'approuve à 10 000 pour cent. Sur les mygales, je ne me prononce pas. Mais si tu dis du mal des crapauds, je ne réponds plus de moi.Rien à voir---quoique. Au sujet de ce chanteur des rues, je me souviens que tout le monde lui jettait quelqiues pièces par la fenêtre, sans un mot. Ma maman, elle, me prenait dans les bras, puis par la main et nous allions lui donner un peu d'argent en échangeant quelques mots avec lui. Mon père disait "Même à un chien, je ne jette pas la nourriture, je la lui donne en lui parlant".Et on s'étonne que j'aime tant mes parents!

E.H.BOYER 23/08/2008 17:11



Il aurait pu aussi bien recevoir le contenu du pot de chambre familial sur la tronche, ton chanteur des rues! C'est vrai que donner en échangeant quelques mots, c'est mieux, mais certains ne
veulent pas voir la réalité de la pauvreté en face. Ils donnent quand même, sans un mot, pour se donner bonne conscience, ou parce qu'ils en ont eu envie (ou les moyens) ce jour là. Les gens
n'ont pas envie qu'on leur mette sans cesse le nez dans le caca, alors faut pas leur en demander plus...

Quitte à remettre en route la polémique lancée par Laurel sur son blog, l'an dernier : je me suis retrouvé cet été à Annecy, sur les bords du lac, avec mes amis. On était sur l'herbe, et on
mangeait tranquillement nos hamburgers-frites lorsqu'une femme poussant un bébé de deux ou trois ans est venue à nous. Elle ne parlait pas le français, ou affectait de ne pas le parler, tendait
un gobelet en carton vide, en nous montrant l'enfant : "pour manger, pour le bébé..." La recette a fait long feu, mais ma femme a été émue. Je voyais dans ses yeux mouillants qu'elle
allait ouvrir le porte-monnaie et sortir les biftons... La nana a dû voir cette hésitation, car elle s'est incrustée...
Moi, je voulais pas lui donner de fric (parce que je subodorais qu'elle allait le donner à ce que j'appelle "un genre de souteneur", embusqué plus loin), mais je lui ai donné le bénéfice
du doute, même si elle n'avait pas l'air d'être particulièrement desespérée, et si l'enfant avait l'air en bonne santé. Alors j'ai dit "si c'est vraiment pour nourrir le gamin, attendez ici,
je vais vous chercher un sandwich".

J'ai poireauté 20 minutes que le barman du coin veuille bien me préparer un croque-monsieur. Quand je suis revenu, tout le monde s'était barré et attendait plus loin. La femme était toujours là
où je l'avais laissée, a pris la bouffe, m'a remercié du bout des lèvres, et s'est tirée en maugréant, avec son marmot.
Ma femme m'a dit qu'elle avait continué à les harceler pendant tout ce temps, réclamant du pognon, arguant que je mettais trop de temps, etc. Ce qui a eu le don de faire péter un cable à mon pote
allemand (pourtant trèèèès patient, comme garçon), qui lui a aboyé dessus "de se casser viteuf", que "si elle avait vraiment faim, elle fermerait sa grande gueule"...

Tu vois, le respect, ça se gagne... Qu'on soit à la cloche, ou patron!

A Paname, sous la tour Eiffel, devant Notre-Dame, ou le centre Beaubourg, à Montparnasse ou au jardin des tuileries, les roumaines (qui agissent en véritable gangs organisés), elles ont compris
le truc : elles demandent "Do you speak English" à tous les touristes, en tendant un mot grossièrement rédigé sur un bout de carton dans un anglais approximatif. Bah oui, l'Euro vaut
presque deux fois moins cher que la Livre Sterling!
Il suffit de leur dire "ah non, désolé" en français dans le texte, et elles vont accoster le gros lourdeau à la peau diaphane d'à côté, porteur de chaussettes de sport avec des sandales
en cuir par 32 degrés à l'ombre ! So british!



pelotari 23/08/2008 14:33

jéno la culture c est comme la confiture moins on en a ,plus on l etale a bon entendeur.au fait, je connait pas mal de choses sur toi .tt se sait un jour.au fait slt etienne sa va?

E.H.BOYER 23/08/2008 16:32


Salut Pelotari. Ui, ça roule, et toi?
Me dis pas que tu as passé tes vacances à chercher des infos croustillantes sur Jenofa?
;-)


Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!