Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 15:54

 Je pense que j'ai dû dire au moins mille fois que ce que je sais des ordinateurs aujourd'hui, je l'ai appris de mon mentor et néanmoins ami David Castéra dans le cadre de mon emploi de concepteur PAO. J'en aurais appris encore davantage et plus vite si le big boss n'avait pas eu la subite lubie de le licencier en 2004.
Bref, si je suis là aujourd'hui, c'est pour vous parler de ma méthode actuelle pour créer un dessin  (pour Euskobizia) et le publier en ligne. 
Dans cet
article précédent, je vous ai expliqué comment j'ai commencé à dessiner, puis à affiner mes techniques avant de passer à l'ère du numérique. En réalité, je ne fais pas tout par ordinateur. Seule la partie recadrage, colorisation et implémentation de décor se fait sous Photoshop.
Mais procédons par ordre :
- D'abord, je visualise dans ma tête (ou avec mes deux collègues dans le cas d'un dessin collégial) le dessin que je veux faire. Ensuite, J'en reproduis schématiquement le contenu sur un bout de papier qui traîne.
- Dans un deuxième temps, je localise les personnages sur la feuille, et leur donne une allure générale au moyen d'ellipses et de bulles. Cela me prends une dizaine de minutes grand maximum.
- Je commence par crayonner (au porte mine) les personnages, leurs positions globales, puis les détails de leurs attitudes : les traits et l'expression des visages, les mains, les plis et éventuellement les motifs des vêtements. Comme je suis un brin fainéant, je m'occupe rarement du décor. A moins qu'il comporte une spécificité que je me sens capable de dessiner. En tout, j'en ai pour 20 à 30 minutes de boulot selon la complexité de l'image.


Un décor complexe, mélange de dessins (Marqueur indélébile et pointe feutre fine) et de montages photos (maisons à colombages, nuit, incendies).

Encrage et scan

 Vient l'étape de l'encrage. C'est le moment où je me dois d'être le plus concentré possible. Une simple erreur, un pauvre tremblement, et voilà  presque 40 minutes de travail à la poubelle. C'est à ce moment là que je baisse la musique et que je ferme les portes pour être tranquille. Je me suis essayé à bien des techniques d'encrage (du stylo bic noir, en passant par les feutres pointes fines indélébiles, les stylos à encre de chine, les plumes à calligraphie, ou le stylo pinceau), mais aucune, à part la vectorisation sur Illustrator, ne supporte la médiocrité, et surtout la main qui tremble. Or, la tremblotte, c'est mon gros défaut!

 Il y a peu, j'ai découvert le blog de Laurel, une dessinatrice prefessionnelle de Metz qui fait un excellent boulot. C'est en voyant la qualité de son tracé que j'ai décidé de me remettre au stylo pinceau de Pentel, que j'avais délaissé au profit d'une bête pointe fine de chez Pilot. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est un instrument assez complexe à manier, et qui requiert  -pour sa parfaite maîtrise- un long et rigoureux apprentissage. Mais le rendu est assez joli, si l'on si prend bien. Il me faut environ 10 à 15 minutes pour encrer correctement le dessin.
- Ensuite, avant la colorisation, il faut scanner le dessin en haute résolution (300 dpi), puis, dans photoshop, jouer sur la luminosité et les contrastes afin de noircir le trait et gommer le grain et les aspérités du papier.
- Pour séparer les différents calques de décors, de couleurs et de fonds, il existe diverses façons de s'y prendre pour un résultat analogue. Moi, j'utilise la baguette magique de photoshop (que je règle à environ 70%) pour sélectionner le fond blanc du dessin. Fond que je supprime en suivant. 
   
 

Des pleins et déliés typiques d'un encrage au stylo-pinceau Pentel. Le décor sommaire est voulu.  

Colorisation et décor

 Ensuite, je crée un nouveau calque de fond sur lequel j'implémenterai mon futur décor, puis  je crée les calques de couleurs et d'effets au dessus du tracé du dessin. Au moyen de la pipette (toujours sous Photoshop), je sélectionne les couleurs qui me serviront pour les textures de peau, et les vêtements des personnages. Certain utilisent l'outil "crayon" pour étaler la couleur. Moi je me sers du "Lasso polygonal" que je fais courir sur les contours du dessin dans le calque que je nomme "couleurs". Pour ce calque, il faudra choisir l'effet "produit", afin que le trait de contour reste visible au premier plan.  Ensuite, à l'aide du "pot de peinture", je verse mes couleurs dans la sélection. Quelques petites retouches à "l'aérographe" pour donner ombrés, volumes et contrastes, et voilà, le tour est joué.
 - Pour les décors, il y a aussi plusieurs solutions. Si vous utilisez Photoshop, je ne saurai que trop vous conseiller d'aller régulièrement sur ce site chercher de nouveaux tutoriels de texturages. Voici comment je procède :
- Si mon décor a une certaine importance, je prends le temps de le dessiner, l'encrer et le coloriser comme vu précédemment.
- S'il est toujours important, mais qu'en plus, il est assez complexe, alors je ne me gêne pas : soit j'utilise une de mes photos  que je trafique sous photoshop (avec une combinaison de "filtres artistiques" : découpage, barbouillage, pastels, couteau à palette, etc.), soit je fais une recherche d'images sur Altavista (au passage plus complet que Google) et je récupère une image complète ou partie que je détourne de la mème façon.
- Enfin, si le décor n'a pas d'importance cruciale pour la compréhension du dessin,  je le suggère par couches successives de couleurs.
Je précise que pour archives, je garde toujours le document source au format photoshop (PSD) avec tous ses calques séparés. Vous vous en doutez, c'est la colorisation qui me prend le plus de temps. Entre 3 et 8 heures de travail non-stop, en fonction de la complexité du dessin...

 
Un décor relativement simple, avec quelques éléments photographiques (Feux infernaux, drapeau)

Conclusion

Je crois bien que je vais finir par investir dans une bonne petite tablette graphique, histoire de travailler l'encrage et les couleurs directement sous Illustrator. J'y gagnerai en temps et en énergie! Qu'en pensez-vous?

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!