Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 21:03
Cela faisait un bail que je n'avais pas écrit un article journalistique sur un sujet polémique. Un de ces articles d'investigation bien long, qui demande des heures de boulot d'enquête (au péril de ma seconde vie!!!), des confrontations d'opinions, des tonnes de photos choc (je vous en fait grâce, j'ai trop la flemme de les retailler pour ce blog), etc. Je n'étais pas certain d'être capable d'en refaire un, un jour.
En effet, faire du journalisme, c'est comme faire un sport à haut niveau : le manque d'exercice peut vite devenir fatal, et tuer toute velléité de s'y remettre dans l'oeuf.
Bon, je vais pas me la jouer "je pète plus haut que j'ai le cul fait" plus longtemps, mais je trouve le rendu (ici et ci-dessous) pas trop mal...
Je dis ce qu'il y a à dire sans trop me mouiller. Z'en pensez quoi, vous?  


Nouveaux tarifs Linden : la résistance s’organise…

Contestations et manifestations après l’annonce faite sur le blog officiel de Linden Lab, d’augmenter les tarifs des LowSIMs. Une “journée sans Second Life” est même annoncée le 31 octobre, afin de contrer l’éditeur du jeu, accusé d’appliquer une logique marketing néolibérale…

Alors que la crise financière mondiale fait toujours rage, que la bourse se mord la queue, Linden Lab annonce dans son blog officiel une augmentation des honoraires des openspaces de 66%, ces « îles light » destinées théoriquement à n’héberger que des mers, ou de petites îles non habitées… Selon l’éditeur de Second Life, l’engouement pour ses SIMs a été tel, et leurs utilisations à tel point détournées de leur but initial par certains résidents, que cela génère de gros soucis d’ordre technique (comme le « lag », par exemple). Et ce serait essentiellement à des fins d’améliorations de service que la société californienne, leader dans son domaine, aurait l’intention d’augmenter ses tarifs dès janvier prochain.
Une décision unilatérale loin de faire l’unanimité, même chez les entreprises clientes, et qui en tout état de cause ne semble pas être du goût des résidents (toutes nationalités confondues), qui, depuis que la nouvelle est tombée (à quelques heures d’Halloween, « la fête des morts »…), ont pris d’assaut la SIM Linden Estate Service 128/128/38, organisent les représailles, et manifestent leur mécontentement par diverses actions graphiques (drapeaux explicites, jets de particules, Pinocchios géants, Tee-shirts, flood…) qu’on n’avait plus vues depuis les élections présidentielles françaises, en 2007 !
A l’heure ou nous rédigeons ces lignes, des rencontres organisées par le collectif SOS (monté pour la circonstance) ont eu lieu un peu partout sur SL. Mais on rapporte déjà que des avatars manifestants auraient été définitivement supprimés pour cause d’atteinte à l’ordre public, qui constituent une « violation des Terms of Service ».

Le temps des représailles

La communauté des blogueurs SL n’est pas tendre non plus (lire ici, ici, et là, par exemple), avec ces nouvelles mesures, en incitant notamment au boycott de Second Life jusqu’au 31 octobre, à ne pas acheter de Linden Dollars pendant une semaine, ou carrément à quitter Second life pour venir s’installer sur des grids OpenSim (comme OpenLife grid, où il y aurait déjà eu 800 inscriptions depuis l’annonce, paraît-il !). Le but étant bien entendu de marquer sensiblement un impact sur les statistiques de Linden Lab.
« Les statistiques, c’est le seul langage qu’ils comprennent », explique Netpat Igaly, propriétaire des 25 îles du continent Admicile 128/128/28, et dont 20 d’entre elles sont des openspaces. Pour lui, cette augmentation est synonyme de catastrophe : « Cela va nécessairement entraîner la destruction de tout ce qui n’est pas “rentable” et empêcher tout projet créatif à but non lucratif : adieu la librairie, les musées et galeries, les accueils ; exit les bacs à sables, les zones à freebies, les espaces créateurs… » Pour Netpat, il est évident que Linden Lab ne pouvait pas être naïf au point de penser que ces LowSIMs resteraient des mers ou des îles jonction non-peuplées entre les continents.
Mais la décision touche aussi les petites entreprises virtuelles qui fleurissent dans Second Life, et qui se disent d’ores et déjà en situation précaire face à la crise.

La fin des haricots pour les créatifs ?

Takumi Heberle ne possède qu’une seule SIM openspace (AphRomu Paradise 73/74/22), sur laquelle elle a implanté sa boutique de hair-design. Elle était elle aussi parmi les manifestants : « Je suis verte ! Déjà que le commerce ne marche pas trop bien ces temps-ci, alors si en plus ils augmentent les “fees”, ça va causer notre perte ! Avant la crise, j’en vivais assez bien. J’ai eu des mois à 500 euros de gains, -quand même- auxquels il fallait invariablement déduire 80 euros de loyer. Mais là, avec la crise, et l’augmentation à 125 euros, ce ne sera plus jouable ! Avec ces tarifs je vais sûrement être obligée d’augmenter mes locations. Ce qui est dommage car ici il y a beaucoup de jeune créateur pas très riches, et si sa devient trop cher, ils ne resteront pas. Et donc cet endroit n’aura plus lieu d’exister.» En gros, si Linden Lab ne peut pas être taxée de « responsable de la crise », la société est néanmoins accusée d’y contribuer, ou du moins de l’injecter dans Second Life…
Pour Marc Moana, du collectif artistique Aire, si les activités sont différentes, la finalité est la même : « ça fait un moment qu’ils nous prennent pour des vaches à lait, et appliquent une logique néolibérale de “profit à tout prix”. Je crois que ce coup-ci, ils ont oublié que ce sont les résidents qui font SL ! ».
De son côté, Merlin Tilling est un particulier qui veut offrir du rêve sur ses parcs d’attraction. Il ne tient pas à répercuter ce surcoût à ses résidents, pour lesquels il vient de faire l’effort d’investir en lowSIMs. « Je ne suis pas là pour faire du fric, mais pour jouer ! Et Linden vient de changer les règles ! »

Exit les tarifs « SIMs éducatives »…

Même combat pour les SIMs qui bénéficient actuellement de tarifs éducatifs âprement négociés. Sur Arcachon 210/224/25, par exemple, le mécontentement est très palpable… Les drapeaux et les Pinocchios géants ont poussé un peu partout. Nocsorg Razor, qui fait partie du groupe en touche quelques mots : « Comme tout le monde on ne sait pas si on va pouvoir continuer, car on est sans subvention, et c’est dommage de gâcher autant de travail. Surtout que Linden Lab ne fait que ramasser après ! Ce sont les gens qui créent et qui font avancer tout ça. C’est vraiment idiot de nous tomber dessus par derrière, après nous avoir fait une ristourne ! Tout ce qu’ils vont gagner, c’est qu’on va aller sur Opensim, qui se monte et évolue bien… »
A Tahiti, sur France Paradise 126/108/102, Leroy Noël, qui n’a pas monté de commerce et qui souhaite favoriser l’entraide qualifie la méthode de Linden Lab de plutôt maladroite : « Les openspaces devraient avoir une utilisation plutôt esthétique que business. Disons que c’est plus facile de s’acheter une île light lorsqu’on veut faire un truc sympa, artistique, culturel ou social. Mais là, c’est devenu du gros business de vente, de location et de sous location. Je pense que c’est pour ça que Linden a voulu faire le nettoyage. Malheureusement, là, ce sont tous ceux qui ont des projets créatifs qui vont en pâtir ! »
Bref, il est encore trop tôt pour pouvoir dire où cela va mener, mais il semble que les résidents SL n’aient pas l’intention de laisser passer l’affaire, et se sont même entendus pour mener une action boycott d’envergure le 31 octobre… A suivre ?

EHB

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans PRESSE ECRITE
commenter cet article

commentaires

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!