Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 17:50
Hier encore, je balançais sur Facebook sur ce blog... J'avais mes raisons, et la presse s'en fait même l'écho!

Aujourd'hui, scandale du siècle à Cognac : un ancien professeur contribue sur un groupe Facebook dédié aux "professeurs mythiques du Lycée Jean Monnet", et ce qui aurait dû ne rester qu'un jeu d'adolescents ingrats s'est terminé en règlement de compte en règle, avec insultes, diffamation et calomnies à la clé sous le prétexte fallacieux du second degré...
C'est le journal régional local la Charente Libre (qui a visiblement attendu que soit passé le premier avril pour publier l'info) qui a rendu public ce fait divers des temps modernes (Si le lien ne fonctionne plus, téléchargez-le ici.).
Sud-Ouest a repris l'info le lendemain, ajoutant une foultitude de détails croustillants (ainsi que l'AFP, la Nouvelle République du Centre Ouest, France3, France Info, L'express, etc.) Si bien qu'on ne se demande même plus à qui profite le crime, mais plutôt ce qu'il cherche à masquer...

Etant originaire de là bas, et mes parents étant tous les deux professeurs (dont mon père, au Lycée), j'étais au courant de l'histoire depuis plus de deux semaines. J'ai pu visiter la page de ce groupe Facebook avant qu'elle ne soit mise en accès restreint (elle était publique auparavant). J'avoue que des expressions employées, ou encore quelques insinuations étaient particulièrement violentes et s'acharnaient sur certaines personnes. Mais le pire, c'est qu'un professeur (toujours en exercice) cautionne, participe et atise ce petit jeu.

Cela doit-il nous étonner pour autant? A notre époque, de décadence sociale, où tout est banalisé, surmédiatisé (médias traditionnels, de plus en plus supplantés par Internet et la "culture Youtube") où l'éducation parentale laisse à désirer (la télévision est une bonne gardienne d'enfants...), où les politiques (qui montrent un exemple déplorable) n'ont qu'une idée en tête : réduire les effectifs du service public (là, je cible particulièrement l'éducation nationale), et où la tendance est à l'américanisation de notre modèle social ("si tu me dessines encore en slip de bain, je te colle un procès au cul!"), on ne trouve plus de repère, plus de limites, plus de respect de l'individu.
Bien sûr, tout cela ne veut pas dire que le prof fautif a des circonstances atténuantes. Un professeur -s'il est un homme (et donc capable d'erreurs)- est toujours un fonctionnaire qui se doit de respecter un "devoir de réserve", mais aussi et surtout, il est un éducateur qui doit en tout état de cause rester un référent pour les plus jeunes...

Alors souvent, on serait tentés de se dire : "je ne risque rien! C'est Internet, j'ai un pseudo, et même, si j'en n'ai pas, n'importe qui aurait pu créer une page Facebook avec mon nom. C'est arrivé à Alain Juppé il y a quelques années, il parait..." Sauf que les services de police peuvent remonter jusqu'à vous en exigeant de Facebook (ou autre réseau social) qu'ils leur fournissent votre adresse IP... Et fatalement, un jour : PAF!
Avec Internet (et le web 2.0), on peut dire que nous sommes en période de test. Un long test, certes, mais quand même un test! C'est le baptême du feu. Si on arrive à cadrer tout ça, sans brider la Liberté d'expression, alors on aura passé un cap décisif.


Enfin, tout ça pour dire que le web-social a aussi ses travers, comme le montre la vidéo ci-dessus, que je trouve très bien faite (la version en anglais est vraiment fabuleuse). Et le premier, c'est que "si les paroles s'envolent, les écrits, eux, restent"! Et non seulement ça, mais ils sont référencés, colportés, amplifiés, déformés...
On rigole, on rigole, mais en fait, c'est pas toujours très drôle de se foutre ouvertement de la gueule des gens, surtout le jour où on vous fond dessus, comme la petite vérole sur le bas clergé, parce que vous avez un peu trop joué avec le feu...

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans BRÈVE DE COMPTOIR...
commenter cet article

commentaires

Cyclotor 04/04/2009 12:53

C'est vrai qu'il vaut mieux éviter de rire des profs, des flics et surtout des politiques. Tiens, moi par exemple, j'ai dans mes connaissance l'un de ces derniers qui était prêt à m'envoyer les flics parce qu'il supportait plus que je le chambre !Internet n'est qu'une toile sur laquelle tout le monde peut peindre. En conséquence, ce n'est que le reflet de notre société. Que ce soit sur Facebook, Dailymotion, Second Life ou tout autre portail, on ne retrouve que ce que nous sommes. C'est d'ailleurs un peu dommage que personne ne pense à se sublimer pour se réinventer plus beau, plus sage et sans frontières ( je signale que se recréer en terriblement laid à déjà été fait... Gné-hé-hé-hé ).Le bizutage systématique, la méchanceté, le cynisme, c'est notre nouvel air du temps, le modèle actuel de ce que l'on définit comme étant de l'intelligence. Alors selon les gouts on va prendre pour référent un Fogiel, un Guillon ou un Zeymour. Il ne faut pas s'étonner que des jeunes et moins jeunes aient des "jeux" comme ceux que tu viens de décrire... A commencer par moi, parodie grotesque et incrédible du méchant de service.A côté de ça, je me dis aussi qu'il faut pouvoir avoir le droit de dire ce que l'on pense et ce qu'on a envie de dire sur qui et sur quoi on veut, sans forcément que ça finisse en procès, l'autre truc dans l'air du temps. Il est vrai que certaines formes d'humour font surtout rire tant que l'on en est pas la cible mais je pense que la véritable intelligence consiste aussi a savoir rire de soi-même... Et quand il ne s'agit plus d'humour mais carrément de haine ? Pfff... Ben on est pas faits pour plaire à tout le monde ! Vous me faites bien rire, vous autres humains... A la fois si sensibles et si mauvais...

E.H.BOYER 04/04/2009 17:31



Oui... C'est notre incohérence!

Mais comme tu dis, l'exemple vient d'en haut (je veux dire de la "France d'en haut", celle qui passe à la télé en Prime Time, et se pavane dans les Garden Parties jet setesques de Paname). On a
seulement oublié que le web, comme défouloir, c'est à une dimension autrement plus vertigineuse que le fanzine de l'école... Il y a des pas à ne pas sauter. Il y a des choses qui concernent le
privé, et qui devraient le rester.

Exemple : les préférences sexuelles "exotiques" d'untel ou untel, même si c'est avéré, et connu (d'un public relativement local), ça ne concerne que l'intéressé. S'il n'a pas décidé d'en parler
lui même sur Internet, c'est qu'il a ses raisons (qui ne regardent que lui), et donc personne ne devrait se sentir le droit de le faire pour lui, sous prétexte "d'humour", ou de "second
degré"...

Je prends cet exemple parce que c'est un peu le genre de propos que j'ai pu lire dans ce groupe Facebook. Ce sont des attaques gratuites et personnelles d'ordre privé, qui n'ont aucun rapport
avec de l'humour. On ressent là de la rancoeur, de la jalousie, de l'aigreur,  et un bon gros paquet de bêtise (pour ne pas dire autre chose), c'est tout.
ça peut passer venant d'un adolescent. Après cette limite de péremption, faut faire un GROS travail de remise en question, à mon avis...



David 03/04/2009 19:44

Je comprends aps ton titre..; ce n'est pas Facebook qui va trop loin c'est juste un gars a fait preuve de stupidité

EHB 03/04/2009 22:17


Oui, j'ai fait exprès par pure provoc. Ce n'est pas Facebook qui est en cause bien sûr, mais l'usage qui en a été fait. Mais ce que je veux dire, au fond, c'est que peu importe que ce soit
Facebook, ou un autre... C'est dans la nature humaine de détourner les choses de leur fonction première. Pas forcément de manière négative d'ailleurs, même si sur le coup, là, ça l'était!
En fait, cet épisode montre que Facebook ne va pas assez loin en matière de modération, ou de "surveillance" de ce qui est publié sur sa plateforme. C'est plutôt comme ça qu'il fallait voir
mon titre...


Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!