Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 15:44

Les cas de correspondants locaux de presse floués sont légion. En voici un nouveau, celui de Dominique, qui vient de se voir sympathiquement "limogée" sans explication valables après 8 ans de bons et loyaux services...

Aujourd'hui, je suis désemparée et cherche de l'aide en "zapant"un peu partout... Voilà mon histoire : je suis correspondante au Dauphiné Libéré depuis presque 8 ans et donc, comme vous le savez corvéable à temps et contre temps mais, plus qu'occupée...
J'ai appris, vendredi matin, de la bouche d'une journaliste remplaçante de ma responsable de zone en congé maternité, que dorénavant, le journal se passerait de mes services ! Sachant, parait-il que ni ma personne, ni ma commune (13 000 habitants et faisant partie de l'agglomération grenobloise !) ne sont visées, mais qu'il s'agit d'un besoin de changement sur pas mal de communes (changement que l'on opérera d'abord pdt qq temps avec une journaliste, puis avec un nouveau correspondant, mais pas moi qui bien sûr, ne saurait évoluer...).
Résultat, je me retrouve inoccupée alors que j'ai encore récemment abandonné des fonctions associatives pour avoir plus de temps et, faut-il l'ajouter sans les qq 200 euros que j'arrivais à avoir par mois et qui m'aidaient à assurer les fins de mois !
Cerise sur le gateau, dans le journal de ce jour, mon nom figure avec mes coordonnées dans la liste des correspondants du secteur ! De qui se moque-ton ?
Ai-je un recours quel qu'il soit ? Bien cordialement, et, promis dans les jours à venir, je me reballade sur votre blog ! 
Ma réponse, se veut comme d'habitude pleine d'empathie, laconique et cynique, mais Ô combien réaliste...
Votre cas ne me surprend pas outre mesure. Ces gens là n'ont aucune loyauté, et ne savent pas récompenser l'investissement de leurs correspondants. Ce sont des usines à gaz, peu leur importe que vous restiez sur le carreau ou pas. De toute façon, ils ont la Loi pour eux : le statut du CLP leur donne raison. Et là, ils ne se privent pas de vous le montrer. Aucun avocat ne pourra vous défendre : les textes sont clairs; aucun syndicat ne prendra le risque de vous soutenir non plus : c'est trop tard pour vous, "fallait être syndiqué avant", vous rétorqueront-ils!!! Malheureusement c'est vrai, il n'y a aucun recours, puisqu'il n'y a aucun contrat entre votre journal et vous même...
A mon avis, il n'y a pas 36 solutions pour que vous vous y retrouviez. Je suppose que le Dauphiné Libéré n'est pas le seul journal local de votre coin? La solution serait peut-être de contacter le journal concurrent et de leur proposer vos services en tant que CLP, en faisant valoir votre book et votre expérience. Ou alors de créer votre propre journal local (sur le web par exemple?), ou d'envisager de changer de branche...
Concernant ce que vous a dit la journaliste remplaçante, vous devriez lui demander un écrit de ce qu'elle vous a dit de vive voix. Parce que sinon, a priori, votre "limogeage" n'est pas valable. Il faut que ce soit spécifié par le chef des correspondants de votre agence, pas par un vague journaliste. Toujours est-il que lorsque vous aurez cette "attestation", votre nom et vos contacts ne devront plus figurer sur le journal comme ceux du CLP de secteur. Mais même si c'est la cas, vous n'aurez aucun recours : le journal prétextera une coquille...
Désolé de n'avoir que ces quelques maigres semblants d'aide à vous proposer. J'espère que vous trouverez une solution qui vous satisfera.

Pas de bol, Dominique m'apprend dans sa réponse que le Dauphiné Libéré est le seul quotidien de sa région! Et de terminer par "C'est un drame, même le lecteur le plus simple ne retrouve plus ce qu'il souhaite et personne ne peut rien faire !!" Eh oui, c'est souvent comme ça! C'est le lecteur qui au final, ne s'y retrouvera pas...
Ce qui m'amène à ma conclusion : toi, lecteur, si tu te sens concerné par le sort et la qualité du journal que tu achètes, lutte avec nous! Envoie ton mécontentement par courrier à la rédaction, au lieu de raler et de ne surtout rien faire!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

EHB 13/11/2006 22:35

Oui, c'est vrai, j'ai lu ça moi aussi dans un article publié sur le web. Mais "koko", combien de CLP utilisés comme des mouchoirs jetables pour un seul qui obtient gain de cause? Prouver le lien de subordination n'est pas possible à tout le monde : il faut pour cela des traces écrites émanant de la rédaction. Or, la pression se fait la plupart du temps à l'oral, par téléphone, ou par personne (journaliste) interposée. Et puis cette histoire de jurisprudence date un peu. Depuis, les PQR sont plus prudentes, et ont trouvé des parades "légales" -quoi qu'humainement discutables- pour contourner les lois. Dans le genre : "Ah bon, tu râles parce que t'es sous payé? Ok, on t'appelle plus pendant 3-4 semaines, pour voir si t'as pas besoin de nous, finalement!"

koko 13/11/2006 21:41

faux pour le statut de correspondant. La jurisprudence a donné raison à une CLP contre une PQR qui avait limogé une correspondante dans le midi. Elle a prouvé qu'elle avait un lien de subordiantion (courriers, contraintes...) et obtenu gain de cause c'est à dire une requalification de ses fonctions, indemnitésde licenciement, rappel de salaire.
je cherche l'aticle dans marianne que j'avais découpée et j'essaie de compléter les références.
Lorsque vous râlez contre l'institution, faites le par écrit.

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!