Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 22:20

Aujourd'hui, beau temps, vent de sud léger en plaine, anniversaire du meilleur copain de mon fils... On refourgue les chiards, et on en profite ma douce et moi pour se faire une petite randonnée en amoureux... L'objet de notre convoitise : le pic d'Etxekortia, entre Aussurucq et Ordiarp. Après 35 minutes d'une piste infâme, nous arrivons sur le plateau et garons la voiture au petit bonheur la chance. Un vent à décorner un cocu souffle au dehors. Mais chez Boyer, on n'est pas des tarlouzes! On est venus pour l'ascension, on va se la faire, nom d'une couille de babouin!

Donc, malgré les protestations féminines (ô combien justifiées), nous entamons la montée du pic. L'infatigable Pollux est là pour nous guider de sa présence rassurante entre le karst et les herbes glissantes. Au bout d'une petite heure et demi, nous approchons enfin du sommet, à bout de souffle. La neige est encore là par endroits, et le vent est encore plus violent. Au loin vers le sud, se profilent de noirs nuages annonciateurs de tempête. Mais il reste à peine une dizaine de mètres de dénivelée à franchir, et en cinq minutes nous y sommes. Je ne suis pas d'ordinaire particulièrement ambitieux, mais là, je veux y arriver! C'est la rançon méritée de l'effort dominical bisannuel, merde!
Plus que 5 petits mètres sur le dernier promontoire, et j'y suis enfin. La miss est 20 mètres plus loin, derrière, et lutte de tout son poids contre le vent. Mais moi, avec mon quintal inébranlable, je m'y vois déjà : vainqueur de la course contre les éléments déchaînés et la montagne inviolable!
Et là, c'est la catastrophe! Je me fais littéralement faucher par une rafale et me rattrape de justesse sur une vieille bouse qui traînait par là, comme par hasard. Erk!
Par réflexe, Je pivote sur moi même, pour amortir la chute. Ma tête offre une très bonne prise au vent pendant une fraction de seconde. J'ai compris trop tard ce qui allait arriver...
Cette saloperie de vent de sud de merde a agrippé mes nouvelles lunettes sans cerclage à monture en titane (que j'avais depuis à peine une semaine) de ses sales doigts crochus et glacés, et me les a embarquées je ne sais où!!! Nous avons passé au moins 20 minutes à chercher partout en contrebas, avec ma douce. Mais le vent, qui ne voulait visiblement pas que je lui reprenne son trophée du jour, redoublait de colère, manquant de nous emporter à notre tour. Et dire que si j'avais eu mes lunettes, je les aurais retrouvées en un clin d'oeil...
Bref... Avertissement divin, ou négligence étiennesque? L'histoire ne le dit pas, mais nous avons préféré rebrousser chemin plutôt que de tenter le diable plus avant...
Le retour à la bagnole, plus qu'hasardeux et flou -dans un jour déclinant en plus- n'a pu se faire que grâce au clébard astucieux qui a repris exactement le même chemin qu'à l'aller! J'en ai de la chance, d'avoir un copain pareil! C'est Scoubidou que j'aurais dû l'appeler!

Et merde! J'aurais pris 349 euros en liquide pour les fourrer dans le trou des chiottes que ça aurait fait le même effet! Je m'en rappellerais de cette balade à Etxekortia!

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans BRÈVE DE COMPTOIR...
commenter cet article

commentaires

nattilathalie 16/02/2007 22:56

Et ben moi, même plus peur de rien ! La peur n'exclue pas la souffrance et elle freine nos pulsions de vie ! Je dégomme le prochain qui me réveille !
Merci, je me suis pété le ventre de rire ! Comment j't'ai r'connu là ! Ca m'a rappelé quand mon frangin a laissé tomber son appareil dentaire dans la cuvette des toilettes ! J'en ris encore...surtout qu'il a vomi par dessus ! Trop bon !
PS: continue de nous faire rire , on a besoin de carburant !

jeno 13/02/2007 20:11

Ah oui, cette peur là, il faut l'avoir vhevillée au corps et à l'âme.
Et oublier celle de l'araignée ou du loup.
Tiens, moi, je vais même faire un effort pour n'avoir plus peur des souletins!
Et la sublimer en résistant.

EHB 12/02/2007 22:27

Zut, Jeno! Briseuse de rêves! Nous qui croyions être les premiers créateurs de cette mouvance! Il ne me reste plus qu'à rester chez les Verts...Mais plus sérieusement, tu as tout à fait raison, c'est la peur qui détruit tout, ou pousse à la stagnation. La peur des autres, la peur de l'inconnu, la peur du connu aussi... Les hommes sont peu de choses quand ils s'en souviennent, et ils ont peur de perdre, de ne pas réussir, d'aimer, et de vivre en somme. Je ne fais pas exception. Moi aussi j'ai peur, surtout quand je vois le nombre de gens qui veulent voter FN ou Sarkozy.

jeno 12/02/2007 21:49

Bon, je viens d'écrire un commentaIre et la machine infernale me l'a refusé.
Alors, cette fois, ce sera comme ça sera!
J'ai quand-même pas que ça à faire!
T'as tout faux, EHB, les parti anti nature, y'a que ça!
Tu confonds environnement et nature. Les partis,  depuis quelques temps, ils causent de la trouille, de la pétoche qu'ont les hommes parce que, pour la première fois, on se rend compte que l'humanité peut se détruire elle-même.
Nul amour, nul émerveillement, nulle jubilation devant l'Autre, devant le différent. La trouille, laide, hideuse, mère de toutes les destructions, de tous les massacres,de tous les autoritarismes, de tous les totalitarismes et les dicatures.
Les Verts échappent un peu à ça----et encore!!!!!!!!!
Mais ne va pas croire que je suis d'accord avec les éructations haineuses d'un Paccalet qui déclare "L'humanité disparaitra, bon débarras"! Là, c'est du déficit d'amour. Ce Monsieur est un homme lui aussi. Faudrait qu'il analyse chacun de ces gestes quotidiens et qu'il s'attarde un peu sur les êtres humains qu'il aime, s'il en aime.
Allezn un conseil : lis Théodore Monod, et puisRobert Hainard et Terrasson et tant d'autres!

Crocodine 12/02/2007 20:03

La nature... Arrêtez ! C'est ce qu'il y a de plus beau, après moi !

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!