Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 13:41

nuke-is-the-end.jpgCeux d’entre vous qui étaient adolescents le 26 avril 1986 ont connu la catastrophe de Tchernobyl, qui a atteint en son temps 7/7 sur l’échelle INES. Vous devez alors certainement vous rappeler les suites de cet accident nucléaire en Ukraine : les plus de 4000 morts par irradiation qui ont suivi (et les dizaines de milliers supplémentaires qu’on nous promet), les quelques centaines de kilomètres de rayon autour de la centrale déclarés « zone morte » pour des centaines d’années, et puis surtout le fameux nuage radioactif qui, selon les autorités françaises de l’époque, avait contourné l’hexagone grâce à la bienveillance de l’anticyclone des Açores, évitant ainsi tout danger de contamination du bon peuple de France.

Suite à cet incident, « on » (« "on" est un con », comme vous le savez), je disais donc « on » a prétendu pendant des années (et même encore aujourd’hui) que le nucléaire était une énergie propre et inoffensive, et que c’était d’ailleurs la seule énergie du futur possible, malgré les avertissements des écolos. Tchernobyl, c’était « la faute des russes qui avaient mal fait les choses » ! Impossible que ça arrive un jour dans les pays développés, parce qu’ici, on a de vrais savants et des gros moyens !

A partir de là, « en avant Guingamp ! » (comme on dit à la buvette du stade Marius Rodrigo), on a fermé toutes les autres fenêtres, et on a tout concentré sur la fabrication d’énergie électrique à partir de la fission nucléaire.

 

11 mars 2011, Un tremblement de terre d’une magnitude de 8.8 sur l’échelle de Richter au large des côtes japonaises déclenche un tsunami qui frappe le nord est de l’archipel. Des vagues de 10 mètres de haut ravagent la région de Sendaï ou se situe justement la centrale nucléaire vieillissante de Fukushima Daïchi. La suite, vous la connaissez : les réacteurs qui explosent, les piscines de refroidissement du combustible usagé qui se vident à gros bouillon dans le Pacifique, des nuages radioactifs qui traversent le globe, la bouffe terrestre et sous-marine contaminée… Et puis des morts qui ne manqueront pas de survenir dans les années qui viennent. Des gens comme vous et moi, qui vont contracter un gentil petit cancer des familles qui les rayera de la carte. Tout ça parce qu’encore une fois, l’homme a voulu jouer avec le feu sans savoir le maitriser de A à Z. L’homme avec ses grosses couilles et son pognon puants lui confèrant cette insupportable arrogance qui lui donne l’impression d’être Dieu…

Et pourtant, les japonais ne sont pas comme les russes du temps de la guerre froide : ils sont à la pointe de la technologie, et jamais on aurait imaginé que le prochain accident nucléaire mondial viendrait d’eux…

Mais voilà… Ils vivent sur un groupe d’iles séparées par quatre failles sismiques en friction constante, et ils ont quand même construit 49 réacteurs nucléaires dessus pour leurs besoins énergétiques, répartis sur ce territoire branlant… Oh, ils avaient bien fait les choses : tout est aux normes sismiques locales, please !

Sauf que personne n’avait imaginé une seconde que des raz-de-marée pourraient dépasser les murs de protection anti-tsunamis…

 

Hier, l’incident est officiellement passé du niveau 5 au niveau 7 sur l’échelle INES. Comme Tchernobyl, quoi… Et Fukushima, c’est loin d’être terminé !

Pourtant, du rang des productivistes chevronnés (de droite comme de gauche), raisonne toujours le chant des borgnes qui sont rois -comme tout le monde le sait parfaitement- au pays des aveugles…

Mon couplet préféré, c’est « Ça ne risque pas d’arriver en France, parce qu’ici, il n’y a pas de Tsunami ! » Sinon j’aime bien aussi la tirade habituelle : « Et puis faut arrêter de faire dans le catastrophisme à la 2012 ! Sans électricité : plus d’ordinateur, plus d’Iphone, plus de facebook, plus de frigo, plus de lumière, et plus de travail ! Et cette électricité, tu crois qu’elle vient de ton cul ? Ben non, c’est de l’énergie nucléaire mon gars ! Mais vous les écolos, vous êtes tous pareils : vous voulez revenir à la bougie ! »

Pourtant, ce ne sont pas les solutions qui manquent ! Encore faudrait-il les entendre et les accepter ! Déjà, si on changeait de modèle de société, qu’on rejetait le capitalisme débridé des ultralibéraux, et le productivisme rampant des socialistes nés avec une cuillère en argent dans la bouche, on pourrait essayer d’envisager d’autres façons de vivre sur la planète. Chacun pourrait faire un petit effort pour limiter sa consommation énergétique (et donc son empreinte carbone). Ensuite, il suffirait de concentrer le pognon et les recherches sur d’autres systèmes de production électrique que les énergies fossiles. On est loin d'être des crétins, alors on va bien finir par trouver un truc valable dans pas trop longtemps, hein ?

C’est vrai : les éoliennes, c’est moche dans les campagnes, mais quand ça pète, ça ne fait pas des millions de victimes ! C’est vrai, fabriquer et recycler des panneaux photovoltaïques, c’est polluant… Mais largement moins qu’une explosion nucléaire, non ?

Je crois en la combinaison de plusieurs de ces "petites" solutions qui permettront à notre espèce de pouvoir continuer à vivre sur cette planète, sans trop se priver et surtout sans trop prendre de risques…

 

En tout cas, après Tchernobyl et Fukushima, il me semble à moi, que le nucléaire c’est le plus sûr moyen d’y revenir, à la bougie ! Alors qu’est-ce qu’on fait ? On continue sur le mode de la fuite en avant vers le néant, avec le « progrès », le pognon, la rentabilité et la compétitivité, ou alors on se réveille et on ose ?

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans VERT DE RAGE
commenter cet article

commentaires

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!