Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 18:26
intercollectif64-1.jpgJe ne suis probablement pas la personne idéale pour servir de porte-parole contre le WIMAX (D'ailleurs je vous rassure tout de suite : je ne le suis pas!) : je travaille dans une célèbre Web-Agency oloronaise qui développe des applications pour diverses technologies de l'information et de communication dont certaines nécessitent l'utilisation des ondes électromagnétiques. Je suis moi même utilisateur d'un téléphone portable, et il m'arrive parfois de travailler sur mon ordinateur branché en WiFi, ou même en 3G.
Si je prends ouvertement parole contre le WIMAX, c'est à titre de sympathisant écologiste des collectifs du département, mais aussi à titre purement personnel; le sujet ayant un rapport plus ou moins direct avec l'un des thèmes développés dans mon roman « L'infection », en cours de rédaction.
C'est pour cela que j'étais là, samedi 30 janvier au matin, en salle Ahusky du centre Multiservices de Mauléon, en compagnie d'une trentaine de tenants de divers collectifs basco-béarnais.
Voici la substantifique moelle que je tire de cette réunion :

Dans les « zones blanches » des Pyrénées Atlantiques, si certains attendent aveuglément le WIMAX comme le messie, la colère gronde parmi tout ceux qui, érigés en collectifs locaux (à Moncayolle, Arthez de Béarn, Garazi/Baigorri, Aiherre, Hasparren, Itxassou, Oztibarret/Amikuze, Monein, Etsaut, Montaner, Aydius, et Verdets) luttent contre l'implantation de cette technologie que les élus du Conseil Général présentent comme la solution alternative à la fibre optique, jugée trop chère à mettre en place là où le bas débit règne encore.
Pourquoi ce parfum de révolte s'élève t-il dans les rangs de la population? Pourquoi ces collectifs basques et Béarnais anti-WIMAX et anti-antennes GSM ont-ils décidé de rassembler leur force pour lutter contre les élus et les antennistes?

Les raisons de la colère...

WIMAX-a-Mauleon-Licharre.jpg- Parce que si les combats sont sensiblement différents, les sociétés qui vendent les accès Internet et les abonnements au téléphone portable, et poussent à l'installation généralisée des antennes relais sur tout le territoire sont les mêmes (Free, Bouygues, SFR, Orange...)
- Parce que la fonction du WIMAX est de diffuser des ondes électromagnétiques de très basse fréquence 3,5GHz (GigaHertz), permettant de fournir un (relatif) haut débit Internet, et que ces ondes électromagnétiques se rajoutant à celles des antennes GSM (pour la téléphonie mobile) sont plus que soupçonnées d'être dangereuses pour la santé à plusieurs niveaux. Le rapport Bioinitiative contenant de nombreuses études scientifiques indépendantes tend à le prouver, et, faute d'un recul suffisant, préconise le principe de précaution.
- Parce que le WIMAX est une technologie insatisfaisante et -déjà- dépassée. Le "haut" débit fourni par ce système est trop bas pour une utilisation normale par  les entreprises (2Mbps -Méga bits par seconde-, parait-il, sauf que sa portée peut varier en fonction de la végétation et des obstacles), et ne permet pas d'englober la télévision, en plus d'Internet et du téléphone filaire, au contraire de la fibre optique (qui supporte de très hauts débits allant jusqu'à  100Mbps).
- Parce que le département s'est engagé à lutter contre la fracture numérique, mais ne déploie pas le même service public pour tous, en fonction des zones géographiques. Les citadins ont droit au très haut débit en fibre optique (avec des offres à moins de 30 euros par mois incluant la téléphonie et la télévision en Haute Définition), tandis que « les ruraux » doivent se contenter pour 45€/mois d'un débit minimum permettant tout juste l'affichage de vidéos (très saccadées).
- Parce que le WIMAX a été choisi par les élus CG sans aucune concertation avec la population, et bien sûr sans qu'aucune information quant à ses dangers potentiels ne filtre des bureaux des techniciens du Conseil Général.
- Parce que la région a publié un guide pratique à l'attention des maires, judicieusement appelé : « préparer l'arrivée de la fibre optique » qui explique tous les arguments précédents, et que le ministère de l'environnement (lui même) a inscrit à la constitution une « charte de l'environnement » sans équivoque quant aux droits (et devoirs) des citoyens à pouvoir s'opposer à des décisions nuisant à l'environnement et à la santé.  Ces documents sont autant d'arguments, que dis-je, d'armes légales à opposer aux décisions arbitraires du Conseil Général.

Coups fourrés et dissensions

Un petit tour de table a permis de dégager les problématiques rencontrées par chacun, liées aux implantations d'antennes relais pour le WIMAX sur les fameuses zones blanches :

intercollectif64-4.jpg- A Montaner, « le sujet provoque -entre autre- de vives dissensions entre villageois », a rapporté Mme Lafourcade.
- A Arthez de Béarn, M. Aubry et son épouse (association Sentinelle Mission Nature, qui regroupe une centaine de personnes) se battent depuis 8 ans contre les antennes téléphoniques GSM de Orange et Bouygues, qui « sont prêts à tout pour s'imposer! Ils prétendent que les problèmes de santé attribués aux antennes relais sont d'ordre psychosomatiques. J'ai des témoignages qui disent le contraire! Et comment expliquer que les prix des maisons mitoyennes de ces dispositifs sont systématiquement dévalués?  Ceux qui prétendent aujourd'hui que les OEM ne sont pas dangereuses sont les mêmes qui absolvaient l'amiante, en son temps! »
M. Aubry se sent cependant concerné par le combat contre le WIMAX.
- A Uhart Cize, Mme Leciagueçahar rapporte que « le président de la communauté de communes de Garazi-Baigorri avait dans un premier temps autorisé une confrontation entre le physicien du PRIARTEM Daniel Oberhausen, et le technicien du Conseil Général. Et puis brutalement, l'idée est tombée à l'eau... Le CG a répondu que si le technicien se déplaçait pour une réunion d'information, ce serait seul et sans confrontation avec Oberhausen! »
intercollectif64-6.jpg- A Lanne en Barétous, M. Lamerenx lutte pour sa vallée classée en zone blanche, au sein du collectif Barlanès Sans Antenne. « Le conseil Général a fait une info restreinte (avec 6 foyers du village), disant que rien ne nous serait imposé. Résultat, le lendemain, le poteau était livré! Mais devant la mobilisation, la mairie a rattrapé le coup et est aujourd'hui prête à faire marche arrière ». Actuellement en Barlanès, c'est la solution d'appoint par Satellite, un pis aller, qui est à l'étude.
- A Monein, un collectif s'est réuni en mai 2009 pour lutter contre la mise en place d'un pylône GSM de 32m qui devrait arroser sur un diamètre de 30km à 61V/m, soit 100 fois plus que la norme de santé! « Étrangement, seuls les riverains de l'antenne ont été convoqués par les élus. Les politiques ne jouent pas le jeu : On passe souvent pour des chevaliers blancs ou des farfelus, mais nous, tout ce qui importe, c'est la prise de conscience générale des dangers de ces matériels en terme de santé, et de proposer des solutions ».
- A Verdets, il n'y a pas encore de collectif à proprement parler, mais les antennes sont déjà en place! « On nous propose une solution d'appoint : le NRAZO, pour « nœud de raccordement des abonnés en zone d'ombre » qui couterait 70 000€; mais nous voulons que ce soit le Conseil général qui le prenne en charge! Eux refusent, arguant qu'il y a déjà le WIMAX, et que le réseau filaire France Télécom est saturé. »
- Enfin à Aydius, en vallée d'Aspe, le collectif a fait venir Daniel Oberhausen. Ni les pro-WIMAX, ni les élus n'ont daigné assister à sa conférence. « Il y a déjà deux poteaux qui ne fonctionnent pas encore. Mais chez nous, c'est la guerre! Nos opposants enlèvent nos affiches, les propos échangés sont rudes... Nous sommes là pour tenter de fédérer tous les collectifs anti-WIMAX ». L'union fait la force, paraît-il...

intercollectif64-9.jpgEn fin de réunion, Il a donc été décidé de créer une association Loi 1901 pour regrouper tous les collectifs du département, nommé « Intercollectif64, contre la prolifération des ondes électromagnétiques, et pour le développement de la fibre optique pour tous »! Prochaine réunion le samedi 13 février à 10 heures en salle Ahusky à Mauléon.
Il sera discuté des objectifs communs, et d'une mobilisation vers des actions communes. Le but : créer un rapport de force face aux opérateurs et aux décideurs. « Nous devons faire comprendre aux élus que le rapport de force, il est tous les jours, pas seulement pendant les campagnes électorales », a conclu Laurent Caudine, du collectif de Moncayolle ».


Affaire à suivre!

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans VERT DE RAGE
commenter cet article

commentaires

E.H.BOYER 19/02/2010 11:16


http://idata.over-blog.com/0/22/25/10/images-4/ic64-SO.jpg
Dans le journal SUD-OUEST Béarn et Soule d'hier, l'article de Maider...


Lurbeltz 01/02/2010 14:01


Uf ! Le pavé !!!!
Sinon sur la dernière photo c'est quoi le geste que je fais ? Je me souviens de rien !!!!!!
C'est pas : "j'ai un dossier comme ça sur les preuves que Etienne Boyer est envoyé par les renseignements généraux et qu'il est mandaté par Nicolas Sarkozy pour infiltrer les mouvements anti-WIMAX"
Ah ah !


E.H.BOYER 01/02/2010 14:10


Gros dossier, effectivement !
Si, c'était ce moment là. Juste avant que les chatouilleux gars d'Aydius ne me mettent l'oeil au beurre noir ;-)


Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!