Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 12:28

xora.jpg Hier soir, je suis allé voir Xora au cinéma Maule Baitha de Mauléon-Licharre. Vous savez, c'est ce film en langue souletine tourné en Soule il y a quelques temps.

Comme je le dis dans le titre de ce billet, j'ai adoré. Je n'ai pas du tout été freiné par la barrière de la langue. D'abord parce que c'est en VOSTF, ce qui permet à des non-bascophones, comme moi, de comprendre le film. Ensuite parce que j'avais vraiment envie de voir ce que pouvait donner ce travail d'équipe, fabriqué en Soule par des souletins (réalisateur, acteurs, musique...).

 

Alors au début, c'est marrant de retrouver à l'écran les ganaches de ceux qu'on cotôie tous les jours (ou presque) : Jef Goyhenexpe, TTK Recalt, Michel Foucher, Allande Erreçaret, Xan Alkhat ou Jean-Marie Collen (et Xantiana Recalt, Gertrude Albisua, Inesa Decung ou Angélique Fullin chez les filles)...
Mais très vite, je me suis laissé prendre au jeu.

 

Avouons que je me suis senti personnellement touché par ce que j'ai vu.

Tout cela m'a parlé parce que j'ai ressenti exactement les mêmes émotions lorsque j'ai écrit L'infection. J'y vois un parallèle évident avec mon propre cheminement créatif. Notamment cette façon de m'approprier mon environnement, de capter des empreintes (de décors, choses et gens), de les ingurgiter, de les digérer et de les restituer. Et puis aussi cette terreur sourde de perdre ceux que j'aime parce que l'écriture de mon livre m'obsède, phagocyte mon temps et mon énergie. Sans oublier la douleur du deuil, lorsque j'ai tué des personnages que j'avais créés, presque aimés comme s'ils avaient été réels, pour certains...
Mais chut! J'en ai déjà trop dit!

 

Grosso modo, sans trop dévoiler le pitch (et à ce que j'en ai compris - je me fie ici à mon propre ressenti, donc le message de l'auteur, Peio Cachenaut, n'est peut-être pas fidèlement traduit), c'est l'histoire d'un jeune écrivain qui recherche en lui même, dans son esprit, dans ses racines, dans ses souvenirs, dans son entourage et dans sa langue natale la muse pour écrire un roman. Une très belle mise en abîme avec une épanadiplose narrative surprenante, qui explique tout, ou presque. Car là aussi, l'interprétation peut être différente en fonction des personnes qui regardent...

 

Reste qu'il y a de très belles images de la Soule telle que je l'aime, ses paysages naturels, les rues de Mauléon... Il y a aussi une ambiance très onirique, introspective et introvertie, soulignée par les longs plans fixes sur le visage de l'acteur principal (Jef Goyhenexpe) dont on ressent la souffrance étouffée (exprimée par son regard habité), mais aussi par la présence du cow-boy noir Aintzindari ülüna (Jean-Marie Collen), sorte d'allégorie de la mort, ou plutôt "d'anti-muse" cruelle et sans pitié, qui hante les nuits du héros et détruit son entourage.


Il y a aussi du sang, de la folie, des instincts morbides, des palanquées de symboles, de clins d'oeil et de trompes-l'oeil. Mais vous allez encore râler si je compare une fois de plus à Twin Peaks, non? Si, si : je trouve qu'il y a un petit côté "lynchéen" dans Xora. "On ne voit que ce qu'on veut voir", parait-il... En tout cas, ça m'a fortement rappelé une autre vidéo tournée avec les trois mêmes acteurs principaux (Jef, TTK et la Soule) il y a quelques années, et qui a été projetée lors d'une précédente édition du festival théâtre Mai en scène.

 

Et puis, il y a la voix off de TTK, la poésie de la langue (qui n'échappe pas, même à un néophyte tel que moi), et surtout la musique lancinante de Jérémie Garat et le chant halluciné de Maddi et Céline Oihenart. Franchement, tout y est. Je regrette même de ne pas avoir cherché à participer à ce projet (d'une manière ou d'une autre).
Quoi qu'il en soit, je retournerai le voir à la prochaine occasion, parce que c'est le genre de film dont on ne perce jamais tous les secrets. Même après plusieurs visionnages. 

 

Le teaser :


Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans COUP DE CHAPEAU!
commenter cet article

commentaires

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!