Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 
 

"L'infection T2 : Pandémie",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

15 euros, 306 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Tandis que Patrice végète à l'hôpital psychiatrique, que Sébastien est tombé en disgrâce et que Pascal se morfond à Paris, Beau Smart revient de plus belle, causant de terribles dégâts sur toute la planète. 
Mais cette fois-ci, le président Obaba – à qui l’intelligence artificielle a eu la mauvaise idée de s’attaquer – est bien décidé à la traquer et la détruire coûte que coûte. Pendant ce temps, un autre tueur monstrueux et insaisissable est lui aussi entré en scène…

Cette fois-ci, exit les mondes virtuels en trois dimensions : le thriller fantastique écolo et nihiliste se déroule majoritairement aux États-Unis d’Amérique, en Soule et dans le monde réel !


Commander le livre

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

16 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 12:21

hiberneAprès 7 ans et demi de présence quasi-permanente un peu partout en Soule (dans le cadre de mon ancien job de CLP), je suis désormais repassé dans le monde des invisibles. Ne nous leurrons pas : ça m'est comme qui dirait "imposé" de par la perte de mon réseau d'information (notez que je ne m'en plains pas!), et de par la distance de mon lieu de travail (Oloron Sainte Marie, où je reste en moyenne entre 9 à 10 heures par jour), mais c'est aussi largement voulu.
Je n'ai pas quitté la Soule, mais je me concentre davantage sur ma famille et sur moi même (et mes projets littéraires). Comme un ours en hiver, j'hiberne; je ne sors quasiment plus de ma "grotte" où je me sens bien et au chaud. J'essaye -dans la mesure du possible- d'éviter d'aller au dehors dans les lieux publics (bars, supermarché, boulangerie, marché, concerts...), où je suis susceptible de rencontrer des gens. Mon téléphone portable est constamment coupé, et je ne réponds qu'aux e-mails... Pas parce que je deviens encore plus mysanthrope qu'avant ou carrément agoraphobe, ou lunatique, avec l'âge mais parce que je m'ensauvage, et que je veux passer inaperçu (physiquement parlant, ce qui est un sacré challenge), comme un genre d'hermite ne communiquant plus qu'avec sa famille, ses amis proches et Internet.

 

Et puis, je finis par aimer la solitude de la nature, à l'apprécier davantage que le contact humain quotidien. A tel point, d'ailleurs, qu'en montagne, lorsque mon chemin croise par hasard celui de mes congénères, je n'hésite pas à faire un détour (voire à me planquer) si l'environnement me le permet. Sans doute que cela vous parait impoli, ou psychotique... Peut-être même que vous vous dites que je suis un sale con!
En vérité, je ne cherche pas à faire un affront à quiconque. D'ailleurs je pense que ce comportement renfermé, renfrogné, n'est que temporaire. Dites-vous juste que ça n'a rien de personnel, et que ça va passer...

Peut-être...

J'espère...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Am' 01/02/2011 15:57



Bonjour cher Hibernant. Je suis venue par pur hasard sur votre blog, je regardais le statut de corespondant et cela m'a dirigé ici. Je viens de lire votre dernier billet. Ca m'a fait sourire,
j'ai l'impression que vous avez surtout besoin de vous rapprocher de vous même, d'être "au calme" et je trouve que c'est bien que vous le fassiez.



E.H.BOYER 01/02/2011 16:11



Bien vu Am'!


C'est exactement ça. Depuis quelques temps, j'ai l'impression de me perdre, alors j'opère ce repli sur moi même afin de retrouver l'essentiel, et pouvoir repartir d'un bon pied. L'hiver sied bien
à cet état d'esprit!



Lurbeltz 25/01/2011 20:59



Ben moi mon activité politique a été un peu réduite à néant depuis que j'ai déménagé à Moncayolle et depuis que les Verts continuent à faire leur réunion à Bayonne. Je me suis replié sur
Astobelarra, sur mon boulot, ma famille, l'écriture... Un peu comme toi au fond ! Au fait, il y a deux rappels qui vont te faire sortir de ta tanière ! Il y a bloga bloga dans quelques jours, et
ce week-end... Le salon du livre de Navarrenx !



E.H.BOYER 25/01/2011 21:02



Blogabloga, c'est quand? Que je prépare un truc... Chuis parti avant la fin la dernière fois, tu te rappelles?


Pour Navarrenx, c'est OK. Tu seras là?