Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 14:21

voie-de-soule.jpgAprès avoir été abandonnée (juste avant les élections cantonales de 2008) par le principal porteur du projet, le conseiller général du canton de Mauléon Jean-Pierre Mirande, la voici de retour sur la table, cette tant redoutée voie de Soule!

 

Pour mémoire, il s'agit de compléter un tronçon de "voie rapide" qui va de Salies de Béarn aux portes de Charitte de Bas, et qui permettrait, selon ses illustres défenseurs, de désenclaver la Soule.

 

Que l'on ne se trompe pas : il existe déjà une route -en assez bon état, même si elle est criblée de "dos d'ânes" et de "coussins berlinois"- menant de Charritte à Mauléon, mais elle traverse plusieurs villages, parmi lesquels Undurein, Espes, Abense-de-Bas et Viodos.

Selon les notables porteurs du projet (les industriels locaux, dont certains sont aussi élus, comme par hasard), le nouveau tracé permettrait de "contourner" ces villages, et d'accéder plus rapidement et plus facilement à Mauléon depuis l'autoroute A64.

 

Toujours plus vite, toujours plus loin, toujours plus fort et encore plus cons!

 

voie-de-soule-espes.jpgL'ennui, c'est qu'entre les mots et la réalité, il y a parfois un monde : le tracé de cette nouvelle artère routière va emprunter celui de l'ancienne voie ferrée, qui fut démantelée par la SNCF il y a près de trente ans pour cause de "non-rentabilité". On était déjà à l'époque dans les prémices du système actuel, qui consiste à se débarasser des services publics qui ne rapportent pas (ou pas assez), peu importe que cela nuise à l'homme, à sa qualité de vie ou à son environnement. Peu avant, et cédant à la mode américaine, nos dirigeants avaient commencé à privilégier le transport des personnes en voiture (chaque famille de Soule en possède au moins une par adulte aujourd'hui, si bien qu'il est impossible de se garer devant la boulangerie de la rue Victor Hugo en heures ouvrées!), ainsi que le très rentable transport des marchandises par camions, créant dans le même temps toute une infrastructure routière polluante pour développer cette manne, vectrice de productivité et de "dividendes" juteux. Mais aussi d'excès de vitesse, et d'accidents mortels... C'est l'éternelle fuite en avant vers la bêtise et notre propre perte.

Le goudron est désormais partout et l'on peut même accéder à certaines cabanes de berger en haute montagne sur des pistes nappées d'un bitume luisant, entièrement financé par nos impôts!

 

voie-de-soule-abense.jpgMais je digresse... Le "sentier" dont il est ici question, tout droit et tout plat sur près de 4 km est à ce jour utilisé comme chemin de promenade par les familles, les personnes agées ou handicapées. On peut y rallier Mauléon à Charritte en toute sécurité et sans stress, loin du bruit des moteurs et des gaz d'échappement. Mes deux enfants y ont appris à faire du vélo. Bref, une partie de la population (pas nécessairement les riverains, d'ailleurs) s'est peu à peu réapproprié ce bout de terrain, longtemps impossible d'accès pour cause de trafic ferroviaire.

Et figurez-vous qu'entre temps, des souletins ont bâti leurs maisons (avec la bénédiction des élus) autour de cette ancienne voie ferrée, peu à peu reconquise par l'herbe. Donc, si le tracé de la nouvelle voie rapide passe par cet endroit, alors il traversera à nouveau les villages sur certaines portions. Les riverains les plus proches de l'axe routier seront même certainement obligés de céder du terrain pour laisser passer les bénis camions. La voie de Soule ne pourra donc pas être considérée comme une "voie de contournement".

 

Cela sous entend aussi qu'il faudra sécuriser les accès à cette voie rapide via les petites rues des villages concernés, au moyen de plusieurs ronds-points. Impossible dès lors, de rouler à 90km à l'heure en pleine bourgade ni d'ailleurs entre ces satanés ronds-points, situés à moins de 500m de distance les uns des autres. Et voilà comment on transforme le concept de "voie rapide" en celui, carrément inutile autant qu'encombrant de "voie parallèle".

 

Des promesses qui n'engagent que ceux qui les croient...

 

voie-de-soule2.jpgEt je n'ai même pas encore abordé le coût de pareil projet, sachant que le prix d'un rond point oscille entre 100 000 et 1 millions d'Euros. Mais où donc nos supers élus vont-ils pouvoir trouver le financement de leurs ambitions? L'ont-ils, d'ailleurs, en ces temps de crise, ou est-ce de la poudre aux yeux destinée à faire accepter l'idée par la population endormie (le vieux coup de la grenouille dans la casserole d'eau chaude), idée qui sera alors rendue réalisable, en des temps meilleurs?

Pour autant, je ne suis pas le seul à m'indigner des pratiques sournoises de nos élus, qui parlent d'enquêtes publiques, mais prennent leurs décisions en faisant fi des opinions contradictoires. On se rappelle encore de leur façon odieuse d'imposer aux communes en zone blanche le couteux et obsolète Wimax, aujourd'hui -fort heureusement- abandonné au profit du NRAZO, après force lobbying des citoyens!

 

Alors pour faire avaler la pillule amère, on nous ressort les mots clés habituels : le sacro-saint "désenclavement" de la Soule, le "développement économique" et "les emplois" (600?) qui en découleraient, à coup sûr. Et le pire, c'est qu'après nous avoir joué la même comédie pour le gazoduc, puis 20 ans plus tard pour soi-disant attirer des entrepreneurs dans la vallée, il y a encore de grands naïfs pour croire à cette vaine promesse! Le véritable enclavement, il est dans la tête.

 

Des voies alternatives?


Moi je me dis que si vraiment il y a du budget pour le goudron, pourquoi ne pas élargir et sécuriser la route actuelle, plutôt que de faire un doublon? Pourquoi ne pas faire un petit ruban d'un mètre de large avec ce qui reste pour faire une vraie piste cyclable sur l'ancienne voie ferrée? Ce serait une formidable façon d'encourager les gens qui viennent travailler dans cette partie de la basse Soule à préférer le vélo à la bagnole!

Ainsi, nos élus qui se gargarisent à outrance de respecter l'agenda 21 et le développement durable seraient en parfaite harmonie avec leurs belles paroles!

 

EDIT 9/1/12 :

Je pense que le salut de la Soule n'est pas dans la création de routes en doublon, mais dans le tourisme vert. C'est à la mode, en pleine expansion et ça génère un paquet d'emplois.

Alors qu'est-ce qui empêcherait nos élus, toujours pleins de bonnes idées, de valoriser cette ancienne voie de chemin de fer en y créant -en plus de la piste cyclable/marchable sus-mentionnée- un genre de "parcours à thème"? Je vois bien des cabanes en bois dans lesquelles pourraient, pourquoi pas, s'installer (à tour de rôle s'il le faut) les nombreuses associations locales, histoire de présenter leurs projets divers et variés. Eh oui, parce que la richesse de la Soule ne vient pas que de son industrie! Elle vient aussi (et surtout) des gens qui la peuplent (et de ceux qui la peupleront plus tard) et qui la font vivre au quotidien, sans forcément rapporter autant qu'une usine, ou une autoroute.

Par exemple : le festival théâtre Mai en scène, ou même les animations de la bibliothèques municipale. Qu'est-ce que ça rapporte en terme de rentrées financières? Que dalle! Et pourtant, c'est essentiel au bien-être de la population locale, autant qu'aux personnes extérieures qui y assistent, au hasard de leurs allées et venues dans la vallée. Arrêtons ou réduisons tout cela, et vous verrez comme la Soule se désertifiera, même s'il y a une "voie rapide"!

 

Je lisais dans un récent édito du bulletin municipal de Mauléon, que le maire, Michel Etchebest souhaitait que la population ait une attitude positive, afin de véhiculer une belle image auprès du monde extérieur, qui parfois nous observe. Eh bien qu'à cela ne tienne : montrons une Soule active, dynamique, et constructive, plutôt qu'une Soule assise sur des valeurs dépassées et de vieux rêves mortifères, des technologies aliénantes et polluantes et l'argent roi. La vie locale, ce n'est pas que le travail et la bagnole. Le scoop, c'est que c'est seulement 8 heures, dans une journée qui en compte 24!

La vie locale, c'est aussi -et surtout- la vie, la vraie, celle qui vaut la peine d'être vécue en compagnie d'une communauté qui se bouge, qui a des choses à partager, qui fait plaisir à regarder et où il ferait bon habiter.

 

Et pour ça, on n'a pas besoin d'une nouvelle route.

Et puis franchement, comme le dit très judicieusement "un commentateur" sur le site de la République des Pyrénées : il faut 7 minutes pour faire Mauléon/Charritte-de-bas via la route actuelle, en respectant les limitations de vitesse. On va gagner quoi de plus sur 3.7km?

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans VERT DE RAGE
commenter cet article

commentaires

Lurbeltz 08/01/2012 15:12


Excellent article. J'ai l'intention d'aller faire un tour en vélo pour voir.

E.H.BOYER 08/01/2012 15:23



Il faudrait qu'on retrouve tous les gens qui se sentaient concernés par ce projet stupide à l'époque, voir s'ils seraient d'accord pour le reportage vidéo...


 


En attendant, je profite de cette petite fenêtre ouverte pour dire à tout le monde que je parle de la voie de Soule dans un chapitre du premier tome de L'infection, à paraître fin mai 2012 aux éditions Astobelarra - Le Grand Chardon!



Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!