Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 10:50

J'entendais à la radio hier un obscur journaliste claironner que "l'indignation était à la mode en ce moment". A un autre niveau plus superficiel, ça m'a rappelé la fac, lorsque certains étudiants passaient leur temps à dénigrer Nirvana, parce que trop de monde appréciait le groupe grunge de Seattle d'un coup... Forcémment, talent ou pas, révolution musicale ou pas, c'était devenu de la merde!

Dire que l'indignation est une mode est une façon de rabaisser tous ceux qui refusent d'avaler tout cru les atrocités de ce monde, ceux qui ruent dans les brancards lorsqu'on veut réformer le système des retraites, ceux qui luttent contre la faim dans le monde, ceux qui n'hésitent pas à bomber leur torse nu devant les kalashnikov des loyalistes de Kadhafi. C'est nier toute légitimité de leurs combats, de leurs idées, mais c'est aussi s'agenouiller devant le pouvoir, les nantis, les menteurs, les brutes, et même leur prêter allégeance. Ces braves gens qui se moquent de ceux qui refusent l'injustice sont des collabos, rien de plus.

 

Hier, mon ami Laurent Caudine a publié sur son blog le témoignage brut de décoffrage d'Alice Leciagueçahar, élue Europe Ecologie - Les Verts, qui a assisté au rapt de jeunes abertzale sous Mandat d'Arrêt Européen par la police française. Je ne vais pas le republier sur ce blog, ce serait une redite; mais je vais une nouvelle fois crier mon indignation face au comportement lamentable de la force publique, qui n'a pas hésité à insulter, menacer et frapper des élus (je vous rassure : ça aurait été de simples quidams, ça m'aurait tout autant énervé). Je rappelle quand même que ces jeunes (comme les élus) étaient pacifiques et désarmés...

 

Mais c'est quoi ces méthodes dignes de la Gestapo? C'est ça la police qui est sensée nous protéger?
Je sens que notre république est de plus en plus en train de ressembler à certains pays d'outre méditerranée...
Méfiance, si ça va trop loin, ça va finir par vous péter à la gueule! Et vous ne pourrez pas dire qu'on ne vous aura pas prévenus... Quant aux "flics" (aux barbouzes nazies) qui utilisent ces méthodes, comment voulez vous que les violences contre vos confrères s'arrêtent, lorsque qu'on voit les vôtres! Vous montrez l'exemple avec tellement de brio! C'est Sarkozy qui vous paie pour perdre votre humanité, et devenir de gros sacs à merde violents?


Et puis j'adore les mecs masqués armés jusqu'aux dents de gros pétards rutilants qui accusent les autres de "ne pas avoir de couilles"... Quel beau transfert! Quelle belle preuve d'intelligence!

"Pour être flic, faut aimer ça" disait Pierpoljak dans sa chanson "Police!" Les irlandais qui ont tout compris à force d'en prendre plein la moustache, les appellent même "The Pigs", les porcs...
Quel beau métier vous faites, messieurs (et dames, car il y en a...)!

Je ne vous salue pas, et je vous crache à la cagoule!

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans COUP DE GUEULE...
commenter cet article

commentaires

Cyclotor 07/03/2011 10:49



Toi, la prochaîne fois que tu te fais contrôler, on va te trouver un truc pour te verbaliser, même si on doit chercher longtemps ! Quant à la guest à Pau, je préfère aller voir Didier Super le 19
mai au théâtre Saint-Louis que la police, c'est sûr...


Flic n'est pas un métier facile, ça ne l'a jamais été, surtout d'un point de vue citoyen. Décidemment, comparer ceux qui obéissent aux ordres aujourd'hui à ceux qui s'occupaient des juifs hier ne
se perdra jamais de mode ! Mais il faut aussi comprendre que porter l'uniforme est souvent un rêve d'enfant. Un rêve qui une fois devenu réalité tourne à l'ennui, puisqu'il est plus question de
dresser des PVs que de taper sur les méchants. Alors quand on peut enfin cogner, même si c'est pas sur des méchants, ça fait du bien ! C'est également rassurant, dans un métier menacé, d'avoir un
savoir faire qui ne peut être remplacé par un radar ou un robot... Quoi que... Programmer un automate pour qu'il fasse des doigts, ça doit pas être bien compliqué...



E.H.BOYER 07/03/2011 12:00



Être flic, c'est une vocation. On ne devient pas flic comme on devient manutentionnaire chez Emac : c'est un choix. Un choix souvent motivé par des idéaux, parfois par goût du pouvoir.


Et ce pouvoir, celui de représenter la loi, de porter un flingue, il donne surtout des responsabilités et des devoirs. Le devoir de respecter la loi (d'autant plus qu'on en est le garant), le
devoir de respecter et de protéger le citoyen, et certainement pas de menacer, ni frapper, ni insulter, ni arrêter (en vue d'une déportation) des gens qui sont inoffensifs et non armés. ça c'est
le rôle des barbouzes, des tueurs à gages, ou de la garde rapprochée de Kadhafi, pas celui d'un policier dans un état de droit, dans un pays dit "évolué" où règne la Liberté.


Avoir un képi et un flingue, ça ne dispense pas de réfléchir, de contester les ordres lorsqu'ils sont contraires à la constitution et aux droits de l'homme. C'est une question de conscience et de
choix. Et je parle en connaissance de cause : j'ai été gendarme auxiliaire pendant 18 mois dans une brigade de Saintonge. J'avais un pétard avec 9 cartouches de 9mm accroché à ma ceinture, et un képi. J'ai pas toujours
été parfait dans le rôle, mais -hormis le fait d'avoir été recalé au concours d'entrée- je n'ai pas à rougir de ce que j'ai fait pendant cette période.



EHB 06/03/2011 14:39



Avant qu'il y ait un intellectuel pour me rappeler "qu'on ne paie pas les flics à réfléchir, mais à agir", je le dis tout de suite : ça n'empêche pas de se poser des questions à titre individuel.
Quand on fait (ou laisse faire) quelque chose de moche, faut réagir, se secouer... Sommes-nous des machines pour ne savoir qu'obéïr à des ordres?


Mais c'est peine perdue : Ces flics là sont persuadés de faire ce qui est juste. A croire que nos policiers sont recrutés parmi des hordes de skins analphabètes...



Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!