Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 22:33

 

 

 

 

 

 

Très belles idées anarchistes auxquelles j'adhère complètement; mais ensuite, quand le pouvoir du "système totalitariste marchand" sera enfin détruit, on fera quoi? A quoi cela sert-il de faire la révolution, si c'est pour mieux reconstruire ce que l'on a tant combattu? Pourra t-on dépasser nos habitudes, notre esclavage, notre atavisme, notre besoin de compétition, de domination de tout et de tous? 

Après avoir regardé ces six épisodes du film "De la servitude moderne", je pense que l'auteur, Jean-François Brient, n'est pas allé assez loin dans sa réflexion. L'humanité n'évoluera jamais. C'est un cancer qui finira par tout calciner, et j'en viens à lui souhaiter de continuer à aller vers ce destin vers lequel elle fuit en avant, d'imploser et de disparaitre à jamais dans le néant et l'oubli.

Amen...

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans COUP DE DÉPRIME...
commenter cet article

commentaires

Karel 25/06/2011 14:11



A ceux qui trouvent l'analyse simpliste, (re)lisez "Le Meilleur des Mondes" d'Aldous Huxley (1932). Les conclusions sont à peu près similaires sans tout le décorum
alter-gaucho-nihilo-bobo-newwavo...


Mais l'expérience valant toutes les leçons, essayez donc un jour de sortir totalement du système. Ou plutôt, essayez déjà de simplement l'imaginer... Votre esprit aura besoin de toute sa
puissance pour démonter chacun des mécanismes existant. 



E.H.BOYER 26/06/2011 12:17



Coïncidence? je suis en train de le lire en ce moment...



Pepelo Mirande 21/01/2011 23:43



L'humanité n'a pas besoin qu'on l'aide pour aller au fond du trou. Le système dans lequel nous vivons s'en charge tout seul. Cependant, je reste moins pessimiste que toi. Je pense qu'on peut,
individuellement et collectivement,  modifier l'environnement autour duquel on évolue pour nous permettre de le rendre supportable au plus grand nombre.


Finalement, peu importe  comment cela se terminera pour notre espèce. Sur les 10 milliards d'années d'espérance de vie de la planète, la présence de l'homme sera 'éphémère.


Même si nous avions eu une emprunte ultra positive sur la Terre, même si nous nous étions échinés à vivre en harmonie totale dans notre environnement, nous n'étions pas programmés  pour
évoluer indéfiniment à travers l'espace et le temps...



E.H.BOYER 22/01/2011 11:15



T'es quand même vachement fataliste! Mais je comprends ton point de vue. Faut qu'on arrête de se croire le centre de l'univers.


Par contre, comment peut-on modifier l'environnement pour le rendre supportable pour le plus grand nombre, dans le système dans lequel on vit? Si on garde le même système productiviste, on va
continuer à polluer, à détruire l'air qu'on respire à s'en rendre malade, et ça ne va pas aller en s'arrangeant!


En vrai, il n'y a pas de solution. Nous courrons à notre perte, quoi que nous fassions.



Pepelo Mirande 21/01/2011 20:25



Mouhai, je reste dubitatif devant les propos de l'auteur. Personnellement, je ne vois aucunes idées anarchistes derrière cette présentation.


Le discours est convenu et moralisateur. Les critiques, supposées subversives,  ont été relayées et traitées par un très grand nombre de personnes depuis l'antiquité jusqu'à nos jours.


Le mérite du réalisateur est de réactualiser ce courant de penser pour le plus grand nombre, en illustrant par la vidéo (et pas de la façon la plus fine) les écrits de Jean François Brient. On
n'en attendait pas moins d'un documentariste en adequation avec les idées soutenues par son sujet.


Formellement, c'est très ampoulé, parfois contadictoire ("un coup le cinéma de masse ça illustre positivement mon propos, le coup d'après négativement") voire réctionnaire (les jeux vidéo et le
foot anesthésissent les masses). Bref, un peu simpliste tout ça.


De la servitude moderne emprunte beaucoup au principe de la Servitude Volontaire, idées très en vogue dans les milieux aseptisés et élitistes de la gauche de la gauche, à la fin des années 90 et
du début 2000.


Mais (pour moi), c'est nier à l'individu sa capacité de réflexion et son envie de se révolter (seul, de son coté ou au sein du groupe). Bref, de ne pas lui reconnaitre son humanité, de le
considérer comme un suiveur, un mouton, un robot.


Dans l'Histoire,  les dominés se sont toujours soulevés contre leurs oppresseurs. Le problème, c'est que les systèmes politiques et économiques se sont toujours ajustés à ces réactions...


 



E.H.BOYER 21/01/2011 20:53



Salut Pepelo!


Tu n'as pas tort. Tout ce qui est dit dans ce film, chacun de nous y a plus ou moins pensé au moins une fois dans sa vie. Il y a des passages assez caricaturaux et des clichés aussi.


Mais, mais mais... Se soulever contre l'oppression pour refaire quasiment la même chose, ne pas changer le système ou alors très vaguement, c'est aussi ce que montre l'histoire des hommes. C'est
pourquoi je n'ai pas d'espoir.


C'est pourquoi plus on avance dans le temps, et plus j'ai l'impression qu'il faut aider l'humanité à aller au fond du trou. Définitivement...



Lurbeltz 21/01/2011 18:29



Eh ! T'es mignon avec tes vidéos... Mais si je me regarde tout ça, je me vide mon quota de chez Nordnet et dans 2 jours je suis coupé d'internet !


Bon sinon je pense que les tunisiens avaient besoin de faire la révolution. Nous on a besoin de rêv'olution. Bien qu'il faut que nous fassions attention parce qu'à force de parler de pays des
droits de l'homme et de démocratie on va finir par y croire totalement. Les évictions de Didier Porte et Guillon et l'affaire Aurore Martin nous montre bien que nous devons faire attention. La
rêv'olution, c'est le rêve d'évolution. Car effectivement, comme tu dis, la révolution ça peut être un retour à la case départ si on n'y prend pas garde. Révolution littéralement c'est faire un
tour de roue, c'est-à-dire "retour à la case départ"... Mais bon je regrette, il a l'air bien ce film !



E.H.BOYER 21/01/2011 19:50



Je te le montretrai à l'occasion. 6 x 9 minutes, c'est pas trop long, mais avec ton abonnement...



Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!