Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 13:12

Crise-d-angoisse.jpgJe ne sais pas si on doit parler de ce genre de choses dans son blog. C'est très personnel, voire intime. C'est assez gênant d'aborder publiquement ce genre de choses, si vous voyez ce que je veux dire...

Oh, rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de la taille de mon pénis, ou de mes fantasmes sexuels les plus vils (ça, je garde pour mes collègues de travail ), mais juste d'un truc qui me pourrit la vie depuis... à peu près trois ans, sans que je sache pourquoi!

Le but de la manoeuvre? Certainement pas de vous faire pleurer dans les chaumières, ni de me faire plaindre. Je souhaite juste mettre des mots sur mon "mal" pour espérer le comprendre et le vaincre. J'espère même trouver des gens qui vivent la même chose, pour échanger sur le sujet, trouver des solutions...

 

Donc depuis que j'ai changé de boulot (en septembre 2008), ma vie professionnelle et personnelle s'est nettement améliorée. Je fais un taff que j'aime (même s'il me stresse parfois, mais largement moins que les précédents), avec une bonne équipe et une bonne ambiance. Tout va bien à la maison, j'ai une femme adorable et de beaux enfants.Tout devrait aller comme sur des roulettes en somme...

Sauf que vers janvier de l'année 2009, j'ai commencé à avoir ce que j'appelle des "crises d'angoisse", faute d'autre expression disponible. C'est un phénomène bizarre et inexplicable. Je n'ai aucune idée de son origine. Et ça se manifeste comme une sorte d'écrasement des bronches, qui irradie sur le coeur et le maxillaire inférieur, jusqu'à la colonne vertébrale dans les cas les plus graves. Je n'arrive plus à respirer, je suis comme paralysé, la panique me prend.

La plupart du temps, ça finit par passer tout seul. il suffit que j'arrête mes activités, que je m'étende sur le sol en respirant calmement et tout revient dans l'ordre. J'aurais préféré devenir tout vert en craquant mon slip mauve, puis tout écraser sur mon passage, en hurlant comme un damné (ça défoule et ça a plus de classe). Mais non : ça, c'est que dans les comic-books! Moi j'ai juste l'air d'un con souffreteux et agonisant lamentablement sur la moquette...

 

Un bobo qui ne se voit pas, c'est un bobo imaginaire... (Croyance populaire)

 

Bref, en rentrant de vacances, en janvier 2010, ça m'a pris dans la voiture alors je conduisais. A Peyrehorade, j'ai passé le volant à ma femme, mais ça ne s'est pas calmé. La douleur devenait de plus en plus aigue : j'avais l'impression que quelqu'un m'écrasait le coeur dans sa main, ou cherchait à rompre ma colonne. J'avais le bras gauche ankilosé et plein de "fourmis", je ne pouvais plus respirer. C'est devenu tellement atroce qu'on s'est arrêtés à Escos (ça rime). Devant mes "comédies", ma femme, complètement paniquée, a fini par appeler les pompiers, qui m'ont emmené à grand coup de VSAB et tous feux allumés à la clinique de Saint Palais (il va falloir que j'arrête de faire du slam si je veux qu'on me prenne au sérieux). Sincèrement, sur le moment, je croyais que ma dernière heure était venue. On m'a filé des cachetons, on m'a fait des électrocardiogrammes, des radios, tout ça... Mais on n'a rien trouvé! Le médecin pompier m'a même dit que j'avais un coeur d'athlète. Je suis sorti deux heures plus tard, en me sentant aussi con que le malade imaginaire... Ma femme et mes gosses me voyaient déjà six pieds sous terre, et les pompiers me lancaient des regards entendus du genre "merci de nous avoir dérangé pour rien à 22 heures un dimanche soir... Enculé"!

 

Depuis, je n'ai heureusement plus jamais eu une crise aussi forte que celle là, mais les spasmes sont quand même revenus régulièrement, sans que ce soit insurmontable. Et puis un an plus tard, sans que je comprenne pourquoi, les angoisses ont changé leur façon de m'attaquer. En avril 2011, ça s'est traduit par des spasmes au niveau du sternum, irradiant sur le côté droit (au dessus du foie), jusqu'au dos (toujours la colonne).

Je n'ai presque plus de sensation d'étranglement, mais plutôt des "coups de poignard" (c'est une métaphore) dans les côtes, maintenant!

Depuis septembre, ça me prend vers 16 heures tous les après-midis, et ça monte en puissance jusqu'à ce que je finisse par m'endormir d'épuisement, aux alentours de 1 heure du mat'. Parce que oui, c'est épuisant : ça bouffe de l'énergie, ça empêche de faire ce qu'on doit faire et c'est particulièrement douloureux et inquiétant. Parfois ça me réveille la nuit, et je ne dors pas de 3 à 5 heures.

 

Ce n'est pas parce que c'est dans ta tête, que ça n'existe pas... (Albus Dumbledore)

 

Mais en même temps, je n'ai pas mal au foie ni aux côtes. Ni même au sternum quand j'appuie dessus. C'est une douleur "intérieure" et lancinante. Donc je me dis que puisque ça n'a rien d'organique, que ça doit venir de... la tête! Je suis en train de devenir un vieil hypocondriaque bilieux! Je ne bois pas d'alcool (ou alors très raisonnablement), je ne fume pas, je ne me shoote pas (et même plus au café)! Alors c'est quoi, meeeerde???

J'ai honte d'aller voir le médecin pour lui parler de ça, alors qu'il y a des gens qui souffrent vraiment, en tout cas beaucoup plus que moi! Je me sens aussi pourri que tous ces petits vieux qui hantent la salle d'attente tous les jours (ou presque), passant des heures à lire (ou relire) de vieux exemplaires de Point de Vue grouillants de miasmes mortifères, tout ça pour se faire délivrer sur ordonnance des kilos de placébos inutiles (mais remboursés par la sécu) qui vont tous finir à la poubelle...

 

Bon, j'ai craqué et j'ai fini par y aller hier soir. Je peux vous dire que je n'étais vraiment pas fier (et je ne le suis toujours pas aujourd'hui). Je me sentais vraiment comme quand j'étais gosse, que j'avais la crotte au derrière et que je partais faire du vélo pendant des heures, après! Résultat, l'examen de base n'a rien donné; je vais être bon pour des radios et autre cochonneries à résonnances magnétiques, mais je suis sûr qu'on ne trouvera rien.

Je n'ai pas envie de me bourrer d'anxiolytiques, de cachetons pour dormir, ou de saloperies d'anti-inflammatoires qui dézinguent l'estomac (manquerait plus que je me créée de vrais désordres organiques, en plus)!

Je veux juste comprendre ce qui m'arrive, et trouver un truc sain pour que ça s'arrête et que je puisse enfin vivre en paix.

 

Si vous aussi vous vivez ce genre de chose, si vous savez ce que c'est, et comment y remédier, je suis preneur (sauf si vous me dites de me doper ou de me mettre rugby pour décompresser...)

Merci d'avance pour tous vos précieux conseils ;-) 

Partager cet article

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans BITS OF MY LIFE
commenter cet article

commentaires

cecile 06/10/2011 11:59



Bonjour, je suis tombée par hasard sur votre blog en cherchant pourquoi st just était si souvent survolé à basse altitude par des hélico... bref, rien à voir, sauf que j'ai trouvé votre plume
sympa et j'ai ouvert la 1ere page pour tomber sur vos maux. Depuis l'adolescence, je fais des crises d'angoisse (moins fortes que les votres, mais spasmes respiratoires, douleurs au ventre et
crampes importantes) et à l'époque on m'a dit que j'étais spasmophile, c'était nouveau, à la mode et ma mère bossait avec des médecins qui traitaient du sujet. Quoiqu'il en soit on me "soignait"
avec des cures de magnésium et d'oligo éléments et quand je suffoquais je respirai dans un sac en papier pour faire passer la crise. Ca marchait bien.


Voilà, je ne sais pas si ça peut vous aider, mais je connais bien ces maladies qui n'en sont pas et qui pourtant vous pourissent la vie.



E.H.BOYER 06/10/2011 12:15



Bonjour Cécile.


Alors pour les hélicos de Saint Just, je ne peux rien vous dire... Ce sont des hélicos de la gendarmerie? de l'armée? des pompiers?


Concernant le bobo au bibide, je vous remercie de votre témoignage. Oui, je connaissais le système du sac en papier. Mais je préfère une suroxygénation (en respirant à fond à plusieurs reprises,
ça calme aussi l'impression d'étranglement) que le contraire... ça tourne aussi la tête, mais ça a l'avantage de ne pas me faire vomir (en respirant ma propre haleine)


 



Lurbeltz 05/10/2011 14:55



Ben on en est tous là... On sait ce qu'on devrait faire, mais on ne le fait pas... Cela dit, vu les problèmes que j'ai avec mon genou, je suis obligé de faire des exercices tous les soirs ou tous
les deux jours. Je pense qu'il ne faudrait pas attendre d'être obligé. Mais voilà ! En même temps, il ne s'agit de faire 2 heures d'exercices mais déjà... Mais bon t'as raison, si je fais écho à
ta femme, ça peut être chiant à la longue



E.H.BOYER 05/10/2011 16:56



Si c'était qu'à elle, ça irait! Mais mes collègues aussi me chantent la même chanson...
Or, l'histoire a déjà montré à plusieurs reprises qu'une foule de gens qui scandaient les mêmes paroles n'avait pas forcémment raison...


On se rassure comme on peut, hein?



Lurbeltz 04/10/2011 17:57



Déjà il y a un truc qui tombe sous le sens ... Entre midi et deux tu devrais faire quelques mouvements, des étirements. N'attends pas d'être out pour commencer à faire quelques exercices. Voilà
c'est mon conseil.



E.H.BOYER 04/10/2011 18:00



LOL! Dis-moi, tu ne te serais pas mis d'accord avec Fabienne pour me sortir cette réplique, par hasard?
Tu as raison. Je devrais. Mais j'ai du mal à lutter contre moi même...



floriane bosquier 03/10/2011 21:20



en ce qui concerne les crise de calculs à la vésicule biliaire ça fait très mal et ça irradie jusque dans le dos avec des coups de poignard et on a l'impression d'avoir été empoisonné tellement
c'est insuportable et douloureux...j'avais ça presque tous les jours et encore plus la nuit,jusqu'à ce qu'on m'opère en urgence un premier janvier... j'avais deux énormes calculs qui avaient
perforé la vésicule.... et depuis tout va bien, mais bon le stress peut aussi générer des douleurs et le magnétisme peut soulager ce genre de phénomène, invisible et inexplicable pour un
médecin...



E.H.BOYER 03/10/2011 21:44



Ben écoute, je vais faire les tests que m'a commandé le médecin. Si on ne trouve rien à la radio, peut-être qu'on trouvera à l'échographie... Et si on ne trouve rien non plus, j'irai me faire
lobotomiser :D



floriane bosquier 03/10/2011 20:59



fais-toi magnétiser ce n'est pas une blague dans bien des cass urtout quand ça semble pour la médecine inexplicable, ça fonctionne avec le magnétisme...


ça peut aussi être des calculs à la vésicule si ça t'arrive environ 2 à 3h après ton repas...


bonne soirée...


floriane



E.H.BOYER 03/10/2011 21:05



ça arrive juste en milieu et fin d'après-midi. Je pense que c'est dû au stress. A mon avis, j'accumule énormément de stress dans une journée de boulot, et dès lors que j'ai "fini", c'est à dire
fini "la partie stressante" du boulot, je descend en pression. Et c'est là que ça me prend.


Tu vois, ce soir j'ai terminé à 18h30. J'ai eu la pression jusqu'à cette heure là, avec un pic de stress vers 17 heures. Pas de douleur avant... Dès que je suis monté dans la bagnole : PAF! La
pointe!


A mon avis, il faut que j'apprenne à gérer ce stress. C'est ça, mon problème...



Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!