Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 
 

"L'infection T2 : Pandémie",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

15 euros, 306 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Tandis que Patrice végète à l'hôpital psychiatrique, que Sébastien est tombé en disgrâce et que Pascal se morfond à Paris, Beau Smart revient de plus belle, causant de terribles dégâts sur toute la planète. 
Mais cette fois-ci, le président Obaba – à qui l’intelligence artificielle a eu la mauvaise idée de s’attaquer – est bien décidé à la traquer et la détruire coûte que coûte. Pendant ce temps, un autre tueur monstrueux et insaisissable est lui aussi entré en scène…

Cette fois-ci, exit les mondes virtuels en trois dimensions : le thriller fantastique écolo et nihiliste se déroule majoritairement aux États-Unis d’Amérique, en Soule et dans le monde réel !


Commander le livre

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

16 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

19 mars 2020 4 19 /03 /mars /2020 15:08

Pourquoi ce titre ? 

Vous vous le demandez, vraiment ? 

Avec Sibeth N'Diaye qui raconte (entre autres conneries) que quand on passera au stade 3, on ne fermera rien puisque la maladie sera partout...

Avec Macron qui nous demande de rester chez nous. Puis qui nous autorise à sortir avec une attestation. Puis qui interdit les attestations sur smartphone. Puis qui passe les amendes de 38 à 135, à 375€ maintenant. Puis qui nous demande d'aller travailler, puis - dans le même temps - qui fait fermer les plages et les sentiers de randonnées...

Le cinéma de Buzyn, qui prétend avoir prévenu le gouvernement des dangers du Coronavirus dès début janvier, mais qui a quand même démissionné en pleine crise du Covid-19 pour candidater à la mairie de Paris, après le coming-out de la bite à Griveaux ! Bordel ! 

Castaner, bête comme une valise sans poignées, qui traite les gens d'imbéciles après avoir fait gazer et tabasser le personnel hospitalier. Aujourd'hui, il les qualifie de héros qu'il faut protéger... Putain ! 

Et Philippe... L'austère Philippe et son "côté obscur de l'humanité", Qu'est-ce qu'il ramène sa fraise alors qu'il participe activement depuis deux ans au climat délétère qui règne dans le pays... Mais merde !!!!

Et enfin, Lemaire qui annonce qu'il faut rouvrir les librairies car c'est un "commerce de première nécessité"... Autant arrêter tout de suite avec cette histoire de confinement, hein ? Mais qu'ils sont cons, mais qu'ils sont cons, tous, sans exception !!!
Y'en a marre de leur florilège de conneries déblatérées à tout bout de champs à la télé, à la radio, dans les journaux et les réseaux sociaux ! C'est insupportable ! IN.SUP.POR.TABLE ! 

Je pense qu'on marche sur la tête et qu'il serait grand temps de dégager tous ces tocards qui nous gouvernent, et par la peau du cul, encore.

Si on en est là aujourd'hui, si nous sommes obligés de nous confiner, c'est parce que ce gouvernement ainsi que les 5 précédents (Hollande, Sarkozy, Chirac, Chirac, Chirac/Mittérand) se sont acharnés à détruire le service public et notamment le service public hospitalier, désormais incapable de gérer tous les malades (graves ou pas) qui se présentent dans leurs locaux. Et tout ça pour faire plaisir aux pourris du Medef et à leur cher capital, qui veulent que tout soit rentable, et que ce qui ne l'est pas disparaisse. Qui, dans cette même logique, ont poussé à la délocalisation des entreprises dans des pays lointains, nous forçant à perdre notre autonomie, notre capacité à nous fournir en matières premières seuls.  

Le covid-19, c'est une maladie qui peut être grave dans certains cas. Mais la pire maladie que notre société traverse aujourd'hui, c'est cette idiocratie qui nous gouverne, les Macron, Castaner, Philippe et N'Diaye... Les Larchet, les Roux de Bézieux, les Gattaz... Les Trump, Poutine ou MBS. Tous ces cloaques que nous devons faire dégager de leurs trônes respectifs une bonne fois pour toutes.  Enfin dès qu'il n'y aura plus de "merde sur le ventilateur"...

Partager cet article

Repost0
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 09:36

Un véritable déni - je dirais même que c'est un kidnapping - de démocratie, cette année, l'organisation de ces élections Européennes. Pourquoi ? 

D'abord parce qu'il ne reste que 3 jours ouvrés pour recevoir les professions de foi des 34 listes en lice. Quand croit-on, en haut lieu, qu'on trouvera le temps de les lire de façon assez concentrée pour pouvoir faire un choix judicieux ?
Alors oui, les pisse-froids diront que tout est sur Internet... Et pour ceux qui n'ont pas Internet ou qui ne savent pas s'en servir ? Ils n'ont qu'à crever de leur ignorance. De toute façon c'est soit des vieux, soit des décroissants, soit des pauvres. 

Ensuite parce que selon la presse (entre autres : France Inter) les petites listes n'auront pas les moyens de faire imprimer leurs bulletins de vote. En d'autres termes, si vous voulez voter pour l'une d'elles, vous devrez l'imprimer par vous-même en la téléchargeant sur le site qui va bien, et l'imprimer sur le papier de 70g (en pénurie actuellement), imposé par le ministère de l'intérieur. Si vous l'imprimez sur du papier normal, celui que vous avez chez vous, le bulletin pourra être compté comme nul. 

Ce qui revient à dire que vous ne pourrez, en définitive, voter que pour les grosses listes, celles pour lesquelles vous n'avez plus envie de voter parce que vous savez déjà, pour les avoir testées, qu'elles ne résoudront rien. Avec ces listes, l'Europe sera toujours la même : celle des lobbies et des premiers de cordée, celles des députés corrompus qui vont à la soupe et qui se foutent carrément de nos gueules.

Car ne soyons pas dupes : cette Europe continuera d'imposer son système et ses normes aux populations en faisant fi des territoires et des humains qui y vivent. Avec ces grosses listes, c'est évident, nous n'aurons le choix qu'entre la peste, ébola, ou le choléra, mais toujours avec un soupçon de déchets nucléaires, de glyphosate et de migrants parqués dans des camps insalubres (quand ils ont - par chance (?) - passé l'épreuve de l'eau) ou renvoyés dans des pays en guerre ou en ruine.

Avec ces grosses listes, en prenant en compte les jeux d'appareils et les alliances de fortune, je vous parie que RIEN ne va changer. Au contraire, le système sera bien assis et pourra même empirer de façon exponentielle, jusqu'à ce qu'il finisse par s'écrouler sur lui-même, nous entraînant tous dans sa chute.

Il est où le choix ? Elle est où la démocratie ? Aujourd'hui, à 4 jours des élections, je me demande encore si ça vaut le coup de perdre une précieuse autant que rare grasse matinée pour ça...

 

EDIT 23/5/19 : Hier midi, alors que j'écrivais cet article, j'ai (enfin) reçu une enveloppe officielle contenant 13 professions de foi et 10 bulletins de vote. Il manque donc 21 listes et 24 bulletins. Si c'est pas du GROS foutage de gueule, ça ? Mais que dis-je ! C'est à l'image même de notre société ultralibérale et de cette Europe pour laquelle il faudrait absolument voter : seuls les "gros riches" (les solvables) s'en sortent. Quant aux autres, on s'arrange pour les maintenir dans la plus totale invisibilité...

Partager cet article

Repost0
2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 09:09

ATTENTION : DOSSIER ! Le 25 juillet 2018, j'adressais un email à la mairie de Garindein. Voici ce que j'y décrivais : 

 

Bonjour,

Habitant de Lambarre, Je passe tous les jours plusieurs fois pas jour sur le chemin qui est appelé Parotaldia sur Google Maps et qui mène aux crêtes de Lambarre (devant la ferme de la famille Erbin). 
Au niveau de la barrière canadienne, juste avant la montée, il y a une décharge sauvage.
Jusqu'à présent, je constatais que les indélicats n'y déposaient que des déchets verts (cailloux, terre, branchages, tonte). Ce n'est déjà pas terrible, mais bon... ce sont des déchets "verts". 

Le problème, c'est que cela incite d'autres types de contrevenants, moins respectueux des lieux, à venir y déposer leurs ordures ménagères. C'est le cas depuis plusieurs semaines (voir photo ci-contre). Ces ordures sont ensuite traînées un peu partout dans la colline par les éléments et les animaux sauvages. 

Il y a quelques jours, j'ai croisé un riverain (administré de Garindein) qui vit un peu plus loin sur la route à l'orée du village et qui y déposait des déchets (je n'ai pas regardé de quelle nature ils étaient), alors même que la déchetterie de Mauléon n'est qu'à une poignée de kilomètres... 

Je note que l'endroit en question sert aussi d'aire de repos pour les vaches et chevaux en liberté. Je ne sais pas dans quelle mesure ces déchets peuvent - ou non - nuire à ces animaux. 

 

Dans cette lettre, je demandais à la mairie de Garindein si elle pouvait installer un panneau afin de rappeler à l'ordre les éventuels contrevenants. Je suis parfaitement conscient du fait qu'un simple écriteau ne ferait pas reculer un imbécile déterminé, mais au moins, il aurait le mérite d'exister et de montrer que la commune se soucie de  son environnement. De plus, le maire étant également le conseiller départemental de la basse-Soule, je me suis dit que s'il montrait l'exemple, peut-être que l'abruti qui a pollué la montagne aurait des scrupules et/ou cesserait ses exactions par peur de la sanction. 

Ce mail est resté lettre morte. Quelques temps plus tard, j'ai constaté qu'une barquette de polystyrène (utilisée par les supermarchés pour conditionner la viande)  qui faisait partie de ces déchets avait été traînée plus haut dans la colline, par quelque animal sauvage... Le reste des déchets a fini par être recouvert par d'autres déchets "verts". 

 

*****

 

Le premier avril 2019, l'odieux salopard (lui ou un autre) avait remis ça. Cette fois-ci, il a essentiellement jeté des déchets ménagers recyclables dans la nature (voir la photo ci-contre). Des bouteilles de vin en verre, des cartons d'emballage de produits alimentaires (Nutella B-ready), des bouteilles  en plastique de Perrier, Tropicana ou d'eau de javel, des journaux (notre pollueur est un lecteur assidu de l'Eclair des Pyrénées), de la ferraille et un cache-pot en plastique. Et tout cela alors qu'à 300 mètres en contrebas, on trouve des colonnes à verre, à plastique et à déchets ménagers même pas remplis !

Qu'en conclure ? Que le type qui a fait ça est un gros con, et qu'il a agi ainsi sciemment ça, c'est certain.
 

En tout cas, en témoignent ses lectures et comme me l'a suggéré un ami sur Facebook, il n'est probablement ni jeune ni de gauche et ni écolo (ça c'est une évidence). Le profil de 70% de la population souletine. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin...   

 

*****

 

On va encore raconter partout que je suis un fou qui veut mettre le "feu à la Soule" (j'emmerde profondément ceux qui pensent ça - je précise), mais de rage, j'ai réécrit à la mairie de Garindein hier soir : 

 

Bonjour.

Je me permets de vous relancer car le salopard (pas d'autre mot pour décrire celui qui commet ces actes) a remis ça ces jours-ci (voir photos en PJ).

J'aimerais savoir quelles actions la mairie peut-elle mettre en place pour prévenir le dépôt de déchets sauvages et punir les contrevenants. J'envisage très sérieusement, en tant que citoyen, de porter plainte auprès de la gendarmerie de Mauléon pour ces actes répétés. J'envisage également de rameuter la presse locale afin de mettre en lumière ces exactions, et que le coupable ait enfin un éveil de conscience ou qu'il cesse définitivement.

En vous remerciant par avance de prendre ce mail en considération...

 

Et comme je ne m'attends pas plus à une réponse que la première fois, j'ai immédiatement transféré ces mails à la presse locale :

 

Salut mesdames et messieurs de la presse.

 

Je vous transfère ci-dessous un mail que j'ai envoyé à la mairie de Garindein ce soir. C'est le second que j'envoie car le premier est resté lettre morte et le contrevenant a recommencé à jeter des déchets ménagers, dont des exemplaires du journal l'éclair 😉

Si vous voulez, j'ai aussi des photos de cartouches de chasse jetées négligemment dans un chemin juste au dessus (ci-contre, cette fois, c'est sur le territoire d'Ordiarp et j'en ai trouvé une trentaine dimanche après-midi - NDEHB). Si vous ne savez pas où ça se trouve et que vous avez envie de "porter le pet", je peux vous emmener aux endroits en question.

C'est quand même dingue que ce soit un mec comme moi, qui n'est même pas né ici, qui se soucie de la propreté d'un village où il n'habite même pas, alors que c'est visiblement un gars du coin qui pollue sa montagne.

Oui, je suis furax, j'avoue. Mais franchement, ça le mérite !

Je vous souhaite une bonne soirée et me tiens à votre disposition si nécessaire, Amicalement,

 

Next step : les képis ! Car enfin, il va falloir que ça cesse et que les souletins commencent enfin et malgré eux à voir leur pays comme un véritable paradis à protéger, pour eux-mêmes comme pour les générations futures, et non comme une putain de décharge publique, nom de Dieu de bordel de merde ! 

C'est quand même malheureux qu'en 2019, alors qu'on parle de réchauffement climatique, de pollutions diverses, de destruction systématique de la Nature, il y ait encore ce genre de sinistre individu pour en rajouter des couches et que personne ne s'en offusque parmi nos représentants élus. Bien sûr que la mairie de Garindein n'est pas responsable de la connerie de ses administrés (s'il s'agit bien d'un villageois vicieux, comme je le soupçonne, parce qu'il faut connaître le coin, quand même), mais moi je dis : qui ne dit mot consent.

Il ne faudra pas venir se plaindre ensuite, quand les touristes ne viendront plus randonner chez nous parce que c'est dégueulasse, ni quand la population locale refusera de payer ses taxes parce que le service public pour lequel elle paie rubis sur l'ongle n'est pas rendu.

 

Et là je n'embraye même pas sur l'état des poubelles (le conteneur à verre de Lambarre est plein à craquer depuis au moins trois semaines - des personnes ont même posé leurs bouteilles au sol...) et les sacs éventrés jetés un peu partout autour...

Il y a un vrai problème de déchets en Soule. Il y a les administrés, dont certains n'ont a priori pas d'âme pour transformer leur lieu de vie en taudis, mais il y a aussi la Communauté d'Agglo Pays basque et ses prestataires, dont on peut légitimement se demander ce qu'ils branlent...

 

Et c'est pour tout ça que dans mon titre, je dis très clairement qu'il n'y a - à mon avis - aucun espoir pour les Hommes. Notre espèce est en train de s'auto-détruire et en toute connaissance de cause, en plus ! Et ça va arriver très vite, beaucoup plus qu'on ne le pense. Mais après tout, puisque c'est ce que vous voulez...

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 20:00

C’est décidé : au risque d’attrister mes enfants ou de passer pour un pisse-froid « bien-pensant » (le mot est à la mode), je n’installerai PLUS JAMAIS de déco de Noël chez moi. Exit le sapin, les boules et les guirlandes. A dégager les grosses chaussettes colorées bourrées de chocolats et de sucres d’orge. Exit les illuminations nunuche bouffeuses d'énergie. Et adios les calendriers de l’avent Kinder. Quant à la crèche, c’est bien simple :  je n’en ai jamais eu.

Ça fait un moment que ça me trotte dans la tête, mais il était temps que je prenne une décision ferme à ce sujet. Je ne peux plus cautionner ce dégoulinage annuel de guimauve et de bons sentiments hypocrites, cette fête de la naissance d’un « fils de Dieu » qui n’existe pas.

Je peux encore moins supporter la version commerciale du truc : le petit Papa Noyel qui vient du nord de la Finlande avec ses rennes volants et ses cadeaux par milliers, fabriqués par les petites mains de ses petits lutins malins (et sodomites). Ce gros bonhomme rubicond et cocacolesque qui distribue des joujoux aux enfants sages en passant par la cheminée… Qui peut croire ça? 

J’en ai assez de ces chimères, de ces mensonges dont on nous gave avec complaisance depuis la plus petite enfance. Déjà, je n’ai jamais été de ces pères qui hurlent à la mort lorsqu’un adulte vend la mèche à son gamin. Je l’ai moi-même vendue, la mèche, à mes propres gosses, au grand dam de mon ex. Et je ne comprends pas comment on peut engueuler ses enfants lorsqu’ils sont pris en flagrant délit de mensonge, et dans le même temps raconter soi-même et sans scrupules des craques pareilles.

Pourtant, il va bien falloir que les gens ouvrent enfin les yeux un jour : le père Noël N’EXISTE PAS. Dieu N’EXISTE PAS. De ce fait, Noël n’a pas d’autre argument que purement mercantile. Cette fête justifie le travail des enfants en Asie, les travailleurs sous-payés, les marques (déjà pleines aux as) qui s’en foutent encore plus dans les poches en revendant à des gogos leur marchandise 20 fois le coût de sa production. Noël justifie le gavage des oies et des canards, la coupe de millions – de milliards – d’arbres qui n’ont rien demandé. Noël justifie les emballages superflus d’objets superficiels, sinon mauvais pour la santé ou sexistes. 

Alors oui, je sais que c’est une décision un peu bizarre voire un peu hypocrite, de se passer du sacro-saint « esprit de Noël », compte tenu du fait que je vais quand même continuer à offrir des cadeaux à droite et à gauche à mes proches tout comme je vais continuer à vous prendre la tête avec ma pub pour mes bouquins (même si je peste sans cesse contre la société de consommation), mais voilà : dans ma tête, je cloisonne bien les choses. Je sais que Noël a un sens pour la plupart des gens. Et même si ce n’est pas le cas, je sais qu’ils attendent les fêtes de fin d’année avec impatience, qu’ils apprécient le fait de recevoir des cadeaux, de faire bombance, de se retrouver en famille autour du feu de cheminée et d’une coupe de champagne… toutes ces petites réjouissances qui font que leur courte vie morne et absurde leur parait plus acceptable.

Je pense qu’on peut tout à fait faire la fête sans ce prétexte, sans pour autant donner du crédit à des histoires de curés. Le petit Jésus et la « vierge » Marie, ils ne mettront pas les pieds chez moi, même s’il fait -10° dehors. Et Santa (contrepèterie de Satan – amusant, non ?), qu’il sache bien que ma maison n’a pas de cheminée !  

Ceci dit, il y aura un poêle un jour. Mais je doute qu’il puisse passer par la tuyauterie. Par contre, l’inverse est toujours faisable…

A bon entendeur !

Partager cet article

Repost0
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 20:30

A défaut d'être systématiquement plaisant, tout ce que j'écris ici n'a qu'un seul but : faire évoluer les choses dans le bon sens. Quand les choses me paraissent bien, je le dis, même si je ne suis pas toujours d'accord avec les personnes qui les mettent en oeuvre. Par exemple je trouve absolument génial que la commune de Mauléon-Licharre finance une partie du permis de conduire de ses jeunes habitants, contre 70 heures de bénévolat dans une asso locale. L'idée (même si je suppose qu'elle a été piquée ailleurs) est géniale et le fait que ce projet soit mis en place ici est génial. Ce serait la perfection absolue si la Communauté de Communes voulait bien reprendre cette compétence et généralisait cela sur toute la Soule.
On peut toujours rêver... 

Mais je dis aussi quand les choses m'insupportent (même si ça ne fait pas plaisir à tout le monde). Et aujourd'hui, les amis, on va reparler de gestion des déchets. Possible que ce ne soit pas le dernier épisode de la saison...
Vous l'aurez deviné, cet article fait suite à un premier tir, encore lisible ici.

 

*****

 

Mais commençons par le commencement : j'habite un petit quartier d'un petit village de Soule. Un hameau, devrais-je dire... C'est un endroit assez préservé où je suis loin de la ville et de ses bruits et divertissements divers, mais pas trop non plus. Quand t'as oublié de prendre des bières (ou des cacahuètes), c'est dommage pour toi !
J'ai aussi des voisins, mais pas vraiment à touche-touche, comme en plein centre de Mauléon : il doit y avoir tout au plus 30 habitants au km². Et encore... 

Dans mon quartier, comme partout ailleurs en Soule, il y a une coin pour se débarrasser des déchets. Une de ces aires où l'on retrouve les trois conteneurs habituels (verre, divers recyclables et déchets ménagers). Mais, et peut-être est-ce dû à son isolement, c'est la deuxième fois en moins de six mois que je trouve cette aire dans un triste état. Et cette fois, j'ai eu droit aux trois-en-un !

 

1) Commençons par le conteneur à verres : il est vieux et moche.
Moi aussi, certes. Bon, ok, c'est pas une raison pour se fâcher sur Internet...
Ce que je veux dire, c'est qu'il est aussi en piteux état. Les bavettes en caoutchouc qui servent à empêcher les insectes et autres bestioles assoiffées d'y entrer sont cassées.

Du coup, chaque fois que je vais jeter mes bouteilles de bière vides (c'est à dire relativement souvent), je me fais littéralement agresser par des hordes de guêpes, qui font je ne sais quelle rave-party dans ce foutu conteneur. J'en ai compté 25 avant-hier, mon fils peut en témoigner... On a mis plus de 10 minutes pour tout jeter, à raison de 3-4 bouteilles toutes les minutes, avec repli dans la voiture en attendant que les guêpes se calment.

Notez le très beau spécimen de vespula germanica que j'ai réussi à prendre en photo sur le rebord d'une de ces fameuses bavettes cassées (ci-dessus à droite - Clic-droit / ouvrir l'image dans un nouvel onglet)...
Désolé, j'ai pas tenté la macro... 


En cette période de fort tourisme, et même si je ne suis pas certain qu'il y ait beaucoup de passage dans mon quartier, je suis par contre absolument sûr que le fait d'exposer du matériel aussi vétuste et dangereux n'est pas une excellente idée. En plus, au risque de me répéter, ce conteneur est LAID. Même un collectionneur de vaginettes kitsch n'en voudrait pas dans sa cave secrète !
C'est pas parce qu'on est planqués sous le tapis, loin des passages obligés à la vue de tous qu'il faut nous refourguer toutes les merdes !

 

2) Au tour du conteneur à papiers, cartons et recyclables divers, maintenant...  
Il se trouve que ce matin encore, il était encore archi-plein. J'ai eu du mal à trouver une place pour y glisser mes propres déchets. J'ai dû pousser comme un taré sur la bavette, au risque de me blesser sur des objets tranchants, genre boite de conserve... Quand on sait qu'une simple feuille de papier, selon l'angle où on la prend, peut couper comme un couteau, hein, bon ! 

Je rappelle que mon quartier, s'il est étendu en terme de territoire, est très peu peuplé par des humains, grands jeteurs de déchets non-naturels devant l'éternel. Alors je veux bien qu'il y ait parmi nous quelques gros consommateurs de produits emballés, mais quand même : faudrait pas attendre de retrouver des déchets partout par terre dans un si joli coin de verdure pour venir vider ces putains de conteneurs ! Je veux dire : on paie des impôts locaux. Je crois savoir que la part de la gestion des déchets est assez significative dans le coût global. Ce serait bien d'embaucher assez de personnel pour faire le boulot correctement. Parce que sinon, on va s'exposer à ça : 

 

3) La poubelle des déchets ménagers qui dégueule. Encore une fois, le conteneur était plein à craquer. Du coup, quelqu'un, (je ne sais pas qui et je m'en fous) a déposé ses ordures devant la benne et voilà.
Je trouve que c'est une incivilité dégueulasse (moi, j'ai fait 10 km aller/retour pour aller jeter la mienne dans le village d'à côté, comme l'indique le mode d'emploi - et vive le gasoil, vive l'écologie, vivent l'énergie positive et la croissance verte !!!), mais "en même temps", comme dirait Macron, je ne vais pas jeter la pierre à celui (ou celle) qui l'a commise.

En effet, c'est ultra pénible d'arriver à la poubelle, de badger et de se rendre compte en levant la bascule qu'il y a déjà un gros sac dans le tiroir, et que ton badgeage sera comptabilisé comme si tu avais jeté ta "propre" poubelle, alors que tu l'as encore dans tes mains.
C'est même rageant... Si la benne avait été en papier mâché, elle aurait volontiers pris un bon coup de boule !
C'est rageant, surtout quand ça fait plusieurs fois que ça t'arrive, tsé ? Eh oui, parce qu'évidemment, le système électronique sophistiqué de la poubelle ne te dit pas quand elle est pleine... Ou alors, si c'est techniquement prévu, c'est pas super au point, laissez-moi vous dire...

Et donc si un premier "indélicat" ne pose pas ses sacs devant la benne, tu ne peux pas savoir qu'elle est déjà pleine à craquer et que tu vas te faire baiser, encore une fois ! C'est certes un geste incivique (passible d'une grosse amende, selon la Communauté de Communes Xiberoa), mais cependant utile à la communauté. Et c'est là qu'est le paradoxe...

On nous a bassiné avec ce nouveau système de gestion de déchets par apport volontaire - censément plus juste - qui a dû coûter une blinde (mais pas de souci, ça sera répercuté sur nos impôts locaux - qui ne sont pas près de disparaître - ne croyez pas une seconde ce que raconte Macron...), et on voit maintenant ses limites. 

 

Attention ! Je ne suis pas en train de dire que les préposés au ramassage des déchets sont des jean-foutres qui préfèrent aller au casse-croûte 4 fois par jour plutôt que de faire leur boulot, hein? J'ai fait ce job un été au SICTOM du haut-Béarn, il y a 17 ans. Je sais ce que c'est : c'est pas très fun de rester accroché derrière un camion-poubelle, peu importe le temps qu'il fait.
Alors non, je n'incrimine pas les salariés ; je dis juste que s'il y avait plus de personnel, peut-être que le travail friserait la perfection.

 

Alors que faire pour améliorer ce système, qui n'a fort heureusement pas que des défauts ?

 

Voici quelques éléments de réflexion pour nos décideurs locaux : 

1) Embaucher suffisamment de personnel pour traiter les déchets efficacement en Soule. Parce qu'évidemment, il n'y a pas que dans mon petit quartier que c'est comme ça. Allez jeter un oeil à l'aire d'apport volontaire située derrière le Lidl de Mauléon, pour rigoler... 
La qualité du service public, c'est essentiel au bien être de la communauté. Et puisque ce système va de toute façon nous coûter un bras, autant y aller comme il faut.

2) En complément, ou à défaut d'embaucher (si c'est trop cher), privilégier l'intelligence artificielle : faire en sorte que les conteneurs équipés d'électronique deviennent intelligents et connectés. Comme un frigo ou une montre intelligente. Il détecterait le niveau de déchets dans la benne ou tout autre défaut et préviendrait par Internet les équipes de ramassage. En tout état de cause, il empêcherait l'usager de badger si la poubelle est pleine.
Mieux, même : pourquoi ne pas répertorier tous les points d'apport volontaire de Soule sur une Google Map et répercuter ces infos ("poubelle pleine" ou "pas pleine") dans une appli disponible gratuitement sur smartphone, hein ? 
Allons, un petit effort ! Si j'y ai pensé, c'est que ça existe déjà, nécessairement ! On est un département 100% numérique ou on reste des ploucs ? 

3) Remplacer les matériels obsolètes, défectueux, trop petits. Et les bavettes de ma moche benne à verre, là ! Vous me pétez ces pauvres rivets et vous me les remplacez pour empêcher ces connes de guêpes de venir m'agresser quand je vais jeter mes cadavres de bière, rhum et autre bourbon, Merci !
Non, parce que contribuer à maintenir une Soule propre : OK, mais pas au risque d'y laisser ma peau ! 
Ou mieux : vous remplacez la vielle benne dégueulasse par ces nouvelles colonnes en plastique recyclé, trop classes et esthétiquement cohérentes avec les autres équipements !

 

Voilà. C'est tout ce que j'avais à dire. 

Bien cordialement... ^^

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 11:31

Encore une fois, la une du prochain #CharlieHebdo (excellente, du reste) est au centre de la polémique montée en mayonnaise par tous les culs-bénis de la planète. Encore une fois, j'ai la gerbe en lisant tous les commentaires abominables et tweets haineux de tous ces gens qui ONT la vérité divine et universelle. 

Je voudrais rappeler à ceux-là, que jusqu'à preuve scientifique incontestable du contraire, DIEU N'EXISTE PAS. C'est comme le père Noël, Spiderman ou les Midichloriens : une pure invention de l'homme.

Car objectivement et scientifiquement, on ne sait toujours pas en 2016 comment ni pourquoi l'univers et la Terre, puis la vie se sont créés ; le mystère reste entier, n'en déplaise à tous les fanatiques du globe. Il n'était pas utile d'inventer une force divine qui "nous aurait faite à son image" pour expliquer l'inexplicable, l'incompréhensible, l'absurde.
Alors "la vierge Marie", "la transformation de l'eau en vin", "la résurrection", "le paradis", "l'enfer", "les 72 vierges", tout ça n'est que billevesées, du pipeautage organisé, un conte de fée pour vieille bigote puant la pisse de chat rance. 

Ce sont les religions (aussi créées pour asservir l'homme et servir un Dieu qui n'existe pas - et accessoirement faire un max de blé) qui existent, elles. Ce sont elles qui sont à la source des discordes et de la haine dans le monde.
"Mon Dieu est plus fort que le tiens, espèce de mécréant", ça existe depuis la nuit des temps. Et puis c'est tellement plus commode de croire en un truc fabuleux qui imposerait des dogmes "sévères mais justes" à toute l'humanité, plutôt que d'essayer de comprendre - ou d'arrêter d'essayer de comprendre.

Non mais relisez VRAIMENT la Bible (édifiant Lévitique!)! Vous allez voir le ramassis de conneries que ce livre contient... Incroyable que des gens jurent encore aujourd'hui de "dire toute la vérité et rien que la vérité" en utilisant comme symbole ce triste et imbuvable bouquin contenant des récits aussi imaginaires que ceux des contes des frères Grimm! Sérieusement, on aurait l'air moins ridicule à jurer sur l'intégrale de l'oeuvre de Stephen King, qui lui existe!
Et dire qu'il y a une bible différente pour chaque religion et même pour chaque courant dans une même religion... Seigneur!

De tout temps, la religion a tué des milliers, voire des millions de personnes à travers le monde. Des Aztèques et leur sacrifices sanglants à Quetzalcoatl en passant par les égyptiens, les grecs, les romains ou les Goths avec leurs innombrables dieux tous aussi cruels et fats les uns que les autres, sans oublier les catholiques et leurs tortures aussi inventives qu'atroces pendant la grande époque de l'inquisition (voir ci-contre), les musulmans ou les juifs : les Dieux des hommes, quels qu'ils soient, ont toujours été un prétexte à l'intolérance et une absolution aux meurtres de masse. Ils le sont encore aujourd'hui, merci respectivement à Christine Boutin et à Daesh... Mais t'inquiète, je ne t'oublie pas, Bibi Nétanyahou...
Lofofora a parfaitement bien décrit en deux vers ce sombre état de fait dans son tube de 1995, intitulé "l'oeuf": "tue ton frère au nom de Dieu, mets la terre à sang à feu..."

Alors attention! Je ne suis pas en train de dire que MOI, JE SAIS! 

Je ne sais rien du tout, justement. A part que je ne suis qu'un grain de poussière dans l'univers, et ça me suffit de savoir ça.
Vous pouvez tous croire en ce que vous voulez, je m'en contre-fiche. Mais n'imposez pas vos croyances infondées et vos dogmes stupides et d'un autre temps aux autres. N'essayez pas de faire croire que vous-seul êtes dans le vrai et que vos règles doivent s'appliquer à tous les autres. Vivez votre foi tranquillement dans votre coin et ne décidez surtout rien pour ceux qui ne pensent pas comme vous. C'est ça, la vraie Liberté... Et c'est de ça dont on a besoin dans le monde et qui n'existe qu'en mot creux dans le credo de cette France peuplée d'ignorants incultes et pleins de préjugés.

#JeSuisCharlie

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 12:29

... Mais je ne supporte plus de voir ou d'entendre certains hommes et femmes politiques invités à s'exprimer à tout bout de champs. J'en ai marre de voir monté en épingle le moindre propos merdeux de DeVillier, de JM, Marine et Marion (Maréchal, nous voilà!) LePen, Philippot et autre Collard. Dès que j'entends le son de leurs voix, j'ai des remontées gastriques. Idem pour les paroles antirépublicaines, anxiogènes, xénophobes et décomplexées des Morano, Pécresse, Wauquiez, Balkany, Estrosi, Ciotti et Sarkozy. Je pense que ces gens incitent constamment à la haine entre les peuples et que les lois devraient être durcies à ce sujet. On les voit, on les entend beaucoup trop. Et ça donne envie de leur donner des claques, de les insulter, de leur cracher la figure.
Or, la violence, ça me ronge de l'intérieur et je ne veux pas avoir à ressentir ces choses-là. 

Mieux : les Médias feraient preuve d'une grande sagesse en NE LES INVITANT CARRÉMENT PLUS ! Ils devraient même les ignorer et refuser de colporter leurs messages de haine, leurs figures aigries, leur rhétorique mensongère. Le FN qui se targue d'avoir 25% de sympathisants ment sur ses chiffres. Ce sont 25% de sympathisants sur les votes exprimés. C'est à dire sans compter les nuls, les votes blancs et surtout les abstentions. Rapporté au nombre d'inscrits, le chiffre tombe dans les abysses. Le FN n'a donc AUCUNE légitimité de passer à l'antenne aussi souvent. Pour ne pas dire quotidiennement. Il ne représente rien. 

Si on veut faire disparaitre la haine, le racisme, il n'y a qu'une chose à faire : faire taire à jamais ce parti qui n'a que trop longtemps nui au pays et à ses habitants. Lui ôter son importance falsifiée et auto-construite et le museler. Idem pour tous les apprentis fachos du parti Les Républicains : à chaque incartade : punis par la justice et privés de droits civiques et de mandats électoraux, et privés d'antenne ou de tout autre tribune, cela va de soi. 

Alors on me souffle dans mon oreillette des : "Ah oui, mais la Liberté d'expression, tout ça..." et autres : "On laisserait Charlie Hebdo déblatérer ses horreurs mais on baillonnerait le clan Lepen ou Morano, c'est injuste!" Arguments fallacieux auxquels je rétorque immédiatement ceci : 

1) Charlie Hebdo n'a jamais incité à la haine raciale. Il est avéré et reconnu que ses dessins sont une forme d'humour noir que l'on appelle la satire. Il n'y a que les fous et les gens sous-éduqués pour croire l'inverse. Charlie Hebdo ne représente aucun danger pour la société ni pour le français moyen terré dans son salon, tremblant devant la porno-actualité de BFMTV ou gloussant devant les reality-shows dégradants de TF1. Charlie Hebdo n'a aucun pouvoir, à part celui de faire rire (ou grincer des dents) et d'instruire, d'ouvrir les esprits. Pour faire de l'esprit façon Walter White, je dirais que "Charlie Hebdo n'est pas le danger, IL EST EN DANGER, nuance". Son, esprit, du moins... 

2) Les politiques que j'ai cités plus haut ont TOUS une vocation identique : celle d'atteindre les hautes strates du pouvoir coûte que coûte ; leur but est de gouverner les français (et certains de faire du fric sur leur dos, en plus). Et leurs propos fielleux, calqués sur ceux de cette soi-disant "vague Marine" qui aurait le vent (qu'on veut bien lui donner) en poupe sont TOUS destinés à les faire monter dans les sondages. Et pour ce faire, ils ne font que régurgiter bruyamment toutes les peurs irraisonnées des citoyens. Ils veulent transformer cette peur en haine aveugle. Ils justifient cette haine et s'en servent de tremplin pour atteindre leur but final. Voilà ce qu'ils font, tous sans exception. Le vrai danger, c'est EUX.
Et quand il y a un danger, il faut tout blinder, sécuriser pour écarter le danger. Hollande, Valls et Cazeneuve vous le diront mieux que moi! Voilà pourquoi il faut - à mon sens - systématiquement poursuivre en justice tout dérapage, punir (dûment) et interdire d'antenne tous les contrevenants. En effet, empêcher un hors-la-Loi de s'exprimer car il met en danger le pays (voire le monde), le priver de ses droits, ce n'est pas anticonstitutionnel ni antidémocratique! C'est purement de la LOGIQUE. 

Alors aux grands maux, les grands remèdes!

EDIT : Ah, attendez, on me glisse un : "Ouiiii, mais si on parle d'eux en mal, si on les ridiculise, ça va montrer aux gens à quel point ils sont cons ; du coup, ils ne voteront plus pour eux, toussah...

Et bien non, justement! Parler en bien ou en mal de Marine LePen, c'est lui offrir une tribune gratuite, la mettre sur le devant de la scène, bref, lui faire de la pub et cautionner l'importance qu'elle se donne. Idem pour Sarkozy, Wauquiez et autres roquets braillards. 
"Le chien aboie, la caravane passe", dit le proverbe arabe? Moi je préfère le chien aboie? Qu'on lui foute un bon coup de pied au cul en lui hurlant "ta gueule!", ça va le calmer!
Le réflexe de Pavlov, y'a que ça de vrai! ^^

 

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 13:30

Je ne suis pas anarchiste. Je suis à peine écologiste. L'éveil de ma conscience politique n'en est qu'à ses balbutiements, mais je suis encore capable de sentir le vent qui tourne. Un vent mauvais qui souffle sur les plaines, dans les montagnes et au sommet des grands pins. Le vent de la haine, le vent de la peur. Le vent du malheur. Et je sais que d'autres que moi l'ont senti. Peut-être que toi aussi, lecteur, tu l'as senti. 

Il y a une trentaine d'années, mon oncle (punk), en parlait déjà pendant les repas de famille, le poing levé. Sa rage faisait frémir sa crête, et c'était amusant. Les adultes riaient de lui à l'époque ; et nous, ados débiles des années 80, nous n'en avions pas grand chose à faire. Nous étions plus préoccupés par les non-effets du savon Biactol sur notre puberté bourgeonnante que par la prétendue révolution à venir. En fait, il avait beaucoup trop d'avance sur son temps, mon oncle. Les années Chirac et Sarkozy n'étaient pas encore passées. Ce petit roquet arrogant de Manuel Valls n'était pas encore premier ministre. Emmanuel Macron jouait à l'Assemblée Nationale avec son cirque Playmobil et la famille LePen n'était qu'un vilain épouvantail qu'on agitait en dernier ressort pour faire peur aux petits enfants mais sans trop y croire. C'était le bon temps : celui de l'espoir après Giscard, de la désillusion après un septennat de Mitterrand. Nirvana n'allait pas tarder à révolutionner le rock n'roll. 

Trente ans plus tard, les révoltes de 1995, puis le 11 septembre 2001 sont passés par là, suivis de près par le séisme politique du 21 avril 2002. Et ensuite, ce fut de Charybde en Scylla, avec notamment l'arrivée de l'abominable Sarkozy (et ses idées rétrogrades) au pouvoir, qui fit perdre 600 milliards d'Euros à la France en seulement 5 ans d'Elysée, entre ses largesses à ses amis riches et ses dépenses inconsidérées dans l'exercice de ses fonctions... Sarkozy qui - c'est un secret de Polichinelle - brigue un second mandat à la tête du pays après l'échec prévisible du loukoum Hollande, alors qu'il avait pourtant annoncé en grandes pompes son retrait de la vie politique.
Miam, l'est bonne la soupe de l'Elysée...

Depuis et dans le désordre, on a eu droit à la crise des subprimes, à Fukushima, à la manif pour tous, à l'assassinat de Rémi Fraisse au barrage de Sivens, aux torrents de purin et aux massacres de ragondins par les sbires de la FNSEA, à l'Etat Islamique (né on sait très bien comment) et aux attentats contre Charlie Hebdo, à Aylan, l'enfant syrien noyé, échoué sur une plage turque, à la barbarie en Syrie et à la haine qui en a découlé, attisée par des racistes sans âme comme Marine LePen, Morano, Zemmour ou Soral. On a eu droit aux mensonges de Volkswagen, aux rodomontades pathétiques de Valls, à la négation de la démocratie, à la photo d'un ours polaire aussi sec qu'un porte-manteau, aux sites complotistes relayés dans la plus grande crédulité sur tous les médias sociaux par des français incultes, élevés dans la peur et la haine de l'autre par les journaux de TF1 et BFMTV... J'en passe et des meilleures... Après, il va sûrement y'en avoir quelques uns pour dire que je mélange tout. C'est faux : tous les évènements que ce cite font partie d'un même problème. 

Dernier évènement en date : la triste chemise déchirée du DRH d'Air France par des salariés en passe d'être virés comme des malpropres par un employeur cynique. Salariés aujourd'hui en garde à vue et qui vont sûrement se retrouver en taule et avec des amendes record, pour l'exemple. La prison juste pour une chemise... Une chemise!!! Mais allons donc!?
Et les politicards grassouillets, de droite comme de gauche, tous unis dans la connerie et incapables de fermer leurs grands claques-merdes, qui réclament "une sanction exemplaire", croyant que ça va faire peur aux uns et calmer les ardeurs des autres... Des gesticulations, des simagrées que tout cela. Des prises de postures pour conserver un semblant de petit pouvoir et de privilèges (alors que tout le monde sait bien que ces hypocrites sont aux ordres des groupes de pression et des industriels).
Mais c'est le contraire qui se profile : la rupture entre la classe politique et la classe moyenne est de plus en plus profonde. La crise morale est bien installée et maintenant, la révolte gronde, annonçant un tremblement de terre imminent. Ce qui s'est passé à Air France est un très bon indicateur du marasme ambiant, de la direction que sont en train de prendre les choses, de l'accélération des évènements. Les politiques, responsables de tout cela ont creusé leur propre tombe. Ils sont même déjà morts, mais ils ne le savent pas encore... 

En vérité, ce monde part à vau-l'eau. Je ne dirais pas, comme les témoins de Jehovah, que la fin du monde est proche, mais oui, il sent mauvais. Il sent la mort, la putréfaction, comme ce cadavre de renard aux tripes écarlates éparpillées sur l'asphalte près duquel je suis passé en rentrant du boulot tout à l'heure. Il sent une odeur abominable. Une odeur qui peut soit nous mener jusqu'aux barricades, soit nous conduire six pieds sous terre.
Et quand j'utilise l'image de la mort, je parle évidemment de la mort de la société et de l'humanité telles que nous les connaissons. Quitte à mourir et quitte à passer pour des fous radicalisés, allons-nous laisser les élites nous enfoncer davantage la tête dans le sable pour mieux nous enculer (je sais, la formulation est laide. Mais pas plus que la réalité, si on regarde bien)? Parce que si on continue à "bouger fixe", comme des pépés résignés, à quelle exaction allons-nous encore devoir assister dans les prochaines semaines, dans les prochains jours, dans les prochaines heures? 
En 1789, les bourgeois ont fait tomber les nobles et la royauté. En 2016, le peuple fera t-il tomber les bourgeois et la classe politique? 

Alors comme diraient les Zoufris Maracas dans leur chanson "Le peuple à l'oeil" : "Aux armes, aux armes citoyens, allons déboulonner ces chiens!
 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 12:30

Quitte à entrer en parfaite contradiction avec ce que j'ai écrit dans le billet précédent, autant aller au fond des choses et avec un peu de véhémence, ça fait pas de mal...


Face aux récents évènements concernant les réfugiés qui fuient Daech et autres monstruosités, je suis outré, indigné, j'ai la nausée et j'ai honte. Honte pour moi, honte pour nous, européens, humains qui ne faisons rien à part nous plaindre d'un sort globalement enviable.

J'ai honte qu'on ait laissé faire ça et qu'on continue à justifier ça. D'abord le camion transportant 71 personnes abandonnées au bord d'une autoroute et retrouvées mortes étouffées, baignant dans leurs jus putréfiés. Ensuite ces enfants syriens noyés, échoués sur une plage turque. Des petits enfants - presque des bébés - qui voulaient juste vivre une vie normale avec leur famille, loin de l'horreur indicible à laquelle ils tentaient de survivre au quotidien. 

 

Oui j'ai honte. Honte d'avoir aidé à élire des dirigeants aussi nuls, mous comme des pets foireux, incapables de prendre la mesure de l'urgence ni aucune décision couillue, qui pourtant s'impose. Des élus encravattés qui - tous autant qu'ils sont - ne font que parader, prennent des postures et vont là où le vent du FN les pousse, comme autant de buissons d'amaranthe dans le désert. Inutiles, secs, morts à l'intérieur. Des hommes et des femmes politiques qui vendent des armes à l'oppresseur, et qui ensuite ne veulent surtout pas récolter la tempête d'opprimés qu'ils ont semée.

Pourritures! Marchands de mort! Le fléau de Daech, c'est VOTRE bébé! Un cancer qui continue de se répandre et que vous n'avez même pas la décence d'aller cureter, une bonne fois pour toutes. Là, pour construire des murs de barbelés et pour mobiliser des gardes mobiles et des militaires jours et nuit, vous trouvez des moyens financiers! Ces mêmes moyens, vous pourriez les mettre en commun avec tous les pays concernés et les utiliser pour étrangler Daech définitivement! Lutter contre la cause de tout ce marasme, et pas ses conséquences! 

 

Et puis j'ai honte d'entendre ou de lire les commentaires de nombre de mes congénères, tous aussi stupides et effrayants les uns que les autres. L'idée générale la plus récurrente et la moins radicale étant : "occupons-nous d'abord de nos SDF, de nos paysans, de nos PME, de nos problèmes, et Dieu sait qu'on en a déjà assez"... Comme si - sans pour autant les minimiser - nos problèmes pouvaient être opposés à (voire plus importants que) la situation d'urgence immédiate que vivent ces pauvres gens! Dès fois que ces "migrants" vous enlèveraient un peu de confiture sur vos tartines!

Est-ce que les personnes qui répètent à l'envi ces phrases ont conscience que c'est exactement l'argumentaire développé par Marine LePen?

Mais regardez-vous dans la glace, bande de salauds! Vous êtes prêts à dépenser sans compter votre argent durement gagné en conneries que vous jetterez sans regret l'an prochain, mais incapables de donner un euro, un sandwich, un vêtement, un toit, un sourire - ou ce que vous pouvez à votre niveau - à un réfugié politique parce que soi-disant : "on ne peut pas accueillir toute la misère du monde"! Elle est où, là, la France terre d'accueil, pays des droits de l'homme, de la Liberté, de l'Égalité et de la Fraternité?

Non, vous n'avez plus aucune empathie, aucune notion de l'urgence ni des priorités! Vous avez perdu l'essentiel... Et surtout, avec des idées poisseuses et puantes pareilles : vous n'êtes absolument pas Charlie!

Que vous ne fassiez rien pour les autres (je parle de ceux qui ont moins que rien et qui sont étrangers à vos cercles habituels), c'est une chose. Mais si c'est pour dire des atrocités de ce genre, de grâce : ayez la décence de garder dans vos bouches ces propos fétides, laissez tomber vos méprisables tweets fascisants et vos stylos à bile gluants et allez replanter votre tête blonde bien au chaud, profondément dans le sable, ou au plus près de votre nombril!

 

Cette photo, publiée à outrance sur tous les journaux aujourd'hui (et que je republie ici car c'est une image historique, destinée à ce que chacun - dans son petit pré carré confortable - prenne conscience de la réalité) me glace d'horreur, mais c'est vous, les jean-foutre au pouvoir et les "petites" gens égocentrées, sous-éduquées et deshumanisées qui m'emplissez de dégoût. 

La honte et l'opprobre sont sur moi, sur nous tous.

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 10:47

manuel-valls.jpg"Aurore libre", ça sonne comme une promesse d'un monde meilleur où la paix règnerait enfin. C'est exactement l'inverse de l'image d'etarra que Manuel Valls et consort, appuyés par des médias peu scrupuleux et eux aussi trop loin des réalités du terrain veulent lui faire coller à la peau. 


Son seul "crime", à Aurore Martin, c'est d'avoir appartenu à un parti politique interdit en Espagne (rien que ce fait en dit long quant aux forces néo-franquistes qui dirigent encore ce pays) mais autorisé - comme n'importe quel autre parti autonomiste - en France.

L'espagne a signé un mandat d'arrêt européen, et voilà Aurore prise au piège, forcée de se cacher, de fuir comme une grande criminelle, une terroriste, une Mesrine en puissance qu'elle n'est pourtant pas.
Alors qu'on pensait que les services du ministère de l'intérieur avaient enfin commencé à lui lâcher les espadrilles, voilà qu'elle est capturée lors d'un "banal contrôle routier" (mais qui peut encore croire ça?), puis extradée vers Madrid séance tenante!

 

Ce que Guéant et Hortefeux, deux des pires représentants de la "droite décomplexée" n'ont pas réussi à faire, ce petit coq arrogant de Valls, pourtant censément socialiste, l'a fait, lui ! Pour sa défense, cet adorateur de la corrida au faciès pincé, originaire d'Espagne (tiens donc... une coïncidence?) prétend qu'il n'a rien fait, que les ordres n'émanaient pas de lui, etc. Pourtant il l'avoue lui-même : il était au courant de la "bonne pêche" de ses militaires zélés... Encore une "coïncidence", me direz-vous.

 

Ou alors, l'explication est plus simple : Valls serait en réalité un infiltré de droite dans un gouvernement "de gauche". Doublé d'une raclure de vizir qui ne rêverait que d'être calife à la place du calife, comme un certain Sarkozy, en son temps.

Car il n'en est plus à une provocation près, l'animal. L'arrestation d'Aurore vient à peine une semaine après que le ministre matador-friendly ait insulté toutes les personnes qui travaillent d'arrache-pied et - dans la paix - depuis des années à la création d'une collectivité territoriale spécifique au Pays basque. Encore une "coïncidence" (décidément...).
Ou peut-être que le mot qui convient le mieux est "acharnement"?

 

Aurore Martin libre!On est tous des "Aurore Martin" potentielles. Moi aussi, même si je ne suis pas toujours d'accord à 100% avec certaines théories autonomistes. Le délit d'opinion n'est pas un motif d'arrestation acceptable pour un pays tel que la France (ni pour n'importe quel autre pays, d'ailleurs), et la "collaboration", car c'est bien de cela qu'il s'agit (au vu des récents éléments qui continuent de pleuvoir à l'heure où j'écris ces lignes), doit être dénoncée.

Et à ceux qui croient les délires que médias parisiens et politiques rabâchent en boucle depuis toujours, je dis : je vis en Soule, au Pays basque depuis 1997. Ça fait même exactement 15 ans aujourd'hui ; joyeux anniversaire, donc. Vous croyez que si les basques étaient ce que vous dites, je serais resté ici, que j'y aurais fondé une famille et que j'aurais mis mes enfants à l'école bilingue? Avant de porter un jugement hautement péremptoire, vivez ici, fréquentez les habitants du pays, essayez de les écouter, de comprendre leur histoire, leur mode de pensée. Et quand enfin vous commencerez à vous sentir chez vous, même surtout lorsque vous entendrez des gens parler en Euskara tout autour, on pourra en reparler.

 

*****

 

Mais sinon, outre le sentiment de m'être une nouvelle fois fait enfler par les socialistes, ce qui me chagrine le plus, c'est le silence assourdissant de Cécile Duflot. Comment a t-elle pu se compromettre avec ces gens-là? Comment peut-elle encore rester au gouvernement aux côtés de Manuel Valls? Mystère...

Ou pas?

Partager cet article

Repost0