Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Xiberoland - ex CLP64
  • Xiberoland - ex CLP64
  • : Ce blog est celui d'un ex-correspondant local de presse des Pyrénées Atlantiques vivant en Soule, écrivaillon, gribouilleur et web-addict à ses heures. Mais surtout très casse-pieds...
  • Contact

Un peu de pub perso...

 l'infection

"L'infection T1 : Contage",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

EN SOLDE! 9 euros, 378 pages, format 11.5x20

Le blog officiel du livre


Genre : roman fantastique

 

Résumé : Patrice est tombé amoureux de Mathilde, une jeune femme qui vient d'arriver en Soule. Lui est tout sauf un Don Juan, mais il a plus d'un tour dans son sac, malgré les apparences...
Il va contourner ses défauts rédhibitoires grâce à Internet. Mais il va vite apprendre que tout se paie, en ce bas- monde.
Rencontré dans un monde virtuel en trois dimensions, un génie digital exauceur de voeux va se charger de le lui rappeler, en l'entraînant dans une spirale cauchemardesque sans fin...


Commander le livre

 mauvais-berger

"Mauvais berger!",
par Etienne H. Boyer


Éditions Astobelarra - le Grand Chardon

10 euros, 90 pages, format A5

Le blog officiel du livre


Genre : tranche de vie

 

Résumé : Afin de s'installer en tant que berger, Etienne suit une formation agricole qui le conduit à effectuer des stages dans l'exploitation d'un berger éleveur en estives, dans les Pyrénées.
Mais petit à petit, le rêve de notre héros "néo-rural" s'émiette : les conditions de vie dans la bergerie sans confort sont difficiles, et le travail harassant est nullement reconnu.
Mais tout ceci ne serait rien sans les brimades de... la bergère!

 

Ce qu'en dit la presse :

 

Journal du Pays Basque, 12 avril 2008 : "(...) le style descriptif et le langage parfois cru donnent un ton réaliste à ce récit sans concession".

SudOuest, le 17 avril 2008 : "(...) un texte illustré par l'auteur lui-même, plein d'humour et d'autodérision (...)".

 

La Rébublique des Pyrénées, le 24 avril 2008 : "Une tranche de vie où toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant existés n'est pas fortuite..."

Magazine Vent d'Oc, septembre 2008 : "Une lecture qui se fait à la vitesse de la lumière, tant l'on veut savoir à quelle sauce sera mangé ce néo-rural!!!"


Commander le livre

Rechercher

DARK XIBEROA

 

12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 14:14

affiche-Amphi-b.jpgPour tous ceux qui voudraient en savoir plus sur le thriller fantastique L’infection et pour tous ceux qui voudraient découvrir le monde virtuel Amphi-b, by Immersive Lab, voilà un évènement à ne surtout pas manquer! En effet, le mercredi 20 juin prochain, vous pourrez venir assister à une présentation virtuelle de mon premier vrai roman.

Cela se déroulera dans l’Amphi Notos, (ici) et il y aura deux sessions d’organisées. Une première à 15 heures, et une autre à 21 heures.

Vous pourrez y assister en tant que simple quidam (anonyme), sans avoir besoin de créer un compte (gratuit), ou réserver une place VIP. En tout état de cause, si vous n’avez pas l’habitude de naviguer en monde virtuel, vous aurez besoin d’en savoir un minimum sur ce qui vous attend sur place. Rassurez-vous, c’est très simple, d’autant que tout est expliqué ici!


Pour cette occasion,  mon éditeur Astobelarra – Le Grand Chardon met en jeu des lots à gagner!
Ainsi, 3 participants qui se seront inscrits sur la liste VIP seront choisis au cours d’un concours (qui reste à définir et dont le tirage aura lieu en direct lors de l’évènement, session de 21 heures).

Premier lot : Prix “à la découverte des éditions Astobelarra” (à gagner : L’infection T1, Mauvais berger!, Doux comme un mouton, plus les trois livres de la collection LittéNature sortis à ce jour)

Second lot : Prix “Etienne H. Boyer” (à gagner : L’infection T1 et Mauvais berger!)

Troisième lot : Prix “L’infection” (à gagner : L’infection T1)


presentation-Amphi-b.jpg

Je vous attends le mercredi 20 juin 2012 à 15 heures et à 21 heures dans Amphi-b!

 

Il va de soi que je dédicacerai mes propres livres pour chacun des trois lots mis en jeu ;-)

Donc venez nombreux, surtout qu’il n’y a pas foot ce jour là, et que le programme télé est encore plus nul que d’habitude!
N’hésitez pas à relayer l’info à votre réseau d’amis car le but de la manœuvre est double : vous faire connaître le roman et la trilogie dont il est issu, et tester les performances de la plateforme.

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 12:30

En octobre 2008, lors de mes débuts chez Immersive Lab, j'ai rencontré Rafale Kamachi dans Second Life. Elle m'a énormément appris sur SL (elle a pris sur son temps pour me faire visiter des lieux magnifiques, me présenter des gens qui comptent dans la communauté SL, ou me parler "technique" dans le cadre de mon projet perso...), mais aussi sur le comportement des résidents (qui n'est autre que le reflet du comportement humain, finalement).


Elle m'a toujours accueilli à bras ouvert, même lorsque je débarquais à l'improviste. Vous l'aurez compris, c'est une personne qui compte énormément pour moi (bien plus qu'un simple contact privilégié), même si aujourd'hui mon métier a évolué, et que je suis de moins en moins présent dans l'univers virtuel de Linden Lab.


Dans la vraie vie, Rafale Kamachi (de son nom d'avatar) est -entre autres choses- scénariste de cinéma. C'est d'ailleurs principalement pour cette activité là qu'elle est reconnue dans Second Life, et notamment pour son investissement phénoménal dans son projet de machinima* Sail Away. Si le film n'a pour l'instant pas encore vu le jour (essentiellement par manque de moyens humains), Rafale a eu l'occasion de passer à l'acte depuis le mois de mars grâce au groupe Open This End, en cheville avec la World Expo de Shangaï qui lui a permis de trouver un créneau de diffusion jusqu'au 30 octobre 2010.

Projet de cinq courts-métrages monté, Rafale a créé sa boite de production, s'est entourée de toutes les bonnes volontés (réalisateurs, acteurs, figurants, musiciens, costumiers, décorateurs...), et avec son équipe, a pondu fin août un premier essai : Be Love

 

 

Vous l'aurez compris, comme son nom l'indique, Be Love est un film muet qui parle d'amour. C'est même une métaphore guerrière sur l'amour qui finit par triompher de la haine et de la mort, mais aussi de la routine et de la vieillesse (c'est une des interprétations possibles). Un sujet très féminin, traité de façon très féminine (romantique et propre : sans effets gore ni sexe) mais qui fait quand même son petit effet. Les amateurs de baston s'y retrouveront quand même ;-)

Malgré son optimisme, j'ai beaucoup aimé ce premier effort qui montre bien qu'avec un peu de bonne volonté et du talent, on peut encore arriver à faire de grandes choses dans Second Life, et ce même si tout le monde s'accorde à dire que l'âge d'or  du monde virtuel californien est passé! Moi je veux encore y croire...

I want to believe!

 

*machinima : film d'animation tourné en monde virtuel

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 14:01
Le truc de fou! La semaine dernière, il y a eu un épisode des "Experts à Manhattan", diffusé à la télé, et qui se déroulait dans Second Life.
Depuis, ça n'arrête pas! On se croirait presque comme pendant les élections nationales, en 2007!

On est envahis de "noobs" (ou newbies, ou petits nouveaux), tous habillés pareil, et tous avec les mêmes questions rédigées en langage SMS! Genre : "slt, komen on fé pour gagné des sou ici? Oussé kya du travail? Tapa un job pour moi?"

Difficile de les renvoyer chier. Quoi que : je ne me prive pas de le faire lorsque le noob en question essaye de me vendre des armes ou des freebies (comprenez des objets gratuits, donc pas à vendre, logiquement...) en messagerie privée. En général, je réponds patiemment aux questions, je fais faire le tour du propriétaire (en vantant les mérites de RIL Shopping), je refile quelques liens essentiels...
Mais il faut avoir une sacrée dose de compassion, d'autant que l'accueil in world n'est pas nécessairement mon rôle! Mais bon, j'essaye de faire bonne figure, autant que faire ce peut (surtout avec mon nouveau look, voir ci-dessus, à gauche)...

Ça reste quand même ardu de leur faire comprendre gentiment, et sans les décevoir à jamais, que Second Life n'est pas L'ANPE, et qu'ils n'y gagneront JAMAIS de vrai fric (sauf s'ils sont vraiment doués, ou qu'ils bossent dans une niche)...
SL est malheureusement victime de son image "d'Eldorado virtuel". Et grâce aux (ou plutôt à cause des) médias (qui traitent généralement le sujet par dessous la jambe, et en insistant sur les aspects scabreux du monde persistant), c'est pas près de changer...

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 16:14
Suite à "l'attentat" dont a été victime Georges W. Bush le 14 décembre dernier, lors d'une visite en Irak, où un journaliste lui a lancé ses chaussures au visage en signe de mépris, Marc Moana (du collectif Aire) a décidé, en soutien au journaliste irakien, de créer un happening permanent sur Ecologia Island, dans lequel il invite tout un chacun à reproduire -virtuellement s'entend- le fameux geste sur de grands panneaux à l'effigie du président des États Unis d'Amérique (sortant).

Un Show sûr!


"Ce geste virtuel dérisoire, qui reproduit celui désormais mondialement célèbre de ce journaliste irakien lors d'une conférence de presse, provoque néanmoins un sentiment assez libérateur", explique l'artiste, qui n'oublie pas de préciser que ce petit jeu de massacre existe également en version française avec Nicolas Sarkozy comme cible!

On est donc loin de l'anti-américanisme primaire affectionné d'habitude par cet auguste blog...

Ce happening n'en constitue pas moins un défouloir inoffensif et très sain, qui, quoi qu'un brin provoc', vaut certainement mieux que de s'envoyer de véritables skuds à la gueule...


Le choc des photos!


Comment ça fonctionne?

Il suffit de cliquer sur la borne d'invitation verte, d'accepter la notice et de porter l'objet appelé "Shoot Bush/Sarkozy", puis de cliquer sur les bulles représentant l'un des deux présidents.

Plusieurs images apparaissent alors. Ensuite, il faut cliquer sur le bouton "vue subjective" situé en bas de votre écran, ce qui vous permet de lancer vos chaussures sur les images...
Si vous hésitiez encore à venir découvrir Second Life, c'est l'occasion ou jamais : Alors vous de jouer!


Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 12:08
Il vaut mieux être vu au bras d'Eve Kazan ("Miss Arcachon" in SL),
qu'en train de se faire draguer par Tuveuxune Waffle...
Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 10:38
mode.jpgMarre de votre gueule de thon? Pas de lézard, allez -virtuellement- vous ravaler la façade sur SecondLife!
J'ai testé pour vous le lifting intégral avec (changement de sexe), c'est rigolo, tant que ça reste virtuel, bien entendu!

SL permet de donner "corps" à toutes vos envies. Par exemple, sur la photo, j'ai fabriqué un tee-shirt virtuel "Euskal Herria" que porte mon avatar ZolZtiZz Rees. Ça en jetterai, un tee-shirt comme ça, dans la vraie vie, hein? Bon, c'est vrai qu'il n'y aurait pas beaucoup d'occasions pour le mettre, à part à Euskal Herria Zuzenean!
Je vais en faire un avec le lion de Mauléon, pour exporter l'image de la Soule sur SecondLife!


Sur SL, je fais aussi -de temps en temps- du texturing : c'est à dire que je fabrique des textures virtuelles à partir d'éléments réels.  Par exemple, à partir d'une photo d'un mètre carré d'un mur de maison ancienne, je peux recréer un pan de mur reproductible à l'infini sur SecondLife. Cela permet de donner un rendu réaliste aux maisons, bâtiments, tapis, arbres, galets sur la plage, vêtements... Ça permet même de recréer des ombres dans un décor!

En outre, on peut très bien imaginer exporter -pour exposer, voire vendre (!)- des oeuvres d'art personnelles, comme nous l'avons fait pour les dessins d'Euskobizia... 
Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 10:44
lassalle1.jpgOui, c'est possible!
Après Sarko, Bayrou, Ségo et Bové pour les présidentielles, les SLifers peuvent découvrir en ce moment même le député chantant Jean Lassalle comme ils ne l'ont jamais vu : c'est à dire sous forme d'avatar (JeanLasalle Republic, ça ne s'invente pas...) dans SecondLife!!!

Il est actuellement à l'antenne de Radio Oloron, pour parler de son livre, et s'expliquer sur les divers points "obscurs" de son parcours.

Le flux est retransmis en direct dans la salle de réunion de l'Ebéoplex, sur l'ile de Riviera.

L'intérêt de cette expérience étrange, c'est que les SLifers peuvent directement poser leurs questions au député, David Castéra assurant le relais avec le monde réel. Comme toujours, ses réponses sibyllines et empreintes de "poésie" font sourire.

Un regret tout de même, celui de ne pas avoir recréé d'avatars pour les journalistes et les quelques invités intervenant pendant l'émission. (En ce qui concerne Madé Maylin, qui a -encore une fois- tergiversé sur la fausse problématique ours/bergers, je me serais fait un plaisir de lui en faire un, d'avatar... Et gratuitement, qui plus-est!)

Ma question à moi est simple : "En quoi un député, réputé "terrien", est-il intéressé par Second Life?" Qu'est-ce qui pousse un homme comme lui à investir un monde virtuel comme SL, ne fût-ce que pour quelques minutes, le temps d'une interview? Pense t-il qu'une grève de la faim virtuelle aurait autant de poids qu'une grève de la faim dans la vraie vie? (ça c'était pour la provoc...)

Je me demande si Pepela Mirande et Jakes Herrera seraient intéressés par l'expérience... David, des clients potentiels? Je veux bien m'occuper des avatars... ;-)
lassalle2.jpg
Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 11:29
Salut les gens! C'est moi, Batta Rang, vous vous souvenez? L'aventurière de Second Life? Ça faisait un bail, non? Je parie que vous m'aviez crue morte de chez morte!
Et bien non! Je vis encore. J'étais juste en "contrat vacancier à durée indéterminée" depuis juillet dernier... Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, me revoilà, de bonne heure et de bonne humeur!

Passage.jpg
Au hasard de mes recherches, sur Second Life toujours, je suis tombée sur la réplique quasi-exacte de la Black Lodge, tirée de la série américaine des 90' "Twin Peaks", issue de l'univers onirique de David Lynch et Mark Frost. Elle se trouve sur l'île de Johannie (voici les coordonnées exactes 23,239,75), et a été construite par un certain Jimmerz Humby. Merci à lui pour cette jolie initiative, en cours de construction!

Opened-passage.jpg
La Black Lodge, c'est quoi, au juste? Pour ceux qui n'ont jamais suivi la série culte, il s'agit -en gros- de l'antre secrète des démons de Twin Peaks, une espèce d'anti-chambre de l'enfer psychédélique pleine de stoboscopes, de hurlements, de tensions psychologiques, un genre de salle d'attente/purgatoire très "art déco". On l'appelle aussi "la Chambre rouge". C'est là que le méchant Bob prend possession des esprits, que le nain mange son Garmonbozia (la peur et la souffrance des gens se matérialise par un bol de maïs à la crème, c'est ce qui s'appelle le Garmombozia...), ou que le géant pose ses enigmes.

The-black-lodge-1.jpg
On accède à la Black Lodge par le biais d'un portail situé dans un trou rempli d'huile de moteur, creusé au centre exact d'un cercle composé de 12 sycomores. Jimmerz Humby a repris le même concept, qui permet de téléporter le visiteur dans l'autre monde. Seul soucis : on aurait apprécié que le portail terrestre se situe dans un endroit un peu plus sauvage, loin de tout autre serial conceptuel. Or, la roue temporelle de la série Stargate jouxte le passage de Twin Peaks... Un peu déroutant pour une puriste!

Red-curtains.jpg
Parquet rayé noir et blanc qui colle le vertige,  immenses rideaux rouges sang qui coulent du plafond, le décor est planté.  Comme dans la série, la Black Lodge de SL est un grand labyrinthe dans lequel on peut aisémment perdre son âme. 

Waiting-in-the-Black-Lodge.jpg
Bon, il est vrai que pour l'instant, tout est en cours de construction (d'où une légère impression de vide, qui n'est pas dûe qu'au décor originel, très "sobre"), et seule la salle d'accueil est à peu près terminée.  Mais je pense qu'une fois finie, la Black Lodge pourrait donner lieu à de superbes jeux de rôles.
Qui sait, peut-être finirai-je par rencontrer l'âme perdue de l'agent Cooper, et, avec l'aide de Laura Palmer, peut-être pourra t-on enfin terminer cette série mythique, malheureusement restée en suspens au 29ième épisode, faute de crédits...
Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 18:01

Hier, l'intrépide Batta Rang a de nouveau risqué sa vie virtuelle afin de vous ramener des infos des mondes étranges de Second Life. 
Elle s'est rendue compte qu'elle pouvait entrer sur Apocalypse (monde fermé qui jouxte celui de Midian-City) en entrant en vol sur Midian, puis en survolant la zone sinistrée. Elle a pu se poser sur deux grattes-ciel qui jouent le rôle de frontière entre les deux SIM, mais impossible de s'approcher plus près du sol et des autres habitations. Voici quelques vues de ce nouveau monde impitoyable et cauchemardesque qui porte bien son nom... Apocalypse!

apocalypse1.jpg
La petite surprise du chef, en crevant les nuages le plus haut possible dans les cieux, on découvre que le ciel cache rien de moins qu'un tableau géant représentant les 4 cavaliers de l'apocalypse. Vraiment une autre dimension...

apocalypse3.jpg 
Après ces deux buildings, qui cachent Midian city (suivez la flêche rouge...), la ville en ruine, la désolation totale. 

apocalypse2.jpg
L'extrémité de l'île, avec au bout de la jetée balayée par les flots rageurs, un petit feu de camps qui crépite, et semble attester qu'il y a bien une présence vivante sur Apocalypse...
Mais où, quand, et dans quel but?
 

PS : et pour ceux qui pensent que je blague, en disant que Batta Rang risque gros, voici un mail reçu aujourd'hui même d'un avatar de Midian City qui estime qu'elle a triché en accédant chez lui grâce à la caméra : "[10:01] Shanni Hin: Alright. You have broken the rules of Midian's no cam and sit. This is your one and only warning and unless I have a notecard sent to me by Jade Steele the owner, I will eject and ban you from Midian. There is NO way you would know about any of the hidden places as most are HQ to Factions. So I suggest you drop this story and move on to another. Thank you."
Mais comme je le disais, rien ni personne n'empêchera Batta Rang d'aller où bon lui semble...

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 11:23

Batta Rang est une aventurière, une découvreuse de mondes virtuels sur Second-Life. C'est ainsi qu'elle est tombée sur la SIM RP de Midian City (143,125,84) une île où l'on ne peut pas créer de points de repères (pour y revenir ultérieurement). Il faut la connaître, et taper son nom dans le champs de recherche de la mini carte pour s'y téléporter. (Autre détail qui a son importance : on ne peut pas voler à Midian City, sauf si l'on a pris soin de se téléporter en vol...)
Aussitôt dit, aussitôt fait, on se retrouve dans une station de taxi minable et crasseuse : bienvenue à Midian City...


En gros, c'est une ville glauque à souhait, pleine de buildings sales et déserts, isolée du monde, et polluée à outrance, où règne une faune abominable (succubes, mutants, vampires, flics ripoux, androïdes...) qui vit ses propres histoires, un peu comme une jeu de rôle (RP : RolePlay).
Cette ville au graphisme néo-gothique très réussi (avec un gros effort réalisé sur les textures) pourrait faire penser à celle de Blade Runner, ou celle de Sin City. Avec ses clubs privés, ses bars sordides, ses entrepôts désaffectés, ses omniprésents roulements de machines dans un environnement de grisaille et de rouille, ses égoûts puants, son métro abandonné, ses passerelles vertigineuses, sa cathédrale gothique, ou son vieux port miteux, Midian City est en réalité un genre de purgatoire, un monde dangereux où tout est possible. Encore faut-il adhérer au RP. Ce qui n'est pas vraiment le cas de Batta Rang, qui cherche, elle, à décortiquer les univers qu'elle visite.

 
Mais au delà de la simple apparence, Midian City recèle quelques surprises dans son décor malsain. C'est ainsi qu'au détour d'une passerelle proche d'une vieille bâtisse en bois, Batta Rang est tombée sur une espèce de salon privé (on ne peut y entrer qu'en jouant avec les angles de la caméra, et en cliquant sur les balles d'invitations à s'asseoir. Pour info : Malheur à vous si vous vous faites prendre en flagrant délit d'effraction! Cette indélicatesse peut vous valoir le bannissement à vie de Midian City) décoré avec goût dans le plus pur style Art-déco (XIXième siècle), bref, complètement à l'opposé de son environnement naturel...


Plus loin, dans les bas fonds, on trouve au détour d'une ruelle une porte dérobée qui mène au Korova Milkbar (pompé dans Orange Mécanique), un bar souterrain sombre et désert -dédié à la gloire de Beethoven, et du film de Stanley Kubrick (ou du livre d'Anthony Burgess)- où l'on soupçonne que doivent y avoir régulièrement lieu quelques parties d'ultraviolence et de sexe débridé...


Ambiance Samsaya, et Gothik Cyberpunk... 

Toujours dans le même coin, un  laboratoire scientifique clandestin (avec code d'accès secret) abrite quelques expériences non homologuées et à la morale douteuse.
Sur le vieux port, trône un "hall of mirors" défraîchi où l'on devine que s'y terrent parfois les sociopathes les plus vicieux de Midian City. Le cimetière de la ville abrite aussi un lieu secret qui n'est accessible que sur autorisations, mais cela ne fait pas peur à Batta Rang, qui -on s'en doute- ne tardera pas à trouver la clé du mystère, à force d'investigations!


Plus loin, tout près du passage vers un autre monde (Apocalypse, qui semble lui aussi encore -et malheureusement- interdit au grand public), une vieille cabane en bois cachée dans la nature rappelle celle d'Evil Dead, avec son feu de cheminée crépitant, ses vieux livres, sa télé qui grésille, sa tête d'élan empaillée, et son magnétophone à bandes qui semble vouloir annoncer quelque infâme malédiction...

 


Batta Rang aime ce monde sombre et menaçant. Elle s'y sent comme chez elle. Tant dans la morgue putride de la ville que dans son commissariat, où règne une ambiance de mort et de corruption. Elle sent confusément qu'elle n'a pas encore fini d'y découvrir des surprises pas très catholiques, ce qui lui sied parfaitement! C'est pour cela qu'elle y revient, inlassablement, passant au tamis toutes ses ruelles, tous ses immeubles, et tous ses souterrains...
Mais ce qu'elle apprécie, dans Midian City, en dehors de la radio qui diffuse sans cesse la musique d'une obscure Webradio Techno Transe, c'est de pouvoir sauter d'immeuble en immeuble, de toits en toits, à la manière d'un Batman, ou the Crow.
On voit mieux d'en haut. Batta Rang a ainsi récemment découvert le QG de l'école de RP de Midian city, caché au plus profond d'un vieux gratte-ciel qui ne paye pourtant pas de mine.

La suite en photo...

Le laboratoire secret, où sont "remis à neuf" les androïdes qui le désirent... Entre expériences interdites et sado-maso...

Croyez-en Batta Rang, vous n'aimeriez pas être soigné dans cet hopital...

Tapie au fond des bois, "la cabane de l'inexpliqué"...

Dans la bouche du Clown, le repère des sadiques de Midian City...

Si vous ne faites pas attention, c'est ici que vous finirez vos vieux jours, à Midian City...

Et dans le pire des cas, c'est sur ce banc de torture, dans l'antre d'un obscur savant fou que vous finirez...

Repost 0
Published by E.H.BOYER - dans SECOND LIFE UNLEASHED
commenter cet article

Mes liens

Persos :

Etienne H. Boyer

Mon Flickr

Mon Dailymotion

Mon Facebook


Immersive Lab

Immersive Lab

E-commerçons

David Castéra

Pette Etcheverry

Richard Malterre

J-Pierre Etchegoyhen

 

CLP :

la vie rennaise (Blog de Manon)

Asso interdépartementale des CLP

Glossaire journalistique

Obtenir la carte de presse

Le droit et l'image

CLP : ce qu'en dit l'URSSAF

PresseNews

le site de GBR

Categorynet

Le site d'Estelle, écrivain public et CLP

Le BloG de Sharon

Le BloG de Flo

Le BLoG de Cadichon001

Le BloG d'un autre CLP énervé

Le BLoG de J-L. Modat

 

Écrire :

Dictionnaire

Encyclopédie libre

Synonymes

Conjugueur

Grammaire

Locutions

Proverbes

Traducteur universel

Ponctuation!!!

Retourne au CM1!

 

Pays Basque/Béarn :

Les éditions Le Grand Chardon - Atobelarra

Paroles d'écolos
Le forum du SAM

Pirenifoto

Barnekaldedik

La Communauté de communes Xiberoa

Karaté Mauléon

Le BLoG de Bil Xokoa

Ekhi Electronic

Langues au chat

Mairie de Mauléon-Soule

Commune d'Ordiarp

Radio Xiberoko Botza

 

Mes potes :

Le BloG de LaureG

L'autre BloG de LaureG

Le BLoG de Cyclotor

Le BLoG de Maaatch

Le BLoG de "monsieur"

Le BLoG de Laurent Caudine

PireniFoto BloG

Pruneau cuit, pruneau cru...

 

J'en suis fan :

Le BloG de Laurel

le site de Peggy Cardoso

le site de Peio Serbielle

Les "pensements" de Laurent Caudine

Le site de Marc Large

Xan de L'ours

Dessins de presse de Large

Sigrid Daune, aka Willow Ahn

Matthew Tyas

 

L'info, la vraie :

Rue89

AgoraVox

Médiapart

la Mèche

France Info

 

Ecolos :

Covoiturage 64

Collectif Anti-OGM du Pays Basque

Réduire nos déchets

La cuisine Amapienne!